Aller au contenu

Speed Demon - David De Coteau - 2003


Messages recommandés

Première expérience DeCoteau ( hé, oui, y a pas d'âge): ce fut pour le moins surprenant.

 

Quelle n'aurait pas été ma surprise si on m'avait qu'il était possible de mêler satanisme, course de voitures type entre jeune, histoire de vengeance et esthétique érotico-musclée.

 

 

Probablement sponsorisé par une marque d'amphétamine ou de créatine, on ne se lasse pas de voir défiler les plans américains sur les torses des héros d'une bande de bricoleurs de voitures. De ralenti en ralenti, les scènes s'articulent très très lentement, montrant et remontrant, un garçon, une voiture, un autre garçon, une fille - le mal ultime - une autre voiture, la soif de victoire du chef. Et arrive, le clou du spectacle, qui a lui seul vaut l'achat du DVD: la messe satanique pour le Dieu des coureurs automobiles de quartier. J'en reste soufflé, et les mots me manquent. De toute façon, ça ne se raconte pas, ça se voit. Na.

Restent quelques apparitions de la méchante caisse, noir ligne blanche centrale, conduite par un mystérieux conducteur casqué qui donne, aidée de très jolis grondements de moteurs, un peu de punch à l'ensemble, mais si peu.

Voilà, ce fut une expérience comme d'autres prennent des drogues.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

C'est plutôt dynamique pour un DeCoteau!

Franchement j'ai trouvé ce pseudo remake de "Phantom" ("The Wraith") relativement bien rythmé (pour du DeCoteau) bien que répétitif.... ralentis, gros riffs de guitare, badigeonnage de torse imberbe à l'huile de moteur, plein de têtes de noeud qui se balladent à torse-poil, grosses cylindrées.... bref, c'est la teuf à la testostérone, à l'imagerie homo-érotique et au narcissisme basique et c'est assez poilant (la messe noire est absolument WTFisante). Tout cela est très bête, mais relativement bien mis en boîte; la photo est pas mal du tout, les décors simples mais efficaces, la musique dépote....

Dommage que le final soit plombé de dialogues débilitants et une révélation finale guère surprenante.

 

C'est finalement du DeCoteau de "qualité", produit via sa boîte Rapid Heart Pictures, avec laquelle il tente de faire oublier ses bouses commises chez Full Moon à la fin des 90's (The Killer Eye, Talisman, Voodoo Academy Whitchouse et toutes ces croutes...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 7 years later...

Non c'est de la merde.

Y a cette ambiance propre aux Z fauché, y a personne dans la rue et y a 3 décors.

A la limite ça je m'en cogne, c'est moisi mais c'est pas ce qu'il y a de pire.

Le pire ce sont les acteurs, la réalisation aux fraise et les séances de satanisme pendant lesquelles les mecs en slibards se badigeonnent d'huile de moteur.

Pourquoi il fait pas des films de fion gay De Coteau ça ira plus vite et ça lui coûterait moins cher. Parce que son histoire de démon de la route c'est moisi du cul.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...