Aller au contenu

Eden lake - James Watkins (2008)


Messages recommandés

 

Jenny est maîtresse d'école. Son petit ami et elle quittent Londres pour passer un week-end romantique au bord d'un lac.

La tranquillité du lieu est perturbée par une bande d'adolescents bruyants et agressifs qui s'installent avec leur Rottweiler juste à côté d'eux.

A bout de nerfs, ces derniers leur demandent de baisser le son de leur radio. Grosse erreur !

Qui ose dire quoi que ce soit aujourd'hui à une bande de jeunes qui se conduit mal ?

Qu'arrive-t-il à ceux qui osent ? Quel poids ont les adultes sur ces jeunes ?

Les parents n'auraient-ils pas juste les enfants qu'ils méritent ?

 

Ils n'ont plus peur de se montrer, Ils sont (aussi) méchants

 

oCXRsAA54Do

 

 

sortie le 08 octobre 2008

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai failli mettre ça dans "les infos à la con"...

 

La Fabrique de Film qui distribue le film a envoyé un communiqué de presse :

 

Chers amis du cinéma de genre,

 

Nous tenons à vous informer de la sortie le 08 octobre prochain, du film EDEN LAKE réalisé par James Watkins et produit par Christian Colson (The Descent, Slumdog Millionaire) . Au casting du film on retrouve Kelly Reilly (L’Auberge Espagnole, Madame Henderson présente), Michael Fassbender (300, Hunger ) et Thomas Turgoose (This is England).

 

Le pitch:

Jenny est maîtresse d’école. Son petit ami et elle quittent Londres pour passer un week-end romantique au bord d’un lac.

La tranquillité du lieu est perturbée par une bande d’adolescents bruyants et agressifs qui s’installent avec leur Rottweiler juste à côté d’eux.

A bout de nerfs, ces derniers leur demandent de baisser le son de leur radio. GROSSE ERREUR !

 

Le film faisant l’objet d’une interdiction aux moins de 16 ans, le film rencontre de grandes difficultés à se faire référencer en salles. Nous vous sollicitons pour contribuer à faire exister ce film et nous aider à informer les amateurs de sensations fortes de cette sortie!

Merci d’ avance pour votre soutien,

 

 

LA FABRIQUE DE FILMS

Distributeur d’Eden Lake

 

www.lafabriquedefilms.fr

 

Voila.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Très bon film, violent et souvent dérangeant, avec un soucis de réalisme assez bienvenue malgré les quelques bizareries comme le coup du "saut magique" par exemple !

 

Tous les acteurs, gamins y compris, sont très bon et on est réellement pris par l'histoire.

 

Quelques légers bémols cependant, comme la présence d'un acteur noir au sein du groupe de gamins. Vu le partie pris très réaliste du film et connaissant le fonctionnement très ethnique des bandes en Angleterre (Tout comme aux USA), celà sonne un peu faux, surtout vu les lads typiquement british qu'on a à côté et leur vision très "tribale" de leur communauté.

 

Malgré la violence souvent très explicite du film, le réalisateur semble parfois s'être un peu auto censuré lors de cetaines scènes bien hard (lorsque les voyous enflamment un gamin ou encore lorsque leur chef tabasse à mort un autre membre du "gang").

 

Enfin bon, Eden Lake reste une très bonne suprise de plus nantie d'un final assez glaçant.

 

 

Sinon, évitez le lire la critique de Mad Movies qui comme d'habitude en fait des tonnes et abuse inutilement des superlatifs en tous genre, et encore plus de regarder les photos associées à celle ci qui une fois de plus spoilent un max !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mad a entièrement raison de mettre des superlatifs à ce film puisqu'il le mérite amplement.

 

Franchement, je n'ai jamais ressenti un tel malaise au cinéma qu'avec ce film. Un véritable calvaire émotionnel, un choc qu'on ressent jusque dans ses tripes. Et le final m'a tétanisé et m'a mis K.O, j'ai pas ouvert la bouche en faisant le trajet pour rentrer chez moi, j'étais abasourdi et ça me fait encore de l'effet alors que je l'ai vu Vendredi dernier.

 

Un film coup de poing comme j'en ai rarement vu.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et dis moi, tu as pleuré en voyant "La colline a des yeux" ?

 

Ben pas du tout. Généralement, les survivals, moi je suis du côté des méchants et je jubile devant les atrocités qu'ils commettent sur les gentils. La scène du bébé dans "La Colline" ne m'a pas dérangé plus que ça, c'est malsain mais voilà, ça reste du "cinéma".

 

Là, dans Eden Lake, ben je n'avais plus l'impression que c'était du cinéma. Les acteurs, leur simplicité, et le jeu de Kelly Reilly, la petite partie 'romance" du début qui fait qu'on s'attache réellement aux personnages, je sais pas trop comment l'expliquer mais là, j'étais à fond dedans et tout me paraissait vrai. Attention, là scène de torture sur le petit copain de l'héroïne, ça m'a pas non plus retourné, ça fait mal mais bon, on est habitué à voir ce genre de choses. Mais quand même, ça participe bien au conditionnement. Et le final, alors là, upercut en pleine face. Merde alors. Là je m'y attendais pas. Pas comme ça.

 

Pour réussir à me mettre mal à l'aise avec un film, faut y aller. Même Funny Games ne m'a pas retourné. C'est cru mais ça ne m'a pas impliqué autant. Là, quand j'ai repris ma voiture, les images de la fin étaient impregnées dans mon esprit, je suis rentré, j'ai dit à ma femme "putain, quel film" et j'ai été me coucher. Véridique. J'avais pas envie de parler, pas envie de matter la télé. Un électrochoc.

 

Après, ça a marché sur moi, je peux comprendre que ça ne marche pas sur d'autres. Quoique. Quand je lis certains commentaires débiles sur Allociné, je me dis que y'a un truc. Où ils le font exprès de critiquer ou je sais pas. C'est sur que chacun a son propre ressenti devant un film. Mais à ma séance, y'a bien eu une à deux minutes de silence total pendant le générique de fin avant que quelqu'un se lève ou parle. J'ai un ami qui a été le voir hier soir, il m'a dit la même chose concernant l'ambiance en fin de film. Je lui prête tous les films d'horreurs que je possède, il aime ça. Là, il m'a dit qu'il avait eu des suées et que ça avait été une expérience horrible dans le sens où lui aussi à été embarqué dans le film et que tous lui paraissait réel, malgré quelques clichés inhérents au genre.

 

Bref, j'espère que ceux qui vont aller le voir vont ressentir la même chose que moi. C'est pas très agréable en fait mais c'est tellement rare que je sois abasourdi devant un film ou "choqué" émotionnellement que forcément, y'a un truc avec ce film.

 

SPOILERS

 

Et je ne trouves jamais la violence gratuite, hormis la scène du clou.

 

FIN SPOILERS

 

Putain, quel film. Pour tout dire, j'y retourne mardi soir, j'emmeène ma femme pour voir si elle va ressentir autant d'émotions que j'en ai ressenti. Et si ça marche une seconde fois sur moi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, j'ai franchement accorché. On s'ennuie pas, c'est assez angoissant. En plus, on est toujours assez mitigé, car c'est des gamins, et que pour certains, on se dit qu'ils seraient sauvables. Alors on est pas aussi tranché que quand c'est juste un tueur psychopathe lambda. Et ca rajoute une dimension interessante à la traque.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bp aimé egalement pr ma part. C'est cru, trash, touchant, bien filmé, bien joué, vraiment prenant de bout en bout, très sauvage, gore, mais jamais gratuitement. Ca faisait en effet un petit moment que j'avais pas connu une telle tension ds une salle de cinéma, et je suis pas ressorti de la projo indemne ! Vraiment à voir !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MOU

 

 

 

 

 

HA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a des choses que je n'arrive vraiment pas à comprendre. Alors que Vinyan fait la couverture de Mad, de Brazil, que le film bénéficie d'une exposition médiatique conséquente grâce ou à cause d'Emmanuelle Béart, le film est un échec au box office (quelqu'un peut me dire son chiffre ?). La preuve a Nice lors de la séance, nous étions 5 dans une grande salle à un des deux UGC de la ville.

 

Eden Lake quant à lui n'a ni couverture, ni une exposition extraordinaire mais des abris bus ou dans des "colonnes qui tournent" et pourtant nous étions au moins 30 dans la salle. Alors oui il s'agissait de la plus petite salle du Pathé mais pourtant il y avait du monde en ce dimanche après midi. Qui plus est, le film na que deux séances par jours (16h30 / 22h10).

 

Voilà certains "mauvais esprits" ( ) diront tout simplement que la qualité du film ou le sujet d'Eden Lake donne plus envie ou qu'il est tout simplement meilleur. Mais de la à faire 50 000 personnes en une semaine avec 124 copies cela fait une moyenne assez hallucinante, je trouve mais je ne suis pas expert.

 

Voilà spécial dédicace aux rongeurs (comprendre les bouffeurs de pop corn), aux couples mal éduqué qui parlaient comme dans un bistrot qui ont bien gâché mon plaisir...enfin un petit peu.

 

En sortant du film j'avais envie de tuer des jeunes, les fracasser à coup de bâtons, les égorger avec des tessons de bouteille, de les laver aux Karsher, de foutre leurs consanguins de parent...enfin bref je m'arrête là car je parle sur le coup de la colère.

 

Le film m'a révolté, ennuyé en son début, puis passionné . C'est pas très impressionnant, à l'exception du cutter dans la bouche (qui est en soi une chouette nouveauté dans les tortures infligées) pour autant le film est efficace, très actuel, c'est sans doute pourquoi je suis en colère car malheureusement la fiction rejoint la réalité et vice et versa (avec toutes les affaires de séquestration, tortures & co faites par des groupes d'adolescent sur d'autres ado, ou des personnes déficientes,...)

 

Eden Lake est un peu "Les Révoltés de l'an 2000" en milieu rural. Une seconde vision bien tranquille dans mon petit cocon familial me permettra de juger à sa juste valeur un film qui va sans doute devenir un petit film culte grâce à une réalisation et une photo bien maîtrisé (même si de trucs m'ont fait chier, un le coup du "saut magique" pourquoi elle ne se glisse pas en dessous et deux les deux plans de vue par hélicoptère qui cassent un peu l'angoisse).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien aimé mais je me serais bien passé de la fin qui vient apporter des nuances à un film qui d'un autre côté se veut très complaisant dans les débordements de violence. Alors faudrait savoir, si le réalisateur cherche à dépasser le cadre de l'exploitation pure en apportant un discours à son film, et il y en a un, ça aurait été bien qu'il évite le gore gratuit limite débile (le coup du pied...) parce que du coup ça me laisse une impression de film un brin faux cul. Mais bon c'est quand même prenant et dans mon cas très immersif puisque je n'ai aucune considération pour ces jeunes voyous qui mériteraient qu'on leur refasse l'anus à coups de

 

Bon je préfère quand même 100 fois Wilderness.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...
×
×
  • Créer...