Jump to content

The Lovely Bones - Peter Jackson (2008)


Cyril
 Share

Recommended Posts

C'est officiel: le tournage du prochain film du réalisateur de King Kong et la trilogie du Seigneur des anneaux débutera en octobre en Pennsylvanie et en Nouvelle Zélande. The Lovely Bones est l'adaptation d'un livre de Alice Sebold sorti en 2002 et devenu instantanément un best-seller acclamé par la critique et les lecteurs.

 

Edité en France sous le titre La Nostalgie de l'Ange, The Lovely Bones a pour personnage principal et narratrice Susie, 14 ans, violée, assassinée et coupée en morceau par un voisin tueur en série. Du haut de son nuage, Susie raconte son histoire en commençant pudiquement par les circonstances étranges de son décès... Puis, elle se met à observer sa famille et à nous expliquer les conséquences de sa mort. A coté de ça, Susie va se mettre à traquer son assassin.

 

Certainement plus proche d'une oeuvre intimiste comme Créatures Célestes que de sa spectaculaire trilogie, Peter Jackson semble vouloir renouer avec un cinéma plus classique et simplifié. Comme il le souhaitait après le tournage de King Kong, Peter Jackson se penche ici sur un drame psychologique bien plus ancré dans la réalité mais teinté d'une dose de fantastique.

 

Rachel Weisz, Ryan Gosling, Susan Sarandon, Stanley Tucci, Michael Imperioli et Saoirse Ronan (la jeune Susie) font d'ores et déjà parti du casting de ce film intrigant produit par Dreamworks qui fera certainement parler de lui dans les prochains mois...

 

Source: Dvdrama

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

en hd:http://www.apple.com/trailers/paramount/thelovelybones/

 

bon ça a l'air bien mais y'a pas une erreur de casting? Wahlberg et Weisz qu'on 2 gosses de 14 ans??????

Et puis même Wahlberg quoi

 

mais ça a l'air quand même bien

Link to comment
Share on other sites

bon ça a l'air bien mais y'a pas une erreur de casting? Wahlberg et Weisz qu'on 2 gosses de 14 ans??????

Et puis même Wahlberg quoi

 

Ben, ils ont 38 ans chacun ds la vraie vie, donc bon, je vois rien qui cloche particulièrement pr l'age ?

Link to comment
Share on other sites

bon ça a l'air bien mais y'a pas une erreur de casting? Wahlberg et Weisz qu'on 2 gosses de 14 ans??????

Et puis même Wahlberg quoi

 

Ben, ils ont 38 ans chacun ds la vraie vie, donc bon, je vois rien qui cloche particulièrement pr l'age ?

 

Ouiiiiii bah même je suis désolé, à 24 ans on fait pas des gosses, on fait des études ou on taff au mcdo, on profite de sa jeunesse tant qu'on peux encore.

enfin bon pourquoi pas, maintenant tout le monde fait des gosses à 16 ans.

 

il n'empêche que

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 5 months later...

J'aime bien l'idée, mais alors le traitement J'ai du mal à croire que c'est le mec à l'origine de Braindead ou les Feebles -des films pleins d'audace à 10000 idées seconde- qui vient de pondre ça. Sa reconstitution des 70's transpire l'overdose de mauvais clichés ( la scène avec la grand mere alcolo qui fait que des conneries dans la barraque, dieu que c'est nul), c'est presque pire que du Rob Zombie ou que le 70's show, le folk gentillet pour pauvres nazes idéalistes, vraiment je peux pas (Where the Wild Things Are souffre du même mal), écouter une connasse de 14 ans me chuchoter des conneries sur fond de piano, ça va 5 minutes, ça m'a fait penser à toutes les merdes du genre Juno ou Little Miss Sunshine mais en pire, je crois même que je préfère le Fantastic Mr Fox de Wes Anderson, c'est dire. Les scènes onirico champêtres ne sont pas franchement du meilleur gout, la nature est filmée comme dans une pub pour de la lessive et les cgis semblent sortis d'une sélection Imagina 1992. Du coup ça m'a laissé insensible d'un bout à l'autre j'ai même lutté pour ne pas arrêter au bout d'une heure, et pourtant la petite est toute mimi. Ah et j'aime pas Rachel Weisz, elle a une tête de Portugaise vicieuse.

Fin bon grosse merde bobo pour moi, et même pas du niveau des merdes bobo genre Juno and co.

Link to comment
Share on other sites

Battre dans quel sens ? Comme dans battre les oeufs ?

 

A mon avis, c'est pas du tout le but de battre commercialement ces films (encore que ça paraît pas dur de battre fantôme contre fantôme qui a été un bide, il me semble)

 

D'un point de vue artistique, je dirais que le film comparable serait créatures célestes pour l'aspect onirique mais je ne suis pas sûr que ce soit vraiment comparable.

Link to comment
Share on other sites

Bon, je serai pas aussi méchant que Nicklezob, mais il est possible que ce soit parce que je suis très friand des films type Juno, Virgin Suicides et autres trucs. J'ai même beaucoup aimé Whip It.

 

 

Bon, voilà mon avis :

 

Je trouve que le film souffre un peu du même défaut que le dernier Gilliam : les parties imaginaires souffrent clairement d'image de synthèse un peu momoche (ce qui est incompréhensible d'ailleurs pour le jackson).

 

 

La scène avec les maquettes de bateau, par exemple, bah c'est moche.

 

 

C'est peut-être lié à une esthétique de posters de prog-rock qui passe bien avec des maquettes, mais pas trop en CGI. C'est dommage parce que j'étais venu voir le film essentiellement pour ça.

 

Les scènes oniriques souffrent de plus à mon sens de deux gros défauts :

1 - elles s'intègrent pas hyper bien dans l'histoire (ce qui là aussi est un comble parce que c'est censé être le cœur du récit) : on a parfois l'impression de regarder un 2 en 1. Plus problématique, le ton est parfois complètement différent du reste (notamment sur la fin

 

 

Avec les petites filles qui sautent partout du genre : youpi c'est tellement génial d'avoir été tué par un serial killer)

 

 

2 - Le personnage de la petite chinoise est horrible. Si elle avait pas été morte, j'aurais eu envie de la tuer. C'est peut-être lié à la V.F. mais à chaque fois qu'elle ouvre la bouche on a l'impression qu'une connerie va en sortir.

 

Enfin, dernier gros reproche, la fin est incompréhensible

 

 

Alors la fille risque sa vie pour récupérer le carnet, mais le montre pas à son père qui a un peu ruiné sa vie pour trouver l'assassin de sa fille. Après les flics vont chez le tueur, mais pensent pas à diffuser son portrait robot pour l'arrêter ? Heureusement que la providence divine, via la stalagtite vue plus tôt dans l'univers onirique est là pour rétablir la force.

Le passage du coffre dans la fosse est bizarre : le plan du coffre qui tombe dans la fosse est magnifique, mais j'avoue que je comprends pas pourquoi l'héroïne choisit ce moment pour s'incarner dans la médium pour embrasser le beau mec. Elle trouve ça érotique de se savoir morte à quelques mètres ?

 

 

 

Malgré tout, j'ai aimé ce film. Déjà, ça faisait déjà un certain temps déjà que je n'avais pas vu de film au ciné sans ressentir de longueur. Là, ça passe comme un rien. En terme de mise en scène dans la partie humaine, c'est absolument parfait : le début est extrêmement mélancolique, les scènes de suspense fonctionnent à fond. Peter Jackson est quand même bon. L'interprétation est solide : Rachel Weisz est un poil fade, mais le reste est très cool. J'aime bien Susan Sarandon, qui a enfin l'air d'avoir son âge. La petite fille ressemble à Sylvie Testud jeune, c'est étonnant.

La musique de Brian Eno est parfaite de bout en bout : la très grande classe.

 

Donc dans l'ensemble, un film vraiment solide, même si j'aurais aimé une meilleure articulation scènes oniriques / scènes monde réel.

Pour terminer une remarque concernant le personnage du tueur : au début, je me suis dit : tiens on dirait Jean-Christian Ranu de la COGIP. Mais au fur et à mesure, l'horreur s'est révélée à mes yeux : on dirait Tom Platz, notamment en terme d'expression des joues et de la mâchoire. C'est troublant, et j'avoue que ça peut pourrir le film si on y pense trop.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Vraiment lovely. Mais y'a quand même quelque chose qui m'empêche d'aller crier au chef d'oeuvre, une espèce de mur transparent qui ne m'a pas fait totalement adheré : une deuxième vision s'imposera, plus tard, pour une éventuelle confirmation.

Je confrime pour la remarque sur les scènes oniriques très Imagina mais ça ne m'a pas gêné bien au contraire, c'est même ce que j'ai préféré dans le film. Et l'utilisation de Cocteau Twins

 

L'eviction du tueur m'a paru un poil rajoutée, comme pour répondre à des projo tests un peu hargneuses. Mais je me gourre peut-être...

 

J'aime pas trop Walberg, mais la petite Ronan est saisissante !!

Link to comment
Share on other sites

Mignon le nouveau Peter Jackson. La chose étrange, c'est qu'après nous avoir montré pendant 20 ans qyue la mort c'est rigolo, voila qu'il nous apprend à la respecter et à aimer la vie toussa. Fais pas bon vieillir...

 

J'ai trouvé le film assez beau, très naïf (Jackson est toujours au bord du précipice de la niaiserie), parfois touchant et en tout cas autrement plus réussi que son horripilant Creatures Celestes. J'aurai aimé un zest de Fantômes contre Fantômes, histoire d'avoir un peu de folie dans cet essai finalement assez sage et pudique. Signe qui ne trompe pas, les meilleurs moments de Lovely Bones sont ceux metant en scène la grand-mère, seul vestige du Jackson déjanté d'avant.

 

Voila, on ne passe pas un mauvais moment, on en sortirai même presque avec un léger bourdon, mais pas autant que Max et les Maximonstres où j'ai du ressortir le wisky pour m'en remettre. Je pense toutefois que ça touchera davantage les filles de 15 ans que les barbus de 27.

 

Les CGI sont assez cohérentes avec l'univers irréel de Susy.

Link to comment
Share on other sites

 

Enfin, dernier gros reproche, la fin est incompréhensible

 

 

Alors la fille risque sa vie pour récupérer le carnet, mais le montre pas à son père qui a un peu ruiné sa vie pour trouver l'assassin de sa fille. Après les flics vont chez le tueur, mais pensent pas à diffuser son portrait robot pour l'arrêter ? Heureusement que la providence divine, via la stalagtite vue plus tôt dans l'univers onirique est là pour rétablir la force.

Le passage du coffre dans la fosse est bizarre : le plan du coffre qui tombe dans la fosse est magnifique, mais j'avoue que je comprends pas pourquoi l'héroïne choisit ce moment pour s'incarner dans la médium pour embrasser le beau mec. Elle trouve ça érotique de se savoir morte à quelques mètres ?

 

.

 

 

On ne sait pas vraiment à quel moment meurt le tueur : on peut supposer que c'est le soir même de sa fuite. Donc portrait robot ou pas, il crève de toutes manières

 

Susy choisit ce moment là car c'est bien la dernière chose qui lui reste à faire avant de rejoindre le paradis et ne plus se tourner vers le passé. Elle n'avait peut-être pas penser à cette "projection" avant; c'est tout...

 

 

Par contre les nombreux gros plans attestant de l'utilisation de la HD m'ont sorti totalement du film. En fait, ça trahit son utilisation, que Jackson réussit à faire oublier tout le reste du temps sauf durant ces plans là. Et je trouve ça moche

Link to comment
Share on other sites

 

La soeur de Suzie rentre pour montrer le carnet à son père et constate que celui-ci à désormais tourné la page et est prèt à vivre sa nouvelle vie, en compagnie de sa femme fraichement revenue qui a également fait son deuil. Pour ne pas briser cette harmonie et redeterrer cette vieille histoire, elle s'en retourne donc vers sa grand-mère.

 

 

Quand au tueur, c'est de bonne guerre, mais j'aurai préféré qu'il s'en sorte.

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...