Aller au contenu

Vos lectures du moment


Messages recommandés

 

C'est assez surprenant dans le sens où Wright ne cherche jamais à faire peur (ou alors il le fait mal), ce qui pour une histoire de fantômes est assez surprenant...

Une histoire d'amour d'outre-tombe qui intrigue dans le malaise qu'elle crée, avec la vision de ce Manhattan parallèle peuplées de figures maladives. Etrange, vraiment...

J'ai cru comprendre qu'il y avait une suite, mais j'ai envie de passer à autre chose là en fait...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 1,7k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

 

enfin en poche...un livre fascinant, glaçant, violent, 300 pages remarquables

 

ce bouquin ruine tout

 

des putes, des bagarres dans les bars, de la drogue, du sexe, des flics racistes, des manoirs couverts de marbre, des putes droguées, baisées puis frappées

 

enfin toutes les pérégrinations d'un mac qui veut devenir LE mac

roman inspiré sur sa propre vie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

J'ai lu ça cette semaine, je l'ai plié en deux jours. Bon, spa très long, 180 pages, c très bien écrit, une très belle histoire, assez triste, mais optimiste autant qu'elle peut plomber par moments. J'avais jamais lu de Gary, je pense en retenter d'autres du coup, belle decouverte !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je viens de finir ce gros bouquin, suite de souvenirs du cinéaste Jean Rollin. C'est assez passionnant à lire et pas uniquement pour les fans de ce réalisateur à l'univers si particulier. Une suite d'anecdotes souvent cocasses, de tournages catastrophiques et d'ennuis sans fin. Et aussi de douloureux instants où il parle des critiques féroces que la presse a eu à son égard et de ses rapports avec le milieu "professionnel" du cinéma, ses proches collaborateurs, etc... Tout y passe. Des débuts scandaleux avec LE VIOL DU VAMPIRE jusqu'à son ultime long-métrage titré LA NUIT DES HORLOGES. Jean Rollin y évoque également sa période pornographique sous le pseudonyme Michel Gentil. Le tout sans aucun détour, si ce n'est qu'il n'évoque jamais LE LAC DES MORTS-VIVANTS (sous le pseudo de J.-A. Lanzer) ou sa participation à la version alternative de CHRISTINE, PRINCESSE DE L'EROTISME de Jess Franco. C'est assez curieux, d'ailleurs mais somme toute logique car il ne s'agissait pas de films à proprement parler de Jean Rollin. Par contre, on y parle aussi de son activité d'écrivain et le bouquin se clôture avec deux scénarios qui n'ont jamais été plus loin que le stade de l'écriture; à savoir L'ITINERAIRE MARIN (en collaboration avec Marguerite Duras qui a écrit les dialogues) et une histoire de loups-garous qui s'intitule WALPURGIS.

 

Un beau livre, souvent drôle et parfois émouvant...toujours passionnant. Le tout agrémenté de nombreuses photographies souvent inédites dont quelques pages sont en couleurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jean Rollin qui est venu présenter La Nuit des Horloges à Lyon lors de L'étrange Festival 2008 organisé donc par ... ZoneBis

 

Bande de veinards! J'aurais bien voulu être là mais j'ai appris la nouvelle un peu trop tard. En tout cas, j'impatiente de voir son dernier film. Je sens que je vais adorer ça!

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon, dernièrement, j'ai lu ça :

 

BLAXPLOITATION 70's SOUL FEVER - Julien Sévéon

 

Cette collection "Cinexploitation" est une bonne idée. Et ce premier volume sur la Blaxploitation est intéressant et nous présente le genre de manière assez large, en ne s'attardant pas uniquement sur les pures bandes d'exploitation mais aussi sur le cinéma noir plus engagé au détour d'oeuvres intrigantes que l'on a bien envie de découvrir. Hélas, sur le support DVD il n'existe pas énormément de ces films et c'est plutôt vers le support VHS qu'il faut se lancer pour découvrir ces longs-métrages. Donc le bouquin fait bien envie mais c'est tout de manière assez dommage que Sévéon ne fait que survoler l'ensemble des films, ne rentrant jamais réellement au coeur de son sujet. On aimerait en savoir beaucoup plus et le bouquin nous laisse, au final, passablement sur notre faim. Le format du bouquin est sympathique et l'iconographie passe par de belles reproductions d'affiches d'époque, ce qui fait toujours plaisir. Par contre, pour les points négatifs, je suis assez halluciné par le nombre impressionnant de fautes de frappes et d'orthographes que contient ce volume. Il y a même des doublons de phrases entières. Cela ne fait pas très professionnel et ça pique les yeux. C'est bien dommage. Ce n'est pas ce qui va m'arrêter de découvrir les autres volumes, mais j'espère tout de même que les autres bouquins à sortir seront beaucoup plus soignés.

 

 

et puis aussi celui-ci :

 

MONSTRUEUX de Natsuo Kirino

 

Ma sœur Yuriko était un monstre. Une beauté époustouflante, anormale. Elle nous méprisait, ma mère et moi. Seuls les hommes l'intéressaient. Quand elle avait quinze ans, le lycée de Tokyo tout entier lui est passé dessus. Elle pensait réussir grâce à son corps. Son cadavre a été retrouvé dans un meublé crasseux. Aujourd'hui, on me demande de témoigner...

 

Après OUT, c'est le deuxième roman de Kirino que je dévore littéralement. J'adore son style d'écriture, c'est absolument passionnant à lire. Et j'adore autant cette dernière oeuvre que son puissant OUT. On est toujours dans le thriller mais c'est surtout une présentation de personnages écorchés vifs que nous avons droit. Et ici, on plonge carrément dans l'esprit d'une femme très mal dans sa peau, nous décortiquant son point de vue sur les différentes personnes de son entourage, débutant par sa famille (ses parents, sa soeur, son grand-père) jusqu'à ses camarades d'école lors de fascinants retour en arrière. Il y a bien sûr des meurtres, mais c'est plutôt les déclencheurs d'une tragédie qu'une véritable enquête policière. Kirino sonde l'âme de personnages grotesques et haïssables mais on ne peut s'empêcher de ressentir une certaine tristesse pour eux. L'auteur écrit à la première personne et développe son sujet à travers les écrits de plusieurs personnalités qui donnent leurs points de vues sur les événements à travers une déposition, un compte-rendu pour un procès, des lettres et autres journaux intimes. A l'instar de OUT, MONSTRUEUX n'est pas une histoire très plaisante à lire, Kirino ayant le don de mettre mal à l'aise son lecteur. C'est donc brillant de bout en bout, inoubliable! Un must!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Pecho ça aussi. Bien aimé, même si je m'attendais à encore un peu mieux. Je connais pas super bien le Punisher, j'ai apprécié le coté très noir, totalement anti-héros. Mais après, les méchants ne m'ont pas tous transcendé, et vu le pitch, ça aurait pu etre encore plus atomique. Mais bon, cool qd meme !

 

Déçu pour ma part. Spiderman arrive et repart comme un cheveu sur la soupe et j'suis pas fan du dessin (pas franchement sombre finalement).

 

Un peu pareil. Je m'attendais à un truc noir et violent, et j'ai eu un méchant totalement WTF (Le Russe avec des nichons ), un humour pourri, du racisme anti-français et un Punisher qui change de tronche et de gabarit à chaque page. Bon Spiderman s'en prend plein la gueule, on est en droit de trouver ça jouissif. En fait le problème c'est que le contenu (ici) n'a rien à voir avec les couvertures...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien fait d'attendre et de ne pasq achete la version a 70 brouzoufs (merci Tom pour l'info )

Donc l'integrale des Watchmen est bien dispo depuis cette semaine dans une tres bonne edition a 15 euros

 

J'aurais surement pris l'edition brochée si j'avais trouvé (3 editions basique, brochée et collector)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bien fait d'attendre et de ne pasq achete la version a 70 brouzoufs (merci Tom pour l'info )

Donc l'integrale des Watchmen est bien dispo depuis cette semaine dans une tres bonne edition a 15 euros

 

J'aurais surement pris l'edition brochée si j'avais trouvé (3 editions basique, brochée et collector)

 

 

Ca se trouve où à ce prix ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

WATCHMEN - Alan Moore & Dave Gibbons

 

 

Je l'ai enfin fini! Ca m'a pris pas mal de temps. J'ai même relu plusieurs fois certains chapitres, ayant eu pas mal d'écarts de temps entre chaque reprise de lecture de cette gigantesque oeuvre. Et quel pavé! C'est assez énorme... Ca m'a bien plu, peut-être pas autant que je l'aurais voulu mais l'histoire en soi est intéressante et les personnages captivants. C'est peut-être un peu trop foisonnant à mon goût (j'ai eu un peu la même réflexion à la lecture de V POUR VENDETTA) et cette "Bible" de la bande dessinée mériterait carrément d'être lu et relu pour en saisir tout le contenu. C'est presque un "trop plein", parfois difficile à lire et un peu long même si son intérêt ne faiblit pratiquement pas. Le dessin de Dave Gibbons est un peu "daté" mais garde tout son charme, notamment grâce à des personnages fabuleux comme Rorschach, vengeur masqué et psychopathe. Après avoir lu plusieurs oeuvres d'Alan Moore, je reste toujours sur ma position comme quoi son meilleur travail reste l'imposant FROM HELL au détriment de V FOR VENDETTA et cet énorme WATCHMEN que j'apprécie également beaucoup même si ce n'est pas des coups de coeur instantanés!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...