Jump to content

Doghouse - Jake West (2009)


bloknotise
 Share

Recommended Posts

 

Seven men go an excursion to help a friend deal with a divorce, however, when they arrive at a village in the country, they discover all of the women are afflicted with an airborne virus that has turned them into man-hating cannibals.

 

avec Bill "god" Murray !

 

j'vous ai déjà dit que j'adore ce mec, Jake West ?

voulez savoir pourquoi ?

 

regardez ce clip promo :

 

qz5_4seTUJc

 

edit : regardez ce trailer qui vous fera tomber dans la drogue :

la dure plutôt parce que tomber sur du shit ça peut être très dangereux

c'est un peu dure comme matière le shit, vaut mieux des sachets de poudre...

c'est mou la poudre

 

http://www.shocktillyoudrop.com/films.php?id=833

 

site :

 

http://www.hanoverfilms.com/microsites/doghouse.html.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
  • 7 months later...
  • 2 years later...

 

Putain c'est le film le plus mysogine du monde, j'ai adoré

 

L'armée créé un truc qui touche que les femmes ( "mais pourquoi ?" "un coup de chance" ) et les rends hystériques (...) et cannibales (parce que sinon, il suffisait de filmer l'ouverture des soldes). De là, notre bande de gros blaireaux vont tenter de sauver sa peau, à coup de clubs de golf et de réflexions machistes.

 

ça surfrappe

Bon sorti du pitch, le déroulement ne surprendra personne, mais les maquillages sont chouettes, les personnages sympa (si si), y'a des bons gags gras et une morale bien à propos qui nous dit sans sourciller que les femmes c'est que des chieuses et que rien ne vaut sa bande de bon potes . Vive Jake West !

 

En cas de rupture, je recommande le double programme (500)Jours ensemble / Doghouse.

Link to comment
Share on other sites

Ah bah c'est marrant parce qu'on a pas vu le même film

 

Tout le contraire de toi (sauf sur la qualité) quant au fond d'une histoire qui me semble totalement féministe au contraire.

 

Les mecs sont des méga crétins, lâches, violents, n'ayant pas dépassé le stade anal, des sous-hommes en puissance que l'image final fige au ralenti dans leur régressivité (ce mot n'existe pas) absolue.

 

En cas de rupture, je recommande vivement aux nanas de montrer ça au futur rupturé. Ca donne encore plus de bonnes raisons de le jeter manu militari.

Link to comment
Share on other sites

Les heros sont des cretins, je te l'accorde, mais le film parle finalement d'un type fraîchement divorcé qui va retrouver la niaque en en mettant littéralement plein la guuele à des femmes, non sans avoir eu une prise de conscience sans appel ("si les bonnes femmes veulent un chien, qu'elles s'achètent un putain de labrador"). Je trouve pas ça spécialement féministe.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

pour mettre lord et meltingman d'accord, je trouve que ce film renvoie dos à dos hommes et femmes, les uns étant des primates inconséquents, les autres des connasses tyranniques, personne ne sort grandi de l'affrontement.

 

j'ai trouvé que ça fourmillait de bons mots et de bonnes idées, mais que ça les exploitait plutôt mal.

alors qu'on nous lance sur des pistes de sorcellerie, de complot militaire, d'amitié virile, de remise en cause du couple, d'arme à ultra-sons, etc, rien n'aboutit véritablement et au final le film se résume à une course-poursuite à la scoobi-doo dans un hameau.

 

pas déplaisant à regarder, mais assez balisé.

et puis je n'en peux plus des "clins d'oeil" de merde dans les films d'horreurs : sortez vous les doigts pour pondre un truc original et arrêtez de nous coller des poster d'evil dead sur les murs!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...