Aller au contenu

Låt den rätte komma in [Morse] - Tomas Alfredson (2008)


Messages recommandés

non moi je trouve que la scène avec les chats a sa place au moins ça fout un peu d'action et puis elle est bien foutue.

la scène de fin je l'ai trouvé jolie, j'étais certain de ce qu'il allait se passer et je trouve ça juste, perso j'aurais coupé après.

 

Le livre a l'air plus dur:

The book focuses on the darker side of humanity, dealing with issues such as bullying, drugs, theft, pedophilia, prostitution and murder as well as the obvious supernatural themes.

 

 

et le sexe d'Eli n'est pas précisé...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben l'ambiguité du personnage est bien négociée par le film car non seulement la jeune actrice a bien été choisie (elle ne fait pas trop fifille) mais en plus si je me rappelle, elle dit un truc énigmatique du genre "je ne suis pas une fille".

 

Concernant la scène (quasi)finale, je me suis demandé si le réalisateur est lecteur de comics book car la mise en scène de la violence est hyper similaire à ce que font certains auteurs depuis 8-10 ans : un mélange paradoxal d'ultra minimalisme et de charclage hypergraphique.

 

Sinon chef d'oeuvre de bout en bout pour moi, bouleversant, au point de m'avoir rendu d'humeur sentimentale (!)

 

En plus vers 78-79 j'avais le même look que le garçon ! Quand j'aurais mon scanner, j'le prouverais !!

 

ROCAMBOLE

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 months later...

En voilà un film qu'il est bon! Pas exempt de défaut, les mêmes selon moi que ceux évoqués par DPG. Un mélange des genres intéressant, mais parfois étrange, notamment une grosse réserve sur la scène des chats, on se serait cru dans le clandestin, c'est mal amené! Sinon, c'est super beau, les plans sont magnifiques, on s'ennuie pas, même durant des longs plans très contemplatifs, on s'attache aux deux gamins, qui joue admirablement, la gamine est super bien castée, un visage à la fois enfantin, et très adulte, très inquiétant. C'est intelligent sans être chiant. Certaines scènes parviennent à être assez flippantes

par exemple quand il ne l'invite pas à rentrer, et qu'elle rentre quand même...

 

La presque scène finale est bien menée, bien que prévisible. Par contre, je suis pas fan de la toute fin. Je saurai pas dire pourquoi, mais je la trouve un peu abrupte.

Et puis pour une fois qu'on revisite un mythe, à la fois sans le trahir, en y mettant les ingrédients connus de tous, mais tout de même d'une manière totalement innovante, ça mérite qu'on s'y intéresse!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Pour prolonger un peu le film, viendez voir le question/reponse que ZoneBis a organisé rien que pour vous en fevrier dernier.

Bon ok, la video n'est dispo que maintenant, mais ca valait le coup.

 

http://www.zonebis.com/news/index.php?post/2009/10/07/Avant-Premiere-%22Let-the-right-one-in%22-%28Morse%29-%3A-QA-avec-Thomas-Alfredson

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...
  • 2 months later...

A noter également que le livre de John Ajvide Lindqvist qui a servi de matériau de base au film (l'auteur ayant lui-même écrit l'adaptation de son roman en script) est sorti ces dernières semaines, aux Editions Telemaques.

 

Comme le disait Alfredson lors des questions qui lui ont été posées lors de l'avant-première à Lyon, le livre va plus loin en explorant plus en avant certains des arcs parallèle à l'intrigue (le film se concentrant essentiellement sur les deux jeunes enfants). Il y a également quelques petites différences (le perso du vieil homme qui accompagne Eli est ainsi plus longuement présent dans l'histoire), et on en apprend davantage sur le passé d'Eli.

 

L'une des rédactrices de Vampirisme.com en a proposé une chronique détaillée ici : http://blog.vampirisme.com/vampire/?669-ajvide-lindqvist-john-laisse-moi-entrer

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...

Vu et bon je me suis fais bien bien bien chier Ouais ok pour l'amitié entre 2 gosses. Ouais ok sur le mythe du vampire. Et encore les 2. Rien. du vent. 1h52 de plans fixes pour ouvrir une porte. Quelques bonnes scènes (la mort du père par ex) parfois une belle mise en scène dans un ensemble lourd et chiant. La belle arnaque

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...
  • 8 years later...

Revu hier, ça faisait un bail, et ça vieillit très bien !

 

Les qualités du film sont toujours là, superbe ambiance, duo d'enfants au top, très justes, approche décalée du vampirisme très touchante, beaux éclats de violence. Je dois dire qu'à revoir chez soi, en DVD, c'est un peu moins immersif que la salle (vu deux fois en salles à sa sortie), mais l'essentiel est là, la poésie atypique du film est intacte, un des sommets du fantastique du 21e siècle, sans problème !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Morse" fait partie de la liste de films que je cite quand mes potes réitèrent pour la énième fois leur ritournelle sur "Depuis 25 ans, les films sont inintéressants... le cinéma est mort... rien de nouveau... gnagnagna"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La suite de la carrière d'Alfredson est un peu décevante. Le bonhomme de neige est beau mais pas très intéressant et Tinker Taylor Soldier Spy est chouette mais un peu aride.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...