Jump to content

Turks Fruit - Paul Verhoeven (1973)


Cyril
 Share

Recommended Posts

Syno:

Un peintre anti-bourgeois d'Amsterdam vit un amour passionne avec une jeune fille.

 

Ahhhhhhhhhhh que c'est bien !

Ca commence par une succession de scénétte désopilante et érotique.

Puis ça se prolonge en une histoire d'amour porté par la folie et la passion.

Ca se fini en drame sans prendre garde.

 

Un bien grand film et le début de la consécration et de la reconnaissance pour Paulo.

 

Un must have.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 4 years later...

J'irai pas jusqu'à crier au chef d’œuvre, mais c'est très bien oui. Une tranche de vie légère, romantique, insouciante dans sa première partie qui vire au mélo glauque et déprimant dans la seconde. C'est trash, cru, un peu nouvelle vague aussi. Rutger Hauer a la classe (et on voit sa bite constamment), le charme 70's opère sans problème. Je vois pas trop ce qu je pourrai dire d'autre. Un excellent film du grand Paulo qui ne me déçoit décidément jamais !

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi les jaquettes de steb sont coupées à droite ?

 

Concernant le film lui même, j'aime beaucoup les scénettes du début, très trash avec un humour bien méchant

 

la moustache en poils pubiens

 

 

la grosse que rutger jette dehors à poil dans la rue

 

 

Mais après, la montagne russe du début laisse place à l'histoire racontée au rythme nonchalent typique 70's qui m'emmerde un peu. Heureusement la paulo's touch apporte régulièrement un coup fouet via un détail ou une situation scabreuse présentée de façon très naturelle qui selon moi est la signature du génial de Paulo et qui fait baver tout les réalisateurs trasheux m'as tu vu.

Pour finir, je préfère de loin spetters, beaucoup plus nihilste et à la réalisation plus dynamique.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

J'ai appris qu'il y avait un livre (à succés visiblement) à l'origine du film. Et c'est le seul bouquin de l'auteur traduit en France...grosse claque, et même double claque : non seulement le bouquin est génial mais on se rend compte surtout que Verhoeven l'a adapté fidèlement, même dans les moments les plus crus.

 

Perso, ça reste mon Verhoeven hollandais préféré : y'a ce côté à la fois crado et léger qui annonce parfois un peu Les valseuses, et de l'autre il y a la méchanceté et le désespoir absolu de cette histoire d'amour. C'est toujours hallucinant de voir l'humour bouffon le plus crasse (le catalogue de conquête au début, la bite dans la braguette...) le disputer à des moments franchement bouleversants (outre les scènes à l'hopital, la virée à la plage qui annonce en filigrane la fin du couple, me met complètement par terre).

Et c'est tellement rare d'avoir une romance aussi "vraie" au cinoche, qui n'occulte pas l'intimité du couple (jusque dans le cracra donc), les coups bas, les beaux moments, et qui filme la maladie et la mort dans ce qu'elles ont de plus sales et immondes.

Un chef d'oeuvre. Et hâte de revoir le film (un jour...) en HD pour profiter de la belle photo de De Bont.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...