Aller au contenu

Layer Cake - Matthew Vaughn (2004)


Messages recommandés

Vu ce oui-kende dans une minuscule salle lilloise de 50 places.

 

Ce petit polar Anglais, réalisé par le producteur des films de Guy Ritchie (revenez !!), nous conte l'histoire d'un dealer de haut vol, dont on ne connaîtra jamais le nom, qui décide de se ranger des voitures.

Seulement, ô surprise, un de ses puissants commanditaires lui confie une dernière mission, à savoir retrouver la fille d'un de ses anciens camarades, qui s'est fait la malle avec un junkie notoire. Evidemment, le M. X va accumuler les galères, et son aventure va assez vite tourner au vinaigre.

 

Histoire convenue, réalisateur qui fait peur (à certains tout du moins), jaquette du Z1 carrément mensongère qui laisse penser à un pseudo Snatch (spéciale dédi à Roderick), tout ça m'a un peu fait entrer dans la salle à reculons.

Erreur, car bonne nouvelle, le film lorgne plutôt vers le polar noir à la Face.

Le réal prend le contrepied de ses productions tarantinoclippesques et évite les effets gratuits en nous offrant une mise en scène élégante, qui prend son temps, toute en longs plans et en travellings. Et il faut bien ça pour transcender une histoire classique de chez classique, à l'image de son dénouement vu mille fois, qui a tendance à un peu tirer le film vers le bas.

Mais l'atmosphère de fin de règne qui baigne tout le métrage, l'excellente prestation du flegmatique Daniel Craig, bien entouré par des tronches du cinéma british (Michael Gambon, Colm Meaney et une apparition de Jason Flemyng) et l'humour très pince-sans-rire distribué avec parcimonie emportent finalement le morceau.

 

Certainement pas original mais éminnement sympathique

 

4/6

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très frais ce film, sans avoir la grâce et la maestria de Guy Ritchie, Matthew Vaughn nous divertis suffisamment pendant la projection et on suis avec plaisir ces différentes petites histoire qui ne sont pas très originale pour le coup mais suffisamment rythmée pour nous occuper comme il se doit.

 

Certains détails de l'histoire dédommage le film, comme le final ou certaine histoire annexe qui ne sont pas très développé) mais le travail sur le visuel et la bande son (je vous conseille d’ailleurs l'écoute de la beo) est suffisamment bien torché pour gagner notre adhésions.

 

Pas le meilleur film de 2005 (pour sur) mais très agréable.

A découvrir je pense.

 

 

 

Buralo shame on you pour n'avoir pas parlé de la sublime Nathalie Lunghi

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Buralo shame on you pour n'avoir pas parlé de la sublime Nathalie Lunghi

 

Ah oui, elle est bien mignonette la demoiselle.

Mais bon c'est pas le genre de film qui donne la part belle aux personnages féminins ...

 

Vi vi !!

Mais elle m'a subjugué dans le film, on l'a vois peu mais elle est sublime.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

Un excellent polar à la mise en scène si classieuse qu'elle ferait palir scorsese. Très belle photo, très belle musique et acteurs bien burnés. L'histoire est un peu tortueuse mais l'ensemble est tellement classe que l'on oublie les petits défauts comme un manque réel d'action. Je suis par contre pas trop fan de la fin. Pas de quoi non plus hair le film qui est une belle petite claque. Et puis un réal qui fout du Duran Duran dans son film a déjà toute mon estime !!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 months later...

Decouvert hier soir.

 

Grosse surprise, la ou comme tout le monde j'attendais un film a la "Snatch" ou "Lock stock...", pour finalement avoir droit a un tres bon polar, bien dur sur l'homme, viril mais correct.

 

Tres bon scenario, bien qu'un peu touffu et complexe par moments, plutot retors (ca embrouille a tout va) et bien violent. Pas trop d'humour pour desamorcer la violence de certaines scenes (ce qui est le cas des 2 excellents films de Guy Ritchie pre-cites).

 

Excellente surprise donc, un polar bien tendu comme un string, violent mais toujours tres cool et tres classe.

 

Et puis, je tiens a faire mon mea culpa, mais force est de constater que, apres l'avoir vu dans Munich, Daniel Craig a un charisme certain un flingue a la main.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens je voulais faire remonter le sujet pour que personne ne loupe ce film.

 

Un de mes coups de coeur de 2005, le film pas exempt de défaut mais qui a tellement de moment intense et une telle patate qu'on en ressort guilleret avec l'impression d'avoir passé un super bon moment.

 

Une pépite que je vais m'empresser de faire découvrir autour de moi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Daniel Craig a un charisme certain un flingue a la main

Juste en passant, moi ce qui m'a étonné justement c'est que ce héros n'a quasiment jamais un flingue à la main ! il déteste les armé à feu...

 

Sinon un film effectivement qui donne la patate malgrès son ambiance noire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Daniel Craig a un charisme certain un flingue a la main

Juste en passant, moi ce qui m'a étonné justement c'est que ce héros n'a quasiment jamais un flingue à la main ! il déteste les armé à feu...

 

Sinon un film effectivement qui donne la patate malgrès son ambiance noire...

Yeah !! Rusty is back !!

 

Bon, sinon ne vous fiez pas a cette ignoble jaquette DVD/Affiche, le film est tres bon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 years later...

Mouais, pas trop mal dans l'ensemble mais sans véritable personnalité et inutilement compliqué. En fait je ne suis pas convaincu du tout.... Tout comme Face qui a été cité plus haut: c'est formellement bien torché, mais ça ne me touche absolument pas. La comparaison à Scorcese n'est en aucun cas méritée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 9 years later...

Je suis pas loin d'avoir détesté.

 

C'est pas aussi insupportable qu'un Snatch, parce que le réal la joue sérieux, mais c'est parfois par très loin non plus.

Que d'effets et tortillages gratuits pour une histoire de mafieux d'une triste banalité.

 

Je retiendrai qu'il contient le passage à tabac le plus anglais du monde : un mec qui se fait ébouillanter au thé après un gros breakfast lard-saucisse-haricots.

Vivement le réal français qui nous sortira le mec tabassé à coups de bouteilles de rouges après son camembert-saucisson.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...