Aller au contenu

Killer Crocodile 2 - Giannetto de Rossi (1990)


Messages recommandés

Vu sur le DVD neo, la copie est de bien meilleure qualité que le premier opus.

 

On y repère environ dix minutes de flash back du premier et divers plans également repris (notamment pour les attaques à ras de l'eau, la bateau amarré au port supposé transporter les futs toxiques...). L'argent devait bien manquer!

 

Le scénario prend une tout autre direction et on rertrouve pele mele des élements piqués à African Queen, A la Poursuite du diamant vert et le nième thème du truc touristique qui doit ouvrir dans un endroit pas possible ...et on retrouve la trame de l'Empire des fourmis géantes -et ...ses futs toxiques!- et bien sûr Alligator de Martino dont il reprend le thème.

 

Thème d'ailleurs dont le scénario laisse tout tomber à 20 minutes de la fin.

 

Il y a une plus grande emphase sur les attaques qui sont bien mieux mises en scène que précemment. L'accent est mis sur la creature et franchement, c'est pas si mal que ça.

 

la direction d'acteurs laisse aussi beaucoup moins à désirer. L'histoire se concentre sur Debra Karr, venue toute habillée de blanc un compteur geiger à la main faire sa petite affaire. Et elle court en jupon dans la jungle, la conne. Bref, elle fait ce qu'elle peut, mais joue amplement mieux que la connasse du premier qui hurait tout le temps. Arrive Anthony Crenna au bout de 40 mn de film pour gueuler un coup, perdre le chasseur du 1 revenu l'espace de 5 minutes, récupérer la conne, la baiser sauvagement et dynamiter le croco (en reprenant d'ailluers l'explosion finale du 1). Zi Ende. Le pire, c'est que je ne spoile même pas tant tout est balisé d'avanace.

 

Le gore est mis à l'index, hormis des tourbillons d'eau rougeoyants, un cadavre décapité. Plus de fric pour les SFX!

 

Le grand avantage du 2 est que De Rossi filme beaucoup mieux son croco, rythme mieux les attaques et le bout de scénario à 3 pesos qu'il trimballe et joue la carte du second degré et de l'humour. Le film n'est certes pas bon, mais il reste à cent coudées du premier qui restait coincé comme un prêtre après trente ans de célibat et des tentatives avortées de branlettes en cachette.

 

Un grand bravo au sous-titrage français où les traductions hasardeuses s'enchainent à pas de géant ("j'ai vu un énorme crocodile! il faisiti au moins 2 mètres!" alors que la VO mentionne au moins "20 feet" " , la "malaria" dans la VO devient "le palu" dans le st, "les "organes reproducteurs" en VO deviennt la" fonction reproductive" en st, ce qui ne signifie pas du tout la même chose dans les propos de la belle Debra tous seins dehors! etc... les dubbing bro ont du se torcher au mezcal avant de faire le st

 

Bref, c'est bis, c'est naze mais c'est fun.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé ce deuxième opus très inférieur au premier (qui n'est déjà pas une franche réussite).

Les stocks shots à foison, le rythme soporifique et les SFX douteux, pas de doute, on est bien en présence d'un Z mollasson.

Ce qui manque vraiment au film, c'est la présence d'une scène forte dont on puisse se rappeler après son visionnage. Une telle scène était présente dans le premier, en l'occurence, l'attaque d'une bande de gamin par le crocodile (avec doublage hallucinant de nullité en cadeau bonux ! ). Mais là, rien de tout celà. J'ai dû voir le film il y a peine 2 mois, et je ne m'en souviens déjà quasiment plus !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euh...on a pas du voir le même film le Z mollasson, c'est le premier, avec son festival d'incohérences.

Celui-ci a certes été tourné dans la foulée et sur 83mn il y en a 10 du premier opus mais il y a un cinéaste qui sait placer sa caméra pour mettre en valeur le monstre en question. Ce n'est pas le cas dans le 1 qui se prend beaucoup trop au sérieux pour être honnête.

Quant au rythme, ben, revoit le 1, qui est contruit autour d'un rythme bateau-glouglou-croco-aaaaaaaaaahh-retur au port. bateau-glouglou-croco-aaaaaaaaaah retour au port. Le scénario, quoique mince, s'ingénie au moins à varier les locations et privilégier le second degré. le monstre est mieux filmé, présent plus souvent et franchement...l'attaque de la gamine du 1: MOUHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA...c'est plus pathétique et paterrible que pastis51 . Dans le 2, il y a une conne de nonne qui y passe ainsi que 12 gamins. Killer Crocodile 2 powa!

Sans budget, l'humour est la seule manière digne de faire avaler cette pilule au spectateur. Il est vraiment beaucoup plus fun que le premier. C'est d'ailleurs l'unique raison qui me pousse à garder le DVD!

PS j'ai pas écouté la VF (ce genre dechoses est au-desus de mes forces)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi je l'ai repété je ne sais combien de fois qu'elle était super bonnasse la Debra, mais tout le monde s'en foutait ! c'est d'ailleurs son unique role je crois. sinon c'est vrai qu'il est fun ce KC2 mais largement inférieur au 1er faut pas déconner non plus hein !! déjà quand j'ai vu ce second opus le format était tout bizarre et changeait toutes les 30 secondes au début du film ! et niveau gore c'est pas trop ça non plus, ça vaut pas la cultissime scène du croco qui se prend une hélice dans la gueule ! mais sinon c'est vrai que c'est assez fun, surtout la 1ère scène avec la plancheuse à voile !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben oui on s'en fout un peu qu'elle soit "bonnasse" ou pas

 

ceci dit, même conseil qu'aux autres. Revois le un, chiant, mou, incohérent pire que'ici, laid à voir avec des scènes se répétant ad nauseam, un . Plus gore certes, l'hélice oui. maisil faut se gaufrer presque 90 mn d'inepties..mais bon, le gore remplace pas le rythme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 9 months later...

Bon ben j'ai vu cette suite : dans la continuité du premier, peut être un peu plus rythmé quand même.

 

J'aime beaucoup la scène d'attaque dans la cabane et Debra Karr à poil, ça fait plaisir (< et ça c'est Kevin, à la bourre dans le film mais qui se rattrape plutôt pas mal)

 

VF sympathique également, mais qui ne peut rivaliser avec celle du premier.

 

Je valide et je garde le dvd neo, parce que Killer Crocodile 1 & 2, à défaut d'être bien, c'est quand même très drôle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...
C 'est en effet son seule rôle a la Debra qui fait tant chavirer tes sens telle une planche a voile au mileiu des flots déchainées. Au même titre que la plupart des acteurs du film.

 

MAis il reste Anthony Crenna.. le bleu de ses yeux, la touffe alerte et la barbe piquante... Rien que ca en fait deja un délice et on en oublie tt le Z du film... 100% bis, 100% fun, 100% nawak, inferieur au 1 certes mais tjs un régal!!

 

Draven-POWER

Commentaire dé-fi-ni-tif

excellent !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 11 years later...

Me suis refait le 1, et j'ai enchaînée avec le 2 que je n'avais jamais vu.

Les deux films sont nuls, tout le monde sera d'accord avec ça.

Mais cette suite ne possède pas le pouvoir d'ahurissement du premier dont la première qualité est justement la médiocrité outrancière. Je ne suis pas toujours partisan du "film qu'on adore pour s'en moquer", mais impossible de ne pas regarder "Killer Crocodile" autrement, et c'est d'une sidérante efficacité! La suite, malheureusement, n'est pas aussi médiocre, ce qui finit par la rendre assez commune, pas si différente d'autres séries Z du même acabit. Du coup, je lui préfère le premier opus et ses dialogues surréaliste qui me font toujours pisser de rire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les deux films sont nuls, tout le monde sera d'accord avec ça.

 

non

 

pas revus depuis de longues années , mais j'en garde pas un mauvais souvenir et juste celui d'un gros bis zédard ultra-balisé, avec quelques scènes gores sympas et un gros croco en latex comme je les aime. maintenant je ne l'ai peut-être pas maté en vf, parce que les fameux dialogues nawak ne me rappellent rien.

j'ai juste regretté que le 2e opus soit à ce point calqué à ce point sur le premier : un petit effet Maman j'ai encore raté l'avion

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Marrant, je trouve le 2 plus bisseux que le 1er. Y'a des gosses et une nonne qui y passent, l'héroïne est une vraie bonne garce, un type qui chasse le moustique au fusil à pompe... A ce niveau, le premier n'a guère qu'un lancer de chapeau au ralenti pour lui.

 

Après, de Rossi est meilleur au latex qu'à la caméra et le film est peu excessif visuellement, ce qui ne laisse pas d'étonner.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...