Jump to content

La foire des ténébres - Jack Clayton - 1983


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Qu'est ce qu'on l'aime le Disney malade des 80's

Malade au point de s'essayer à l'adaptation d'un roman de Ray Bradbury, le tout réalisé par le metteur en scène des Innocents. Une idée qui ne leur viendrait même pas à l'esprit un quart de seconde de nos jours, cela va sans dire...

 

Tout comme son comparse Watchers in the wood, Something wicked this way comes a souffert de pas mal de problèmes de productions et d'un échec décourageant (pas assez flippant pour les grands, trop effrayant pour les mômes ; et surtout....interdit aux moins de 13 ans !!) : ainsi le director's cut de Clayton restera sans doute invisible à jamais ; son premier montage, trop classique au vue de Disney, sera remonté à grands coups d'effets spéciaux spectaculaires. Quelques scènes passent à la trappe (ce n'est pas des araignées qui devaient attaquer les jeunes enfants, mais une immense main griffue), le score de Delerue est dégagé (et il existe bel et bien !), Goldsmith est approché mais on préfère alors le débutant James Horner.

 

On appréciera tout de même ce montage Disney, totalement séduisant par ses effets rétros (beaucoup d'animations et de maquettes), mais on serait curieux de découvrir la version plus épurée et plus sombre du réalisateur...

 

Une ambiance début du siècle unique, avec ses rues balayées par le vent alors que l'orage gronde au loin et que la musique d'un pandemonium démoniaque se fait plus ou moins entendre. Disney oblige, ce sont deux gosses inséparables qui affrontent ici les forces du mal, matérialisées en l'honneur de Mr Dark, un sorcier se nourrissant de désir et d'illusions, fidèlement accompagné de la sorcière des glaces (Pam Grier ).

Face à la jeunesse insouciante, un vieux bibliothécaire déchiré par les affres de la vieillesse (formidable Jason Robards) : au final, toute cette galerie de personnages tiraillées par leur rêves les plus fous, qui trouveront satisfaction par le mal, évoquent la petite ville pervertie du Bazaar de l'épouvante, ou là encore une figure démoniaque et séduisante terrorisait l'Amérique.

 

Un sublime film fantastique, avec ce charme fou qui n'appartient qu'à lui.

 

Le dvd d'Anchor bay est à dégager, préférez lui celui de Disney, sans bonus, mais pourvue d'une VF et de sous-titres français. Pour une sortie française, on peut toujours se gratter je pense...

 

Link to comment
Share on other sites

je l'ai commandé l'autre jour, car après avoir revu Watcher in the Woods pour mon papier dans Mad, je me suis dit qu'il fallait que je donne une seconde chance au film de Clayton qui m'avait laissé indifférent voici une dizaine d'années.

Link to comment
Share on other sites

je l'ai commandé l'autre jour, car après avoir revu Watcher in the Woods pour mon papier dans Mad, je me suis dit qu'il fallait que je donne une seconde chance au film de Clayton qui m'avait laissé indifférent voici une dizaine d'années.

 

 

Il est pourtant bien largement supérieur au film de Hough, bien plus gentil si j'ose dire

 

En tout cas, les problèmes de production et TOUS les effets spéciaux sont détaillés dans le numéro 43 de L'écran fantastique, dans un dossier de 25 pages

 

Les visuels de Bob Peak, non retenus apparemment :

 

 

C'est celui de David Grove, qui sera conservé :

 

 

 

Signalons aussi qu'il y a eu tentative de faire appel à nouveau au CGI (Disney venait de conclure sur Tron), en particulier pour la tempête et l'arrivée du train. L'idée fut abandonnée...

Link to comment
Share on other sites

manhunter, c'est pas possible, je dois faire uniquement du fantastique.

Mais The Keep, faut voir...

 

Pour The Keep, tu veux pas attendre qu'on sorte le comics (en partenariat avec Mad Movies en plus), histoire de faire un tir groupé ? J'ai une ITW de F. Paul Wilson bien gratinée où il chie une fois de plus sur Michael Mann...

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Ben c'est un putain de bon film que je regrette fort de ne pas avoir découvert à 13ans! J'aurai surkiffé. C'est intelligent, bien réalisé, bien joué, les effets étaient classes pour l'époque. Par contre, ça doit être tout à fait terrifiant pour les gamins (surtout les gamins de l'époque of course) tout y est traumatisant. Le père du gosse qui n'arrête pas de lui dire qu'il est vieux et qu'il va mourir, et que tout ne dure qu'un temps etc..., Mr Dark fout grave les jetons, la parade qui défile dans la ville est d'un glauque plus que perturbant...j'en passe et des meilleurs! De plus, c'etait plus couillu les prods de l'epoque! La mère d'un des gosses reçoit "des monsieurs", l'un des voeux d'un des villageois est de se taper plein de meufS...voeu qu'il réalise d'une certaine manière sous les yeux ébahis des marmots...On a maté ça avec un pote, on était stupéfaits du début à la fin.

Et le pote en question voulait le revoir, car, il se souvenait juste l'avoir vu vers 6ans, et être parti en courant se cacher. En le rematant, ça l'étonnais plus du tout!!

Link to comment
Share on other sites

Je suis très content la Flo

 

Je l'ai vu à 9/10 ans en ce qui me concerne, et à défaut de m'avoir totalement terrifié, j'avais trouvé ça particulièrement inquiétant. C'est déjà pas si mal

 

Dans le même genre, Les yeux de la forêt est bien gentil à côté malgré son accroche annonçant un spectacle bien pire.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Un autre visuel de Peak :

 

 

Je viens d'écouter le score rejeté de Delerue (dans une qualité plus que décente) et mon dieu, une petite merveille J'ai une préférence pour le Main Theme d'Horner (qui reprend en fait beaucoup un célèbre thème de Star Wars ) mais ça reste parfois plus inquiétant, voire plus bouleversant que le travail d'Horner. Une manière comme une autre de rêver sur un director's cut qu'on ne verra sans doute jamais

 

Par contre j'ai été déçu de constater que la musique sinistre (le passage où Dark montre ses mains au père de Will) qu'on peut entendre dans le Trailer n'est pas issu de ce score rejeté

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Rhoo le claquage de beignet ! Tout comme Flo j'aurais halluciné découvrir ce film bien avant ! Je constate que bien des problèmes sont survenus, mais tout de même, j'ai trouvé que tout tenait super bien la route. Et ce que j'ai plus particulièrement apprécié, c'est plus le film avance, plus les gamins sont délaissés: ce ne sont plus eux qui font avancer l'intrigue, mais bien Mr Dark et le père d'un des gamins. Pryce est Peut-être un des personnages les plus evil qui m'est été donné de voir ! Aucun cabotinage, seulement ce qu'il dégage est malsain. Toute la place lui ait accordé au 3/4 du film pour se déployer et c'est là que j'ai trouvé que le film était le plus solide. Et puis c'est plein de bonnes idées un peu partout; les FX sont également encore agréables à regarder. Des séquences fortes, celle du défilé dans les rues et surtout celle des araignée. Moi qui n'a pas du tout de phobie pour ces petites bêtes, franchement, là j'ai trouvé que c'était une belle petite pièce d'angoisse ! Il y avait là un savoir-faire certain. C'est clair, comme beaucoup, je fantasmerais à l'idée de découvrir le cut originel, mais tout de même en sachant tous les problèmes de production, je trouve qu'on a déjà là un film vraiment solide !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...