Jump to content

La terza madre - Dario Argento (2007)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

MOTHER OF TEARS is the finale to the saga that began with the international blockbuster SUSPIRIA and continued with the classic INFERNO from Italian horror maestro Dario Argento. In the heart of modern Rome, an urn is found and brought to a young archeologist, Sarah Mandy. But what Sarah doesn’t know is that the urn belongs to the world’s most powerful witch, the Mother of Tears. She unwittingly unleashes a demonic power intent on destroying the city and everything in its path. When the Mother’s minions and henchman brutally murder Sarah’s co-worker and come after her, she takes refuge with an old priest and discovers her legacy – that her own mother was murdered years before by the Mother of Tears, and that only Sarah has the power to end the destruction. She must find and stop the Mother, before it is too late.

 

Trailer (ça doit spoiler pas mal)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Replies 57
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Pour tous les films d'Argento, de toute manière, c'est l'empoignade généralisée dès qu'un nouveau sort.

Entre ceux qui ronchonnent "moui c'était mieux avant, c'est plus pareil" et qui attendent qu'ils refasse Suspiria à chaque fois et les autres qui pestent "moui, ça ressemble à un téléfilm", etc, etc,etc... c'est toujours la même rengaine.

J'attend de me faire une idée de visu. Qui plus est, la version intégrale ne sera dispo en Italie qu'en DVD (et je ne sais , dans l'éventualité d'une sortie France, ce qu'il en sera de la version dispo à l'international)

Link to comment
Share on other sites

J'aurai bien aimé répondre, MON CUL, mais vos posts ont coupé mon élan.

Non, je n'ai pas vu le dernier ARGENTO, je disais juste qu'une copie nickel chrome de SUSPIRIA m'avait racommodé avec le film. Sinon, je bouffais toujours de la copie pourrave d'M6.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Le dernier Argento est malheureusement une grosse blague Z.

La salle était hilare hier soir à Gerardmer... certaines scènes sont déjà cultes de nanardise. (la scène dans la librairie "concentre-toi", le gang des "méchantes diaboliques", les apparitions spectrales de Daria Nicolodi... il faut le voir pour le croire)

Argento n'arrive plus à tisser une ambiance cohérente, n'arrive plus à susciter le mystère que son intrigue tente d'imposer... la direction d'acteurs (qui n'a jamais été son fort) atteint içi des sommets de roue libre, de grands moments de solitude... le film se lache méchamment sur le gore, des passages réussis à ce niveau avec une qualité d'horreur graphique et une certaine idée de la cruauté qui rappellent la belle époque. Le scénario est d'une paresse linéaire consternante...

Quant à l'intégration dans la fameuse trilogie... elle se fait par l'intermédiaire de quelques dialogues allusifs... pour ce qui est de la parenté stylistique, autant dire qu'elle est inexistante.

Une touche positive, la composition des Goblin. Pas trop mal... si on prends le film comme un gros Z, le film peut passer.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Myraid Films sortira le Mother of Tears d’Argento aux Etats-Unis dans sa version intégrale (NC-17), quitte à se voir refuser des écrans par les exploitants peu enclins à accepter des œuvres portant cette classification embarrassante. La sortie du film est prévue pour le 6 juin prochain.

 

Source: MadMovies.com

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Woermann back in action!

Pour ceux qui n'auraient pas tilté, c'est l'ami Dario Carpenter de Devil Dead.

Qui d'autre pourrait défendre une telle aberration avec l'aveuglement de l'amour?

 

Sentimental ca fait mal, mal, mal !!

 

t'as de la chance que j'aime bien les chats toi!

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Toi, je me demande si tu ne fais pas exprès de mettre uniquement les critiques positves du films !

 

Pour la peine je remet ce que je disais sur DD :

 

IL y a quand même quelque chose d'assez génant, voir açant, dans toute ces critiques, française, mais c'st peut être un hasard, qui cherchent à mettre en exergue la complexité, réelle ou fantasmée, du dernier film d'Argento. Le cinéma d'Argento ma toujours paru être avant tout un cinéma sensitif ou la forme, bien que le fond était toujours présent, avait cependant une importance primordiale.

Au lieu de s'empétrer dans des extrapolations philosophiques pour défendre le film, peut être vaudrait il mieux que ses défenseurs admettent que le film est définitvement Bis, et qu'il est quasiment impossible de le relier aux 2 précédents films de la triologie, à quelques niveaux que se soit.

 

"Mothers of Tears", c'es avant tout du gros gore qui tache, du sexe un peu cheap (Purée la tronche de la mère des larmes ! ) et des scènes completement nawak !

 

Si vous aimez, faut assumer les gars !

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...