Aller au contenu

Doomsday - Neil Marshall - 2007


Florent

Messages recommandés

  • Réponses 96
  • Created
  • Dernière réponse
Ça a l'air très propre et ça ne sent pas la pisse...

 

 

Ta phrase m'a fait penser à une replique que j'adore ds "Les galettes de Pont Aven" qd Marielle est au pieu avec A. Ferreol, et qu'il la compare à sa femme et lui dit "Tu sens la pisse toi, pas l'eau benite" ! J'adore, voilà, c tout !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vu sur filmsactu

et vous comprendrez pourquoi Doomsday mérite déjà le titre "WTF" ("What the fuck?") du film qu'on a hate de voir pour pouvoir dire qu'on a honte d'aimer.

Ca commence a me gaver cette expression, qui fait tres branche "geek cinephile je me la donne je me la joue".

 

Disons que "WTF" (j'adore la prenthèse pour quand même expliquer ) employé par des français n'est pas plus pathétique que l'emploi de "geek".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vu sur filmsactu

et vous comprendrez pourquoi Doomsday mérite déjà le titre "WTF" ("What the fuck?") du film qu'on a hate de voir pour pouvoir dire qu'on a honte d'aimer.

Ca commence a me gaver cette expression, qui fait tres branche "geek cinephile je me la donne je me la joue".

 

Disons que "WTF" (j'adore la prenthèse pour quand même expliquer ) employé par des français n'est pas plus pathétique que l'emploi de "geek".

Oh toi, tu cherches les coups...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...

 

A tous les points de vue, l'honneur est sauf: les amateurs de concentré hard-boiled, de rire gras et de tripaille gore avec des punchlines éructées en guise de dialogues devraient avoir de quoi se réjouir, à la hauteur des espérances.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
de rire gras [...] avec des punchlines éructées en guise de dialogues devraient avoir de quoi se réjouir, à la hauteur des espérances.

 

heu.... THE DESCENT était aussi très bien parce qu'il ne tombait pas de cette, disons, facilité....

J'attends de voir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extraits de la review de Harry Knowles sur AICN

 

DOOMSDAY is a spicy salsa construction where the tomato is ESCAPE FROM NEW YORK, the jalapeno is ROAD WARRIOR, the onion is 28 DAYS LATER and the lime juice is OUTBREAK. Neil Marshall blended all of that up and came up with DOOMSDAY. A really insane film that doesn’t, at all, feel like a movie from 2008, but some film that would have come on as the third film on a Drive-In triple feature in about 1985.

 

This is Neil Marshall channeling Enzo Castellari.

 

[...]

 

This film is bugnuts! Off the wall bugnuts! It is an absurdly insane film that is in love with the lunatic films of the 80s. There’s even a bit of KNIGHTRIDERS in this film and man… I love that.

 

DOOMSDAY is by no means a great film or even a good film. It’s fast and loose with logic and as the film continues it gets crazier and crazier. The last shot is one of those, WHAT THE FUCK – WHY moments that just makes you giggle or scream or giggle and scream. It makes no fucking sense at all.

 

The film just is bugnuts.

 

And when was the last time you saw a genuine bugnuts film from a major studio? A film where they blow up bunnies? A film with gleeful decapitation and rampant happy cannibalism?

 

If you love SUICIDEGIRLS.Com – you’ll dig this film a little more than the average joe or jane. But for me – it’s a bit of a love hate relationship.

 

Sure, I’d fuck it – but I also want to put it in a shallow grave – so I can dig it back up and fuck it later. It’s a mess – and just like your bedroom – you’ll know where all the trash came from.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bof. C'est plein d'idées mais mis en scène avec un balais dans le cul. Comme le trip médiéval 1er degré. J'aurais aimé que les chevaliers se battent à coup de rayon laser en dansant sur du Fancy mais non c'est juste lisse et plat. La premiere partie fait moins bien que New York 97, la seconde moins bien qu'Highlander 5 et la derniere moins bien que Mad Max II. Photo laide monochromatique, musique passse partout ou complètement à propos (la course poursuite Mad Maxienne sur du Frankie Goes to Hollywood). Quand même pas mal de gore, qui intervient à intervalles réguliers histoire de sortir le spectateur de sa torpeur.

J'étais pourtant pas trop mal luné mais ce film m'a fait chier. Vu à l'Orient Express dans une salle comble dans des conditions catastrophiques, ce qui aide pas.

 

RENDEZ NOUS LES NOUVEAUX BARBARES

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une pure bisserie avec un sequence medievale digne de sacre graal, plein de trucs debiles (le degommage de lapins a la DCA, le mec en latex attache sur la moto, la scene de french cancan avec des bouchers...), ca cite a tour de bras et on dirait que Marshall a ecrit ca au college quand il avait 12 ans.

 

C'est drole mais ca reste un outrage, un truc inutile et fatiguant! surtout la musique...

 

Vu au publicis dans une salle morte de rire a part quelques uns qui semblaient prendre ca au serieux A la sortie Fab voulait bruler sa carte UGC Illimite

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Neil Marshall est venu, on l'a vu et ils l'ont eu dans le cul !

 

Ils ce sont bien sur les spectateurs qui se sont aventuré dans la salle pensant voir je ne sais quelle spectacle et ne comprenant pas vraiment ce qu'on leur a offert.

Moi par contre j'ai pris un panard pas possible et même si au milieu du film on se fait un peu chier pendant 10 minutes je ne bouderais pas le plaisir que j'ai durant le reste.

 

Le seul défaut du film reste ce montage ultra cut qui minimise le plaisir que l'on peut avoir devant certaine scène assez barbare.

 

Mais rien que pour l'apparition du DOOMSDAY en scope, la nana a gros seins dans la baignoire au début avec son pompe, le lapin explosé a la mitrailleuse lourde, la course poursuite dantesque sur fond de Franky Goes to Hollywood et le tas de scène super jouissive qui parcours le film je dis banco !

 

Très bon score de Tyler Bates que je vais m'apprêter à écouter ce soir en off

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme le Theo ci dessus.

 

Marshall nous fait sa propre suite a Escape from LA: Escape from Glasgow !

 

Globalement, le film emprunte beaucoup a tout un pan du cinema qui nous est cher, mais ca marche.

Sa demarche est toutefois differente de celle des "Grindhouse Brothers" (beaucoup plus sincere a mon avis), et son film est bien plus equilibre. Le montage tres cut impose un rythme assez soutenu (trop ? probablement), mais Doomsday reste jubilatoire du debut a la fin, malgre quelques defauts (le montage donc, qui annihile un peu certaines scenes d'action, surtout celle dans le labo) et fautes de gouts (le score omnipresent et gonflant a la longue).

 

On a tout de meme notre lot de sensations fortes, d'hemoglobine, de baston, une course poursuite memorable et fun, et ce sans que Marshall ne meprise le genre dans lequel il evolue. Au contraire, on sent qu'il veut vraiment inscrire son film dans un pan du cine bis, plutot que de proposer une relecture pretentieuse a la limite de la parodie.

 

Rhona Mitra en impose pas mal en pendant feminin de Snake Plisken je trouve (surtout dans son duel avec l'Executeur), Bob Hoskins et Malcom McDowell assurent le minimum syndical, et on peut voir apparaitre quelques visages qu'il a deja martyrises auparavant (Sean Pertwee et Daren Morfitt dans Dog Soldiers, ou MyAnna Buring et Nora-Jane Noon dans The Descent).

 

Doomsday c'est du bis, une bonne serie B dans la lignee de ce que nous a offert la derniere partie de carriere de Carpenter par exemple. Le film bouffe un peu a tous les rateliers certes, il est bancal et bien loin de l'intensite que nous offrait un The Descent parfait, mais Doomsday sait rester fun, violent et festif.

Une excellente recreation, bien debile mais toujours jubilatoire. Du bon spectacle bis comme ca, au cine, moi j'en redemande !

 

Vu au publicis dans une salle morte de rire a part quelques uns qui semblaient prendre ca au serieux A la sortie Fab voulait bruler sa carte UGC Illimite

Seance de 20h ? On devait etre a la meme alors.

J'ai trouve l'esprit bon enfant dans la salle, le film s'y prete, meme s'il y a des eclats de rire qui tombaient un peu a des moments incongrus a mon avis.

Mais parmi tous ces gens moqueurs, combien se sont touches la quequette en matant le (mauvais) dyptique Grindhouse des deux affreux sus-nommes ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On a tout de meme notre lot de sensations fortes, d'hémoglobine, de baston, une course poursuite mémorable et fun, et ce sans que Marshall ne meprise le genre dans lequel il évolue. Au contraire, on sent qu'il veut vraiment inscrire son film dans un pan du ciné bis, plutôt que de proposer une relecture pretentieuse a la limite de la parodie.

 

Pas mieux, c'est d'ailleurs dommage que le film GrindHouse soit sortis avant car fatalement la comparaison va être faite, a mes yeux Marshall a juste fait un film qu'il aurait rêvé de voir en temps que spectateur (ce qui est mon cas aussi) et des petits malins vont forcement assimiler ça a un hommage voir pire à de la parodie.

 

Perso j'ai pas mal rigolé pendant la séance, c'etait des rires de jouissance, de plaisir face a ce que j'avais en face de moi, un peu comme pour Rambo (même si ce dernier reste pour moi LA référence bis de 2008 pour le moment)

 

2008 l'année du bis ?

 

Par contre j'ai toujours pas compris si Fab était vénère contre le film ou contre les gens dans la salle ?

 

Ptain j'ai une envie folle de me le refaire juste pour la course poursuite finale boosté au Franky Goes to Hollywood qui m'a rendu complètement dingue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Perso j'ai pas mal rigolé pendant la séance, c'etait des rires de jouissance, de plaisir face a ce que j'avais en face de moi, un peu comme pour Rambo (même si ce dernier reste pour moi LA référence bis de 2008 pour le moment)

Ah ouais, mais la y'a une explosion de lapinou que meme Rambo il aurait pas ose !! Respect !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour info j'ai vu le film en VF et sur cette dernière les dialogues sont mixé super bas, du coup quand le cheuf kepon beugle ça le fait pas des masses.

Vivement le Blu-Ray !

Je te rassure tout de suite, en VO on comprends que dalle aussi !! Mais on s'en bat les roubignoles !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...