Jump to content

Once Upon a Time in America - Sergio Leone (1984)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Bon ben voilà, je comble une lacune. J'ai commencé à regarder le Z2 collector qu'on m'a passé. Ben, euh, comment dire, je sens qu'une armée du forum va me tomber dessus mais franchement, j'accroche pas trop. je suis au bout du premier dvd et j'ai du me forcer pour en arriver au bout .

 

Je précise au passage que les westers de Leone n'ont pas mes faveurs non plus. Je m'y ennuie.

 

C'est violent, n'épargne pas les détails, on y tue des gosses, on y saute des ado grassouillettes, les flics sont pourris..il y a certes peu de concessions faites et le sujet est rentre-dedans. Mais je ne m'intéresse à aucunpersoannge en particulier, hormis peut etre fat Moe que je trouve pour l'instant le plus touchant (le plus humain?).

 

C'est qund même assez lent, De Niro met des plombes à arriver chez Fat Moe quand il se fait défoncer la gueule. J'avais envie d'appuyer sur l'avance rapide à plusieurs reprises.

 

Musique impeccable de Morricone, ceci dit. Mais bon, j'ai pas trop envie de savoir la suite à la base car je me contrefiche de ce qu'il se passe sur l'écran. Mais bon, je vais quand même regarder la suite, hein parce qu'on ne porte pas de jugement défintif sur un film sans en avoir vu la totalité

 

Allez-y, vous pouvez tirer

 

PS : je trouve la copie du Z2 assez terne et moche, aussi

Link to comment
Share on other sites

Un des plus beaux films de l'histoire du cinéma pour moi. La relative lenteur, je la perçois comme un choix qui s'accorde parfaitement avec le ton nostalgico-mélancolique du film. Puis j'aime les films où des gens reviennent chez eux longtemps après. Puis la musique me colle des frissons à chaque écoute, le passage où les gamins courent avec la flute de pan derrière est une scène qui me fout la chair de poule à chaque fois par exemple. Chais pas, je saurais pas forcément en parler pdt 3 plombes mais je trouve vraiment ce film magnifique, quasi parfait.

Link to comment
Share on other sites

je ne suis pas fan non plus .. j'adore le Bon etc ... mais celui là j'ai du mal ...

 

Pareil

 

Il me fait bien chier, ce film, ne provoque rien chez moi sinon un ennui poli. Et pourtant j'ai vraiment rien contre les films lents dans lesquels il ne se passe rien, j'aime bien Elephant

 

J'ose pas trop le dire, en plus quand je vois la vénération (un poil exagérée à mon goût) que suscite ce film, le meilleur Leone, chef-d'oeuvre absolu, etc. Je préfère 1000 fois Il était une fois la révolution, et le Bon & les dollars, bien sûr.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Dans la famille "vois les classiques trente ans après tout le monde" je me suis enfin visionné ce morceau.

 

J'aime beaucoup, plus la partie concernant l'enfance que le reste.

 

Je sais pas trop quoi dire d'autre si ce n'est que le film est passé plutôt bien niveau durée.

 

Deux choses on retenu mon attention, primo que Jennifer Connelly utilise un body double pour la scène de nue

 

Et que le SPOILER viol de cette dernière par de niro m'a en fait plutôt fait marrer, elle le chauffe tout du long, le chauffe encore sur la fin et PAF lui sort qu'elle se casse, elle l'a pas volé celle la ... enfin à prendre avec le degrés d'humour nécessaire, je précise ! SPOILER

Link to comment
Share on other sites

Tiens, une occase pour parler de ce film vu pour la première fois il y a quelques mois.

 

C'est quand même trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès long !

C'est un peu la marque de fabrique de Sergio, OK, mais autant pour il Etait une fois dans l'Ouest ça passe nickel autant là c'est hard, j'ai vraiment eu du mal à le finir.

C'est ballot parce qu'il y a des scènes vraiment magnifiques mais elles sont diluées sur la longueur.

A côté de ça les acteurs sont excellents, Elizabeth Mc Govern est magnifique, et la BO est une des toutes meilleures de Morricone.

 

Mais que c'est loooooooooooooooooooooooooooooooooooonnnnnnggggg !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Merci à Nico pour la piqure de rappel

 

Ah ben oui en effet du grand art

Il y a de quoi avoir un peu peur au début : Leone perd son spectateur, le brouille de bruits désagréables, de sauts dans le temps, ne se presse surtout pas...

Et puis on se laisse embarquer : une Amérique sans concession, aussi agitée et triviale que l'Italie d'un Novecento. Beaucoup d'affection également pour la partie "jeunesse", un vrai festival d'émotions : le cache-cache entre Noodles et Deborah, la cavalcade sur fond de flûte de Pan, la scène magique du chou à la crème, le passage à tabac....

Pour ce qui est de la suite, c'est tout aussi accrocheur, avec justement

ce fameux viol, acte d'anti-héroïsme et d'anti-romantisme par excellence, qui en aura sans doute sécher plus d'un

et un casting de pures gueules. J'ai quelques réserves sur les scènes en 68, beaucoup plus lentes (volontairement, cela va sans dire) que le reste du métrage et qui ont eu tendance parfois à me faire décrocher...

 

Wallpaper (Casaroooooooooooooo )

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

J'avais énormément aimé la première fois mais pas autant qu'on me le décriait.

 

Revu aujourd'hui au ciné avec les scènes supplémentaires et là par contre c'est vraiment ULTIIIIIIIIIIIIIIIIIIME. 3h40 sans s'emmerder une seule seconde (et je pèse mes mots). La fin m'a secoué encore plus que la première fois (alors que je savais exactement ce qu'il allait se passer, c'est dingue quoi!). Se prend une vie et une période entières dans la gueule comme ça, c'est exceptionnel. De Niro est décédé de vieillesse en 1984 c'est pas possible autrement.

 

Link to comment
Share on other sites

Tiens je n'ai pas posté mon avis sur ce film. je répare cette lacune. L'un des plus beaux films du cinéma pour moi. Je le range précieusement à côté de l'arche perdue. Leone a muri son projet très longtemps et il a eu raison. Il l'avouer lui même: "si j'avais fait ce film il y a 10 ans il n'aurait qu'un film parmi d'autres. Pour réaliser celui ci , il faut avoir de la bedaine et et avoir parcourru beaucoup de chemin. Quelquechose comme ça.....

Déjà Morricone livre une de ses plus belles musiques pour ce film. Ensuite le flash back avec les enfants regorgent de péripéties et a inspiré nombre de films en moins bien . Je pense à sleepers. Graphiquement ce film est le plus violent et le plus gore de Leone. A cela s'ajoute des morceaux d'anthologies comme la partie de cache cache mortelle dans la rues suivi d'un poignardage violent ou alors les règlements de compte à la mitraillette. Le film arrive à caser nombre de scènes scabreuses et pourtant toucher la grâce à de multiples reprises. Et le souffle épique qui plane sur ce film dépasse la puissance de n'importe quel film de scola ou de Bertolucci.

pour finir, une anecdote à la Raphaël mezraï. J'ai eu une excellente note en option cinéma pour mon bac il y a plus de 15 ans en commentant la scène où via une ellipse nous voyons De niro quitter la gare des bus devant une affiche de coney island et réapparaitre 30 ans plus tard en vieillard au même lieu mais cette fois devant une affiche pop art.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Alors que j'adorais les autres leone, depuis gamin, celui ci m'avait toujours deplu et laissé juste le souvenir d'un film long, vulgos triste, ...

 

le Bluray de la version 4h12 m'a poussé a rejeter un oeil dessus et...

 

la premiere heure, c'etait vraiment pesance, surtout technique (les cadrages, la lumiere ).

la seconde heure je commencais a en avoir marre de ces "petits cons" (gros probleme d'identification pour moi sur le film, ce qui fait que j'accroche pas en fait).

mais alors les 2 dernieres heures, j'ai lutté pour pas accelerer...

Les enjeux se brouillent, les petits cons deviennent gros cons, la real est plus "illustrative" (dans une moindre mesure hein!),

bref, surement un grand film, mais qui me laisse un sentiment de pudding de 2kilos.

 

mais je suis quand même tres content de le revision...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...