Jump to content

Vos lectures du moment


Julien
 Share

Recommended Posts

J'ai eu la pub de ça au boulot :

 

 

C'est une bd d'Adeline sur la vie des gentils people confrontés à ces enculés de gens. Histoires avec Patrick Montiel inside !!!!!!

 

Les extraits à lire ici : http://www.drugstorebd.com/bd/ma-vie-de-people-tome-01-9782723473781.htm

 

C'est

 

Tomfincher, tant que tu publieras pas ce genre de merde, tu feras jamais de cash, et le Roi Heenok n'aura pas de respect pour toi !

Link to comment
Share on other sites

C'est une bd d'Adeline sur la vie des gentils people confrontés à ces enculés de gens. Histoires avec Patrick Montiel inside !!!!!!

 

Tu veux sûrement dire Bernard parce que je ne connais pas ce Patrick

 

http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/declare-mort-sur-internet-bernard-montiel-ne-trouve-pas-ca-drole-08-06-2010-956145.php

 

« Au début oui, ça m’a fait rire. Mais en fait je finis par trouver ça scandaleux. Tout le monde m’appelle pour savoir comment je vais, d’Alain Delon à Isabelle Adjani, et tout le monde s’inquiète, tout le monde est au courant. J’ai le sens de l’humour, qu’on se moque des personnes publiques, je trouve ça normal, et ça n’engage que nous. Quand on les déclare morts, ça engage les proches, ça peut leur faire du mal. C’est aberrant, ça m’énerve »

Link to comment
Share on other sites

C'est une bd d'Adeline sur la vie des gentils people confrontés à ces enculés de gens. Histoires avec Patrick Montiel inside !!!!!!

 

Tu veux sûrement dire Bernard parce que je ne connais pas ce Patrick

 

http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/declare-mort-sur-internet-bernard-montiel-ne-trouve-pas-ca-drole-08-06-2010-956145.php

 

« Au début oui, ça m’a fait rire. Mais en fait je finis par trouver ça scandaleux. Tout le monde m’appelle pour savoir comment je vais, d’Alain Delon à Isabelle Adjani, et tout le monde s’inquiète, tout le monde est au courant. J’ai le sens de l’humour, qu’on se moque des personnes publiques, je trouve ça normal, et ça n’engage que nous. Quand on les déclare morts, ça engage les proches, ça peut leur faire du mal. C’est aberrant, ça m’énerve »

 

 

Scuze, je confonds Patrick Montel (le schtroumpf à lunette de France 2), et l'inimitable Bernard Montiel, ami des stars mais pas de TF1.

Link to comment
Share on other sites

j'ai fini ça, commencé il y a une éternité, et oublié dans la voiture ensuite

c'est très bien écrit, comme toujours chez Coelho, mais bon, les trips religieux, ça me laisse un peu de marbre.

 

et sinon, j'ai fini ça

 

 

mais c'est achement bien, un bon petit thriller (une histoire un peu hard à suivre des fois, le genre ou l'on retourne 3 pages en arrière pour être sure de bien tout comprendre), mais j'aime beaucoup le style à la 1ere personne, et l'humour grinçant.

Link to comment
Share on other sites

 

Sympathique pour le moment, j'attends d'avoir fini ce volume pour en causer un peu plus.

 

 

ah tiens, j'ai lu ça aussi.

Sympathique en effet, je vais lire la suite pour voir si ça vire encore plus sympathique, ou si ça tombe dans l'ennui.

Link to comment
Share on other sites

 

Je dois en être aux 2/3 environ. Autant dire que ce sera fini demain vu que les Modiano doivent tous faire moins de 200 pages et se lire en une poignée d'heures....

 

C'est plutôt sympa. Avec Modiano, on a jamais réellement l'impression de lire un truc vraiment fort, vraiment marquant, mais à la fin, on en a un bon souvenir. C'est léger, délicat, toujours très fin, assez nostalgique mais sans en rajouter, avec une certaine idée de l'élégance, une certaine pudeur, une distance sur tout ça. Je m'enverrais pas que des trucs comme ça, mais entre deux trucs un peu trash ou barés, ça repose intelligemment !

Link to comment
Share on other sites

 

Des zombies originaires d'un monde parallèle veulent envahir la Terre en propageant un virus. Les robots Machine Man et Jocaste doivent parcourir la planète pour recueillir le sang nécessaire à l'élaboration d'un sérum anti-zombies et enrayer l'épidémie mortelle ! 100 % Marvel : Marvel zombies 4 accueille l'intégralité de la nouvelle mini-série Morve / Zombies, écrite par Fred Van Lente (Amazing Spider-Man) et illustrée par Kev Walker (Annihilation : Nova). Toutes les couvertures originales complètent le programme.

Link to comment
Share on other sites

 

Ils avaient vingt ans et des poussières, ils étaient en haut de l'affiche, croulaient sous l'argent et jouissaient pleinement de la vie. Un jour, le destin leur a tout pris. En devenant des stars, les enfants du rock and roll se sont brûlé les ailes. Ce dictionnaire est un ultime hommage à Kurt Cobain, Janis Joplin, Jim Morrison ou John Lennon, autant de génies du rock, autant de folies et de tragédies...

 

Acteur, Bruno de Stabenrath joue pour François Truffaut et Ettore Scola. Passionné par l'histoire du rock and roll, il écrit dans de nombreuses revues : Technikart, Jalouse, Gloss... En 1996, un accident de voiture bouleverse sa vie : de ce drame naît Cavalcade, et sa nouvelle vocation de romancier.

Link to comment
Share on other sites

 

Il était une fois un monde factice nommé Hollywood. Ce monde plein de richesses et de réussite était dirigé par des producteurs confortés depuis des années dans leur fauteuil de cuir. Ces dieux de la pellicule avaient sous contrats acteurs, techniciens, scénaristes. Puis, comme dans toutes les bonnes histoires, la révolution passa par là. À la fin des années 60, la jeunesse dorée se révolta. Les anciens monteurs, assistants ou élèves en cinéma décidèrent de pousser à la porte le vieux système et les éléphants. Et Hollywood se découvrit de véritables artistes : les réalisateurs existaient enfin en tant que créateurs. Ils se constituèrent en société de production, en association de réalisateurs. Ils inventèrent de nouvelles façons de filmer, de raconter des histoires, plus proches de la réalité ... À la hauteur de ce que fut la Nouvelle Vague (dont ils s'inspirèrent) en France ou du néoréalisme en Italie, le renouveau du cinéma américain bouscula tout sur son passage. Les nouveaux maîtres du monde s'appelèrent alors Scorsese, Lucas, Coppola, Beatty, Nicholson, Bogdanovitch... Ils essayèrent tout. Et n'importe quoi. Sex, drogues, rock'n'roll et caméras. Une contre-culture en action.... Le Nouvel Hollywood était né. C'est sur les ruines de cette révolution que revient le journaliste Peter Biskind. Sur les années Bonnie and Clyde, Easy Rider ou La Dernière Séance. Sur la folie collective des années 70. Sur la tragédie de Sharon Tate, assassinée par Charles Manson et ses fidèles. Sur les coucheries, débordements, travers de ce petit monde qui ébranla l'Amérique. Peter Biskind a fourni une enquête ultra-complète, riche, passionnante, recoupant les témoignages de tous ceux qui ont vécu, de près ou de loin, ces années d'exception. Les anecdotes de tournages, les caprices mégalomaniaques, les stars d'un jour et celles qui le restent encore aujourd'hui... voilà une épopée artistique hors pair. Une aventure humaine au goût parfois amer. Les artistes de l'époque voulaient contrôler leurs œuvres, échapper aux contraintes du marché, aller contre les standards. Après les acides, la coke et le sexe ; après les tentatives les plus folles, l'argent facile et les succès incomparables ; que reste-t-il de ce vent d'éclate dans le cinéma américain d'aujourd'hui ? Rien. À moins qu'un producteur rusé ne s'empare de ce Nouvel Hollywwod pour en faire une adaptation qui cartonne au box-office.... On ne détruit pas facilement les vieux remparts de l'économie, même dans l'art.

 

Avec le succès inattendu d'Easy Rider, film de bikers à petit budget, en 1969, un Nouvel Hollywood est né. Une génération de jeunes metteurs en scène, nommés Coppola, Scorcese, Lucas, Spielberg s'est engouffrée dans la faille et a commencé à tourner avec des acteurs encore inconnus, Robert de Niro, Al Pacino ou encore Jack Nicholson. En quelques années ils sont devenus les nouveaux nababs d'Hollywood et on réalisé des films tels que Le Parrain, Taxi Driver, Les dents de la mer, L'Exorciste ou Chinatown.

 

C'est l'épopée de ces jeunes loups de la générations " sex, drugs et Rock'n Roll " que retrace cet ouvrage en suivant, au quotidien, la genèse de leurs films et leurs luttes contre l'establishment. Nous voyons évoluer ici toutes ces grandes figures de cinéma sous un jour totalement inédit dans un monde ou l'art, l'argent et la drogue ont donné libre cours aux excès les plus extravagants et les plus inattendus.

 

Basé sur des centaines d'heures d'entretiens avec les protagonistes eux-mêmes, avec les producteurs, les agents, les scénaristes, les amis, les épouses ou les maîtresses, cet ouvrages nous offre le portrait sauvage du dernier grand âge d'or d'Hollywood.

 

 

 

c'est passionnant ! si vous le croisez en librairie ou ailleurs, n'hesitez pas !!!

putain je savais que Dennis Hopper et William Friedkin étaient tarés mais pas à ce point la !!!

Link to comment
Share on other sites

 

De la BD au cinéma : Kick-Ass met le feu ! Depuis que le jeune Dave Lizewski, seize ans, est devenu le super-héros Kick-Ass, il a à son actif deux jambes cassées, deux plaques de métal dans le crâne et une bonne popularité sur YouTube. Mais parviendra-t-il à survivre à son partenariat avec Hit-Girl et Big Daddy, à la mafia et à Red Mist, le nouveau super-héros de la ville ? Aux commandes de cette BD de super-héros adaptée sur grand écran, on retrouve le duo constitué de Mark Millar (Wanted, Ultimates) et John Romita, Jr. (Spider-Man, Wolverine).
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'ai fini le bouquin sur Marylin commencé ya un bail "Marylin dernières seances" de Michel Schneider. C'est interessant et bien écrit, mais bon, ça tourne quand même gentiment en rond au bout d'un moment. Ca fait ds les 550 pages je crois, autant la première moitié, je l'ai dévorée, autant la seconde, je me suis un peu fait violence pr le finir...

 

Là j'ai presque fini ça :

 

 

Ca se lit très bien. On compare souvent ça à Brett Easton Ellis, c'est assez juste, on partage les mêmes univers, un style assez proche, des thématiques semblables. J'aime bien donc, on a connu pire comme comparaison !

 

Et je pense tester du Jim Thompson après ça

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

 

Je l'aurais peut-être davantage apprécié sans connaître le film, qui reste forcément gravé dans ma tête durant toute la lecture. Un style quand même assez particulier, assez épuré. Faut croire que ça me donne surtout envie de revoir son adaptation...

 

 

Une relecture qui s'imposait (il me semblait ne pas l'avoir fini). C'est quand même un cataclysme à chaque pages, et l'impression de lire le plus beau livre du monde. Aussi ultime que Les fleurs du mal, c'est dire.

Link to comment
Share on other sites

j'ai fini ça. j'ai bien aimé, ça correspond en gros à la 1ere saison de la série (c'est elle qui est tiré du bouquin, et non l'inverse). ça se lit facilement, c'est uniquement centré sur les errements psycho du psychopathe dexter. L'intrigue paraît presque secondaire. Un bon bouquin pour l'été quoi.

 

 

 

 

 

and now something completely different!:

j'ai lu ça qui manquait à ma culture

 

bon ben c'est Hugo, quoi, j'adore juste!

Link to comment
Share on other sites

 

Une relecture qui s'imposait (il me semblait ne pas l'avoir fini). C'est quand même un cataclysme à chaque pages, et l'impression de lire le plus beau livre du monde. Aussi ultime que Les fleurs du mal, c'est dire.

 

 

J'aurais été très déçu si tu n'avais pas aimé. Ce livre semble avoir été écrit pour toi (si je peux me baser sur tes goûts ciné).

Link to comment
Share on other sites

 

I.L d'Osamu Tezuka. Une suite de petits contes moraux, avec pour personnages principal I.L, nièce de Dracula, qui a la possibilité (outre d'être immortelle) de pouvoir prendre l'apparence de n'importe qui en faisant un petit tour dans son cercueil. Elle se sert donc de son pouvoir pour "aider" des personnes qui la contacte.

 

C'est pas mal, ça fait finalement bcp penser à Black Jack dans le déroulement, le sidekick (ici un réalisateur has been), le côté assez noir et désespéré (y'a pas forcément de happy end à la fin de chaque histoire).

Ca va un peu plus loin dans le cul par contre (I.L est régulièrement à poil et y'a même une scène lesbienne).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...