Jump to content

Highlander - Russel Mulcahy (1986)


Nicolas
 Share

Recommended Posts

 

Connor Macleod est un immortel. Il traverse les Ages depuis son Ecosse de 1536, multipliant les rencontres, les expériences et les combats... Car depuis plus de 400 ans Macleod affronte dans des luttes sans merci d'autres immortels pour remporter Le Prix. Le seul moyen de le tuer est de leur trancher la tête et c'est ce qu'il s'évertue à faire depuis des siècles tout comme son ennemi juré : le Kurgan. Un guerrier sadique ayant tué la majorité des immortels.

C'est dans le New York de 1986 que Macleod prépare le combat ultime qui fera de lui le dernier des immortels. Il ne peut en rester qu'un.

 

Un film que j'ai peu revu depuis sa sortie... mon principal souvenir de la projection étant le "claquage" fatal de la copie en plein combat final du Kurgan et MacLeod. 20 minutes d'attente avant de pouvoir apprécier la fin.

Il y a l'Ecosse, une réal punchy touchy flash pour les scènes urbaines, un sublime thème gorgé de romantisme héroïque à la Michael Kamen, Sean Connery, pas mal d'humour et Roxanne Hart qui jure. (même à l'époque, pourtant pas bien vieux, j'avais compris qu'il y avait un problème)

Je viens de me prendre la nouvelle édition de Studio Canal, séance souvenir en vue donc.

Link to comment
Share on other sites

J'adore ! Certes, visuellement ça a vieilli, mais ce n'est nullement kitsch comme on peut le lire ici ou là. Excellente musique, superbes paysages, Sean Connery qui cabotine, pas mal d'émotions au travers de flashback qui rendent le film plus intelligent que la moyenne. Ah là là, c'était encore la bonne époque, où Lambert ne se sentait pas obligé de placer son rire minable n'importe quand.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Revu hier soir pour la 256532565432 fois. C'est toujours la

 

 

 

du générique de début au générique de fin. La réalisation est sublime (devait y avoir des soldes sur les filtres bleus et les machines à fumée), les raccords pour passer du 16e siècle au New-York des années 80 sont justes , Christophe Lambert joue bien, Sean Connery a la classe (pléonasme), le méchant me terrifie autant qu'à l'age de 10 ans, y a la musique de Queen (celle du générique est à tomber, celle qui a accompagne les scènes où la femme de MacLeod vieillit aussi).

 

Bon les combats peuvent sembler mou aujourd'hui (quoique le combat final avec le score de Kamen m'a scotché une fois de plus), y a quelques faux raccords assez visibles (si je les ai vu c'est qu'ils sont très visibles ) et on voit certains trucages mais ça n'enlève absolument rien à la magie de l'ensemble.

 

Un des films clés de ma vie de cinéphile, et un de mes films préférés !!! Dommage que les suites aient foutu en l'air la franchise (meme si le 2 est très drôle )

Link to comment
Share on other sites

Je trouve pas les combats mous. Quand on y pense, la plupart du temps, les béligérants ont des armes différentes : pas le même poids, gabarit, maniement, style, forcément, ça donne des combats qui se cherchent un peu. En outre, on ressent bien le poids des épées. Tout ceci est presque logique, donc.

 

Dans la série par exemple, on dirait que tout le monde a des sabres laser, à force de faire des moulinets à une main ou à y aller franco à katana contre épée de mousquetaire.

 

Par contre

 

où Lambert ne se sentait pas obligé de placer son rire minable n'importe quand

 

Là je suis pas d'accord...quand la fille "assome" Kurgan, Lambert sort son rire de merde complètement à l'emporte pièce. Ca flingue la scène.

Link to comment
Share on other sites

On ne dit pas de mal de "Who wants to live forever" de Queen svp ! Non mais !

 

Sinon le film, j'aime toujours beaucoup aussi. Revu l'an passé en DVD, ça passe toujours très bien. La mise en scène de Mulcahy est mortelle, fun, ample, aérienne, ludique. Le cast est cool, il y a des moments touchants, d'autres spectaculaires, le tout est bien équilibré, drôle, vivant, avec un vrai univers. Non, vraiment, quand je vois la gueule de certains machins devenus "cultes", Highlander n'a vraiment pas à s'excuser d'être ce qu'il est, et peut bomber le torse fièrement !

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
 Share

×
×
  • Create New...