Jump to content

The Omega Man [Boris Sagal - 1971]


Prodigy
 Share

Recommended Posts

 

Enfin découvert ce week end ce film dont on me parle depuis des années, surtout qu'en tant que grand amateur du bouquin de Matheson je cherche une bonne adaptation depuis des lustres (et je voulais le voir avant que I am Legend sorte).

 

Bah contre toute attente j'ai vachement aimé

 

C'est ultra kitsch, la mise en scène est blindée de zooms, les "vampires" ont des gueules pas possibles avec leurs cagoules et leurs tronches passées au tipp-ex, mais ça marche. Le film est complètement foutraque avec ses scènes d'actions vieillottes (le ralenti du saut à moto ) et son sang couleur rouge pétant, mais du coup y'a un petit côté exploitation qui marche à mort, limite un côté blaxploitation par moments (Rosalind Cash ).

 

Ah et la musique défonce des gnous à coup de caterpillar.

Link to comment
Share on other sites

Une vieille croute cheap et chiante.

 

J'aime pas du tout ce film.

Voilà, au revoir.

 

Même quand Charlton se balade torse poil le muscle luisant ?

 

Comme Kirk Douglas, j'aime pas du tout la façon dont ces mecs étaient gaulés, mélange de gras et de piscine, mais ca c'est très perso!

Link to comment
Share on other sites

J'avais été déçu à l'epoque, mais avec du recul, je le reverrais bien qd meme. Une fois passée ma deception initiale, je suis sur que j'apprecierai plus ! Et l'affiche italienne deboiiiiiiiiiiiiiite !

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...
J'avais été déçu à l'epoque, mais avec du recul, je le reverrais bien qd meme. Une fois passée ma deception initiale, je suis sur que j'apprecierai plus !

 

C'est également ce que je me disais mais rien à faire, la déception demeure.

En fait, passée l'ouverture et les plans stupéfiants de l'homme solitaire parcourant la ville désertée (le genre de scène qui marche à tous les coups), le film est juste chiant.

 

C'est kitsch, ça se traîne, les infectés sont ridicules et le roman est, à part l'argument de départ, une fois de plus bien maltraité (à se demander si on aura, un jour, droit à une bonne adaptation).

 

Rigolo d'à ce titre constater que beaucoup de ce qui a (avec raison) été reproché à la version de Will Smith était déjà ici présent : Heston qui monologue, fait des blagues moisies, regarde un film en récitant les dialogues - sauf que là, c'est pas Shrek...

Link to comment
Share on other sites

Je l'avais revu entre temps. Sans trouver que ça soit devenu un chef d'œuvre, j'aime qd même bien le film, avec son côté effectivement très bis, blaxploitation. Heston déchire dans le rôle, l'ambiance est cool, la BO aussi. J'aime bien le revoir de temps à autre. Comme les deux autres en fait, aucune des versions n'est totalement réussie à mes yeux, mais je trouve des qualités qui font que j'apprécie les trois, et pour des raisons très diverses...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...