Aller au contenu

Le Premier jour du reste de ta vie - Rémi Bezançon (2008)


Messages recommandés

comme personne est venu défoncer le film sur ce thread, je vais m'en charger

 

Je l'avais vu au ciné, et c'est vraiment une des pires séances de ma vie. j'ai trouvé tout grossier, à jouer outrageusement sur le pathos et les bons sentiments (ma mère est trop méchante, j'aime mon papa qui se bat courageusement contre la maladie et un métier ingrat il est trop génial...) alors oui la BO est sympa, le cast est très bien mais j'ai un souvenir d'un ensemble tire larme et facile qui m'a bien gonflé.

 

'tain j'ai l'impression d'être un sans cœur à jamais aimer les films qui jouent sur l'émotion, mais ça m'arrive quand même hein

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, je l'avais vu au ciné, et je m'en souviens plus. J'ai un vague souvenir que la jeune fille était ridicule, et que le film ressemblait pas mal à une pub pour assurance. (Je viens de relire mon avis sur nanarland, et je me rends compte que j'ai oublié l'aspect émotion pour ne garder que l'aspect et pour tout le reste il y a mastercard).

 

Sinon, Martin, il y a 2 ans, tu disais déjà du mal du film sur nanarland. C'est drôle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais bien aimé ce film découvert en DVD, assez riche pour pas s'ennuyer et très sympathique. Des fois j'aurais cru voir des photos de famille tellement c'était vrai.

 

Mais alors dans le making-of, Rémi Bezançon ne fait pas dans la prétention, Rémi Bezançon INCARNE la prétention

 

Il parle des cinq acteurs à la suite de la même façon:

"Alors, je l'avais vu dans [insérer un film de l'acteur concerné], j'ai su de suite qu'il me le fallait pour le rôle, il/elle était à la hauteur de ce que j'allais faire, ..."

Sans parler qu'il "s'auto-proclamait" révélateur de Pio Marmaï. A gerber.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'aime mon papa qui se bat courageusement contre la maladie

 

T'as du fumer de la bonne parce qu'entre le moment où le père apprend qu'il un cancer et sa mort y'a genre 5 minutes de film, pendant lesquelles ils boit du pinard avec ses fils et bouffe normalement à table avec sa famille. On le voit même pas crever.

 

Le film a des défauts mais certainement pas celui-là pour le coup...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'aime mon papa qui se bat courageusement contre la maladie

 

T'as du fumer de la bonne parce qu'entre le moment où le père apprend qu'il un cancer et sa mort y'a genre 5 minutes de film, pendant lesquelles ils boit du pinard avec ses fils et bouffe normalement à table avec sa famille. On le voit même pas crever.

 

Le film a des défauts mais certainement pas celui-là pour le coup...

 

pardonne ma mémoire défaillante ! j'ai pas revu le film depuis sa sortie en salle et j'avais pas pris de notes à vrai dire. je pensais surtout à l'interminable discussion dans le taxi entre son père et son fils, que j'avais trouvé sur-mièvre, mais je me rappelle plus des dialogues en détail.

 

Tiens j'ai retrouvé mon avis de l'époque (ya même des trucs dont je parle dont je me rappelle absolument pas!)

 

J'ai trouvé ça très décevant, bicoz à trop vouloir caser de grands thèmes dans un même film, on se retrouve à traiter le(s) sujet(s) à la truelle, ce qui est fâcheux quand on a pour ambition d'expliquer un peu la Vie au spectateur.

 

du coup les événements s'enchainent, sans trop de liant, et si certains passages sont réussis (le permis, globalement tout le passage avec Zabou) certains sont carrément navrants. Je pense surtout à la métaphore à deux balles du sang sous la porte et de l'ado qui se fait juger par son alter ego petite fille. Le message c'est quoi? tu viens de faire l'amour donc tu as perdu ton innocence?

 

Moi j'dis tout ça c'est pour envoyer les bobos trentenaires chez leur psychanalystes pour se déculpabiliser d'avoir une vie sexuelle

 

Dans le même registre le gag de la fellation est carrément navrant.

 

Bref, un film qui m'a pas trop ennuyé, qui m'a vraiment gonflé quand j'ai repensé à tout ce qu'il véhicule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je pensais surtout à l'interminable discussion dans le taxi entre son père et son fils, que j'avais trouvé sur-mièvre, mais je me rappelle plus des dialogues en détail.

 

T'as vraiment du te faire chier pour allonger certaines séquences à ce point dans ta mémoire, parce que pareil, ça dure 1 min à tout péter dans le film

 

(je fais le malin mais c'est tout frais d'avant hier quand c'est passé sur la 2 )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'aime mon papa qui se bat courageusement contre la maladie

 

T'as du fumer de la bonne parce qu'entre le moment où le père apprend qu'il un cancer et sa mort y'a genre 5 minutes de film, pendant lesquelles ils boit du pinard avec ses fils et bouffe normalement à table avec sa famille. On le voit même pas crever.

 

Le film a des défauts mais certainement pas celui-là pour le coup...

 

Clair.

On ne voit pas la père annoncer sa maladie à ses proches.

On le voit chez le toubib, à table où il profite de sa famille et d'un bon pinard, puis ils répendent ses cendres sur la plage - ce qui, pour un fumeur invétéré, vallait mieux qu'un enterrement. A aucun moment le film ne verse dans le lacrymale, ne sort des violons ou exploite "la maladie".

 

 

Je pense surtout à la métaphore à deux balles du sang sous la porte et de l'ado qui se fait juger par son alter ego petite fille. Le message c'est quoi?

 

Oui ça c'est effectivement lourdingue. Le dépucelage d'une gamine de 16 ans par un gros connard, c'est pas bien, mais le spectateur n'a pas besoin de métaphores légères comme des enclumes pour s'en rendre compte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup la scène entre Zabou et Gilles Lellouche sur le banc.

C'est un joli film, touchant. Tout n'est pas parfait, il y a quelques facilités qui font tache dans le geste, mais globalement c'est un film attachant qui laisse un assez beau souvenir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 9 years later...

Revu hier. J'en avais un bon souvenir, mais jamais revu depuis la salle, je craignais un peu d'avoir "idealisé" le truc, mais non, j'ai encore trouvé ça très bien. Il y a certes qques facilités ou maladresses, mais l'ensemble est d'une belle tenue, assez drôle, touchant, la famille arrive vraiment à exister, chacun a un vrai perso à défendre, quelques belles idées de mise en scène, bref une belle réussite de comédie dramatique française contemporaine ! (je dis ça parce que le ciné français des 2000's se vautre souvent ds la grosse comédie ou le drame qui en fait des caisses, et un petit film bien équilibré comme celui ci fait d'autant plus du bien !)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...