Aller au contenu

Quand je flane dans ce chatoyant espace de discussion...


Messages recommandés

  • Réponses 3k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Un pansement pour ce saignement auditif

 

 

Ouf

 

 

AH NON HEIN !!! JE DIS NON !

 

Bon tu veux jouer à ça... Sinead, je ne comprend pas. je ne comprend pourquoi cette nana qui a fait un album magistral comme "The Lion and The Cobra", (avec qui j'ai bu des coups dans un pub avec Andy Rourke (séquence branle)), a fini par faire ce qu'elle a fait après par la suite dans la continuité. Putain mais elle a oublié d'écrire des paroles après.

 

Alors si tu veux du Sinead qui fait frissoner je te conseille le live video (en VHS seulement) "The Value of Ignorance". Un concert court et filmé pratiquement tout le temps en gros plan sur sa gueule. S'y ajoute des effets cheap mais qui font leur effet à la palette graphique. C'est scotchant de beauté.

La première fois que j'ai vu ça je vivais à Londres dans une immense (Im-men-se) barraque qu'on partageait à une 20aine. Je revenais de soirée vers 6 heures du mat en pleine descente d'acide. Je vais dans la salle de billard-salon (ben wé), une amie se lève, vois ma tronche acidulée, me dit de m'installer dans le canapé face à la télé, me fait des toasts et du thé et me colle ce live sur la télé et dans les enceintes. De mémoire, et pourtant il y en a eu un paquet, c'est ma plus belle descente d'acide .

 

Alors vla ce que j'ai trouvé de ce concert sur ioutoube. Prends des drogues, des trucs sucrés à boire et groignoter, installe toi en cocon, met le son, projette ça sur un mur mais, je te préviens d'avance, c'est moi qui l'épouse.

 

iyhBXdElKoc

(Le plus beau morceau de haine du monde)

 

YLBhlRo4-rI

ihn25FhYzGY

 

C'est peu... Trouves toi la vidéo

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un ovni cet Igor, propulsé par son ami Maurice Bejart , étudiant de Pierre Schaeffer, proche de Robert Wyatt, une approche musicale très libre (classique, psyche rock, électronique, expérimentale...) et avant-gardiste au point qu'il livre ici un album limite industriel dans la forme alors que l'on est qu'en 1973 (je fais surtout allusion au morceau "Rituel de guerre des esprits de la terre" une transe oppressante orchestrée autour de sons électroniques agressifs appuyés par des percussions lourdes et primitives)

 

Je suis pas spécialement fan de l'approche picturale de Dali mais quand il part en vrille dans ses délires surréalistes irrévérencieux pratiquant un français un brin approximatif, je craque. Quand en plus il laisse la direction musicale de son opéra à Igor wakhevitch, alors là c'est vraiment n'importe quoi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Cyril unpinned this sujet

×
×
  • Créer...