Aller au contenu

R.I.P. Pascal Sevran


Basculo Cui Cui

Messages recommandés

On en a pas parlé ici mais visiblement ca a été super loin cette affaire

 

Pascal Sevran, grand spécialiste mondial de la démographie, notamment en Afrique, et accessoirement ancien animateur d'une émission de chansons pour jeunes, a lutté contre une grave maladie en 2007. Il n'est pas mort pour autant. C'est cependant ce que la radio Europe 1 a annoncé durant une quinzaine de minutes avant de démentir. Une affaire qui n'a que peu de rapport avec l'informatique et Internet au premier abord. Et pourtant.

 

Jean-Pierre Elkabbach Europe1 Cette annonce peu reluisante de cette fausse mort a pour principale source Jean-Pierre Elkabbach, président d'Europe 1 depuis trois ans. Or, ce même Jean-Pierre Elkabbach, comble de l'ironie, annonçait il y a quelques jours à peine à Laurent Larcher, du quotidien La Croix, la création d'un futur comité d'éthique à Europe 1. Une charte, rédigée par plusieurs journalistes de la rédaction, doit ainsi être présentée dans les deux mois.

 

Ce comité d'éthique a plusieurs origines, dont les sites Internet, accusés par Jean-Pierre Elkabbach d'empoisonner le système, en répandant notamment des « rumeurs, des fausses informations, des ragots, et des nouvelles non vérifiées ». Le président d'Europe 1, en tant que grand spécialiste de la question, résume par ailleurs parfaitement la situation.

 

« La tentation est grande pour des sites de taper fort afin de se faire entendre, quitte à ne pas vérifier ou à ne pas donner la parole aux personnes qu’ils attaquent. (...) À la manière du marché boursier, il y a une hypersensibilité et une hyperréactivité à toutes les nouvelles, vraies ou fausses. Il faut bien comprendre que cette mécanique emporte tout le système médiatique, et, avec lui, l’indispensable respect de la vie privée, de la dignité, de l’intimité. »

 

Et Jean-Pierre Elkabbach de clore ce chapitre de façon magistrale : « Même les maîtres en médias peuvent être submergés par cette vague ». Il est désormais bien difficile de lui donner tort. Cette affaire pourrait de surcroit ne pas en rester là, le CSA y mettant son grain de sel.

 

Source: PcINpact

 

L'incident sur l'annonce de la mort de Pascal Sevran -fausse- n'est pas clos pour tout le monde. Le CSA a contacté Europe1.

 

Rappel des faits:

Lundi, le patron d'Europe1 presse sa rédaction pour annoncer la mort de Pascal Sevran. Sauf que celui-ci était toujours vivant. La station dément et s'excuse.

 

Mardi, l'affaire semble réglée après la crise:

Mis en cause par sa rédaction, Jean-Pierre Elkabbach s'excuse devant ses journalistes. "L'incident est donc clos", dit-il en début de soirée. Aux médias qui le sollicitent, il refuse de commenter l'affaire. "Je ne m'exprimerai pas", dit-il à Libération.

 

Sauf que...

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'intéresse au cas Elkabbach: hier matin, Rachid Arhab, président du groupe de travail Déontologie de l'information de l'autorité, a contacté Europe 1, raconte mercredi au Post le CSA. Un groupe devrait se réunir pour "discuter de l'affaire" et éventuellement "prendre une décision".

 

Une "jurisprudence"?

En 2004, France 2 s'est vu infliger une sévère mise en demeure par le CSA, pour l'annonce -fausse- par David Pujudas du retrait d'Alain Juppé en politique, sur la foi d'une info du directeur de l'information, Olivier Mazerolle. Qui a dû démissionner, rappelle Libération.

 

Affaire à suivre?

 

Source: LePoste.fr

 

Pascal Sevran est mort... pendant 15 minutes

 

Europe 1 a annoncé sa mort, avant de présenter ses excuses.

 

19h17. Pour Europe 1.fr, pas de doute. L'animateur d'émissions musicales pour personnes âgées est mort. Il s'est éteint ce lundi à l'âge de 62 ans, "des suites d'une maladie". Et la radio de publier une petite biographie.

 

Dans la foulée... Wikipédia reprend l'information, annonce sa mort puis dément. Dans l'historique de la page sur Pascal Sevran, on peut voir des dizaines de modifications en quelques minutes.

 

L'information est reprise... par PurePeople.com, notamment, par le blog de Jean-Marc Morandini, mais surtout par France 2, en direct.

 

[dmotion]x567e9&v3=1[/dmotion]

 

... puis démentie. La rédaction de France 2 dément, après avoir appelé la direction de la chaîne pour savoir s'il fallait préparer une nécrologie pour le 20 heures, rapporte 20minutes.fr. Pascal Sevran "se repose en famille", précise la direction. Et d'affirmer: "Nous venons d'en avoir la confirmation par une source très proche et très sûre."

 

19h32. Europe 1 "présente ses plus plates excuses". En Une du site internet, la radio explique que le chanteur n'est pas mort.

 

Quelques minutes plus tard, c'est Laurent Ruquier, en direct sur France 2, qui dément également l'information. Et pousse un coup de gueule.

 

[dmotion]x55yx1&v3=1[/dmotion]

 

Source: Lepost

 

Et un démentis le lendemain

 

[dmotion]x566zq&v3=1[/dmotion]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...