Aller au contenu

Edward aux mains d'argent - T BURTON - 1990


Messages recommandés

Da Pitch :

Edward est un garçon peu ordinaire. Fruit de l’imagination et de la création d’un inventeur de génie, il n’a jamais pu être fini à cause de la mort de son créateur. Livré à lui-même, avec son cœur en or, son innocence et ses lames tranchantes en guise de doigts, il va être confronté à la vie dans une société dont il ne comprendra ni les codes, ni les règles, ni les droits, ni les devoirs. Mais où il découvrira certaines émotions… comme l’amour.

 

Dans le cycle " fais découvrir les classiques a tes nenfants", je me suis donc refait Edward hier soir en compagnie de ma fille.

Je ne l'avais pas revu depuis une bonne dizaine d'année et j'avoue que j'étais un peu inquiet. La plupart des "vieux" Burton que j'ai revu ces derniers temps m'ont pour la plupart ennuyé, c'est toujours superbes visuellement, toujours de trés bonnes idées mais finalement, le charme s'est complétement estompé avec les années. Deception enorme avec Batman Returns par exemple, L'etrange Noel egalement, bref, des films que j'avais pourtant vraiment adoré a leur sortie et peut être trop vu.

 

 

Et bien je suis rassuré, Edward est toujours aussi excellent et j'ai même redecouvert plusieurs scènes. Je me souvenait de la trame pricipale mais pas tout les détails.Ma fille (10 ans 1/2) a beaucoup aimé et semble avoir tout compris.

Mission Edward réussie !!!!

J Depp est comme d'habitude excellent, Winona a croquer et Price superbe meme si pas assez présent à mon gout. Ma fille l'a même reconnu (j'ai plusieurs affiches avec Price dans mon bureau). C'est, à priori, son dernier role.

Les voisines sont horribles a souhait et ca m'a fait réalisé que mes propres voisins ont une maison typique de Suburbia, cad rose saumon, avec volets coordonés, gazon coupés au poil pret, femme avec mise en pli impeccable et horrible jogging, barbecue une fois par mois..

Les décors du chateau font un peu cheap, Burton en montre le moins possible et c'est suffisnat pour donner le ton gothique habituel.

 

Vu sur le DVD belge, de qualité assez médiocre (pas de 5.1 ou de DTS, images pas terrible, bonus featurette stylee et non sous titré).

A quand un collector de la mort ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oué bé, on parle tout simplement de mon film préféré. Après toutes ses années après avoir vu maints films, c'est toujours à celui là que revient la palme. Pourtant, ma phase d'adolescent, "ouin je suis tout seul, j'ai pas de copine, je suis marginal et personne ne me comprend" est depuis longtemps passée et le film me fait toujours le même effet aujourd'hui.

La plus belle histoire d'amour impossible. Tout est beau, en douceur, poétique...et puis la plus belle BO de tous les temps.

 

Dans un autre registre qu'Edward Penishead, récemment un ballet a été monté:

 

http://www.edwardscissorhands.co.uk/mk2/

 

Y a des extraits et ça semble vraiment bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 years later...

Revu pendant les vacances de Noel. J'apprendrais rien a personne, mais c'est quand meme un putain de chef d'oeuvre intemporel . Je crois que je le reverrais plus souvent a l'avenir, car c'est vraiment un vrai bonheur de spectateur, je me laisse porter par l'emotion a chaque vision. Depp est absolument parfait, et Ryder est chouquette a mort.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Revu pendant les vacances de Noel. J'apprendrais rien a personne, mais c'est quand meme un putain de chef d'oeuvre intemporel . Je crois que je le reverrais plus souvent a l'avenir, car c'est vraiment un vrai bonheur de spectateur, je me laisse porter par l'emotion a chaque vision. Depp est absolument parfait, et Ryder est chouquette a mort.

 

Dans mes bras

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant que Burton nous refasse un chef d'oeuvre de cette trempe, on est pas couché...

 

La dernière fois que je l'ai revu, c'était sur une télé pourri avec quatre autre personnes affalés les unes sur les autres, et ça fonctionnait encore et toujours. Un rythme juste et au délà, une esthétique sans équivalents, un regard assez dur mais jamais denué d'humour, une musique qui va très très loin dans la grâce, une émotion vertigineuse...

Un miracle, ni plus, ni moins.

 

A quand un blu-ray potable ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 months later...
  • 9 years later...
Le 17/1/2011 à 19:53, Jeremie a dit :

Avant que Burton nous refasse un chef d'oeuvre de cette trempe, on est pas couché...

 

La dernière fois que je l'ai revu, c'était sur une télé pourri avec quatre autre personnes affalés les unes sur les autres, et ça fonctionnait encore et toujours. Un rythme juste et au délà, une esthétique sans équivalents, un regard assez dur mais jamais denué d'humour, une musique qui va très très loin dans la grâce, une émotion vertigineuse...

Un miracle, ni plus, ni moins.

 

A quand un blu-ray potable ?

C'est marrant que tu utilises le mot "miracle" parce que c'est exactement ce que je me suis dis en le revoyant, personne pourrait refaire un truc qui ressemble de près ou de loin à ça aujourd'hui, pas même Burton himself. Et ça vaut aussi pour Batman Returns.

 

J'ai essayé de le revoir en oubliant que je l'avais déjà vu 1000 fois, avec un regard neuf et l'émotion se pointe sans problèmes !

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...