Jump to content

Animal Collective


meltingman
 Share

Recommended Posts

  • Replies 92
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

:banane:

 

YEEPAH !!!

 

Ki C KI Y VA 7 FOA ?

Ah ben ca tombe tres mal, je serai en plein bapteme de petit neveu.

Et je suis un peu oblige d'y aller, apres tout, c'est moi le parrain !!

 

 

 

Viens a Malaga, ils passent 4 jours + tard. Ils méritent bien un franchissement des Pyrenees

Link to comment
Share on other sites

:banane:

 

YEEPAH !!!

 

Ki C KI Y VA 7 FOA ?

Ah ben ca tombe tres mal, je serai en plein bapteme de petit neveu.

Et je suis un peu oblige d'y aller, apres tout, c'est moi le parrain !!

 

 

 

Viens a Malaga, ils passent 4 jours + tard. Ils méritent bien un franchissement des Pyrenees

Dis donc, tu sais que c'est pas une bete idee ca...

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que c'est une bonne idée ça mais....

 

OH KES KI SE PASSE ????????

 

- Septembre 2007, je trouve un vol Paris-Malaga pour 70€ aller-retour et encore j'aurais pu trouver moins cher.

- Février 2008, aucun... AUCUN (Quelle que soit la date dans l'année) billet aller simple en dessous de 90€

 

QU'ON PUNISSE NICOLAS SARKOZY !!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

Pareil. Me voila coincé dans mon coin de montagne.......

 

Soit tt le monde s'est rué sur Vueling et ces enfoiré (car enfoirés ils le sont qd meme) ont choppé la grosse tete, soit on nous cache quelque chose.... L'air d'ici serait-il plus pollué qu'on veut nous le dire? L'Espagne aurait elle peur du Français moyen? Ou alors ont-ils peur de tomber en panne d'absinthe si ces allers-retours se multiplient trop souvent ???? Damned, je dis,... ça m'arrange pas en tt cas.

 

Sinon, j'ai ma place pour Animal Collective ici bas

 

 

Par contre, leur site indique le 30 mai, alors que le theatre les a programmé pour le 29.... M'en fous, j'irai les 2 soirs (+ la date a Paris, si j'arrive à économiser les 778E du billet aller-retour en 11eme classe)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 2 months later...

Alhambra, Paris 24/05/08. C'était moyen...

 

Entre la salle toute pourrie (sono d'enfer mais endroit sinistre), le public amorphe de chez Inrockuptible, la track-list composée à 95% de morceaux plani-planants (mêmes pas expérimentaux hein... Juste plani-planants dans un ascenseur), la énième non présence de Deacon (le gratteux) qui ne doit plus faire partie du groupe tellement il n'est plus jamais là, on a vu un concert certes interessant mais loin de la tribalité communicative du groupe.

Heureusement que certains morceaux "live-approved" nous ont rappelé qui on avait en face de nous. "Brother Sport" et "House/Little Girl/Material Things" (titre au choix), deux inédits des studios mais qui font la joie des concerts, mais par contre pas de signe de la tuerie théoriquement obligatoire de "We Tigers".

Avey Tare avait l'air heureux de ce public sous décontractant musculaire puisqu'il a dit au moins trois phrases pleines de mots entre les morceaux, un exploit donc. Sinon Panda Bear était toujours le mimi de service que les meufs en sont dingues, et Geologist dodelinait toujours de la tête. Pas de surprises de ce coté là.

On était devant la scène (en même temps même au fond de la salle on est devant la scène), il y avait Wobbert (qui les voit aussi demain à Malaga avec Wobba qui du coup va divorcer dès la sortie), Tidji, Nosfell et un gars Belge rencontré à l'entrée, Romain, venu spécialement de Namur mais sans place ( ) et qui était vachement content qu'on lui donne celle qu'on avait en rab.

Il n'y avait aucun sosie de Michael Moore, de Aphex Twin, ni de Guncrazy.

Link to comment
Share on other sites

cool ! J'ai entendu dire qu'il etait pas du tout grosse tete tout ca, tu penses/confirmes aussi ou pas?

Il boit du jus d'orange et mange des vieilles chips achetes dans une superette du fin fond du 20ie arrondissement parisien, un dimanche soir a 23h dans un loft bobo parigot situe rue faubourg du temple !! Veridique !!

Link to comment
Share on other sites

L'ami melting n'etant pas forcement tres objectif en parlant d'un de ses amis , j'ajouterais que concernant Nosfell, sa simplicite, sa modestie et sa gentillesse sont a l'image de son talent: IMMENSES !!

 

Et meme que quand il est pas deguise en Nosfell, y'en a qui ont eu du mal a le reconnaitre !!

Link to comment
Share on other sites

Et meme que quand il est pas deguise en Nosfell, y'en a qui ont eu du mal a le reconnaitre !!

 

 

Tu crois pas si bien dire... Romain, le Belge susnommé (un gars de 19ans qui vit dans un village de 100 âmes et qui a une culture musicale de malade !!! ) a parlé toute la soirée avec le Nostrum Fellow donc.

Arrivé dans le loft bobo, il remarque sur le sac de Wobbert un pin's Nosfell.

"Ah tu aimes bien Nosfell ?" dit-il à Wobbert.

Il explique qu'il adore Nosfell et que en Belgique c'est un gars très connu.

Forcemment on pouffe tous et on lui explique....

J'ai rarement vu quelq'un devenir aussi blanc, aussi vite

Link to comment
Share on other sites

Et meme que quand il est pas deguise en Nosfell, y'en a qui ont eu du mal a le reconnaitre !!

 

 

Tu crois pas si bien dire... Romain, le Belge susnommé (un gars de 19ans qui vit dans un village de 100 âmes et qui a une culture musicale de malade !!! ) a parlé toute la soirée avec le Nostrum Fellow donc.

Arrivé dans le loft bobo, il remarque sur le sac de Wobbert un pin's Nosfell.

"Ah tu aimes bien Nosfell ?" dit-il à Wobbert.

Il explique qu'il adore Nosfell et que en Belgique c'est un gars très connu.

Forcemment on pouffe tous et on lui explique....

J'ai rarement vu quelq'un devenir aussi blanc, aussi vite

 

si notre hôte, la semaine passée, juste après ween

Link to comment
Share on other sites

Bon, ça y est, vu pour la 2eme fois en 5 jours, et c'était vachement mieux qu'à Paris!!! Je sais pas si c'est les tapas ou quoi, mais ils ont mis une peche énorme, dans un lieu très bôôô, mais un peu vide et donc un tantinet froid. Ils ont commencé direct en forme, ont enchainé Leaf House en 2eme et Peacebone dès le 3eme morceau (au lieu de commencer par 20 minutes de lenteur comme à l'Alhambra...), ils ont joué Who can Win a Rabbit, ça bondissait et ça hululait à tout va.... Bref, un bon kiff pour moi, mais aussi la petite famille comme on dit (Wubba ne m'a pas craché de venim, au contraire.... c'est quoi le contraire de cracher du venim.... avaler du serum???....... et le petit Kevin avait l'air d'apprecier, si on en croit les deformations de ventre dignes d'une bonne scene de petit dej dans Alien...) Bref, Wobberto content!!!! Petit bemol, le son tres basse et trop fort, et premiere partie, le meme qu'à Paris, mais debout cette fois. Premier applaudissement pour lui: a sa sortie de scene . Pas facile...

 

Ah oui, Geologist (Silent Bob) avait une chemise Hawaienne!!! La classe!

 

Bref, Yo!!!!!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

 

C'était tonight, et c'était la surpuissance malgré 2 HEURES DE RETARDS (!) et l'absence de Deakin (ainsi que 2 putains de mauvaises premieres parties, les nerds norvégiens de Alog et Axolotl du NJ). C'est pratiquement impossible de se rappeler la set list, beaucoup d'inédits du prochain album et les anciens morceaux du catalogue ont été incorporés dans des medleys ou sont presque simplement méconnaissable car retravaillés depuis. Mais bon, j'ai reconnu Who Could Win A Rabbit?, Peacebone, Fireworks, Comfy in Nautica. Et le nouvel album s'annonce IMMEEENSE! Voilà c'était très électro et c'était très bien comme ça. Par contre, public de merde, pas tellement pour le groupe qui s'en est pas vraiment aperçu, mais c'était rempli de pikus et de trippeux de 15 ans. On aurait dit un concert de Muse. MAIS KESKI S'PASSE?!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Dites les zamis, la dernière fois, je les ais vu à la maroq, y a quelques mois, planants électro mais bon. Pas du tout la claque du Point FMR, à leur première venue.

Pour ceux que ça intéresse, en voici mon compte rendu de l'époque.

 

Animal Collective + Davide Balula

Point Ephémère (Paris)

mercredi 3 novembre 2004

 

Dehors, noirâtre canal, faune nocturne, cuir tweed champagne et vin blanc mélangés. Point Ephémère, nouvel espace, ensemble contemporain plaisant, la circulation y est fluide et les rencontres troublantes. Schlong’s nous assaillit dès l’entrée, l’animal Aï aux platines, le son trop fort, nous conversâmes avec difficulté, durant ce long « Skate Music Mix » introductif. Palais de Tokyo miniature, plus sombre, murs nus identiques, couleurs gris blancs et métalliques. La scène ressemble à celle du Nouveau Casino, mais le son a une meilleure répartition qu’au Nouca. Enfin un lieu moins loin que les Instants Chavirés de Montreuil pour musiques extrêmes et autres plaisirs infiniment coupables.

 

Peu avant dix heures, Davide Balula prenait ses aises, pour la première fois en couple. Un mec debout avec sa guitare, acoustique ou électrique, et un mec assis, Stéphane Gary, chargé de l’alimentation sonore. Un exemple de folk anémié, bredouillé avec prudence, comme si on était sur écoute et qu’il fallait se méfier. Des tourterelles prenaient leur envol, ça allait être la soirée des animaux. Pur Glace débutait,1er morceau de la compilation Active Suspension vs Clapping Music, plus mélodique et plus rock, assez pop finalement, mais pop aux grandes idées. La guitare pleurait, les synthés couinaient, la voix marmonnait, le tout décollait, c’était juste beau. On ne pouvait pas en dire autant de la suite trop calme.

 

Peu avant onze heures, Animal Collective prenait le pouvoir. Quatre « humains » démasqués, furieux et désolés pour la terre entière. Sur scène, il y en a un qui bidouillait à genoux, il y a Avey Tare qui chantait trop haut, mais dont la voix était (trop) trafiquée, le batteur qui était debout, bestial et en transe, et le guitariste dans son délire, qui faisait même le batteur fauché sur le 1er morceau en tapant sur le sol. Les premières nappes climatiques sourdaient et nous plongeaient dans un drôle d’état extatique. Le concert ne décollait qu’au 3e « morceau », la scène vibrait, la bande des 4 gigotaient frénétiquement, les voix trafiquées prenaient le contrôle de nos cerveaux drogués et fatigués. Nous n’opposions aucune résistance à ce hold-up létal, laissions place à nos instincts, à la pulsation chère à Kerouac. Cette petite odyssée nocturne en jungle hostile prenait soudain une tournure diablement primitive, Danse Manatee for matinee, retour à l’âge primitif du folk, fête indienne sacrificielle pour implorer un pardon inutile. On se sentait étrangement (dé)possédé, mais heureux de cet état. Comme pour le live performance de Black Dice à la Fondation Cartier, les corps traversés par des basses surhumaines. Les seules lumières venaient des faisceaux derrière la scène et de la lampe de spéléo vissée sur le crâne de Panda Bear, mais on se sentait bien dans le noir. Dans l’oubli momentané d’un morne présent, les Américains venaient juste de resigner pour quatre ans avec The Devil. Ces indies dérangés nous agressaient pour sauver notre âme et nous nous laissions faire. Mission accomplie, des cris d’indiens s’élevaient dans l’assistance, fantômes présents et ressuscités malgré eux. La connexion morts, vivants et morts- vivants venait d’avoir lieu.

 

Si certains d'entre vous ont entendu de nouveaux morceaux, ça ressemble à quoi? Vous pouvez utiliser les titres d'albums en référence pour les décrire, j'ai tous leurs LP. Merci

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...