Aller au contenu

Vos lectures du moment


Messages recommandés

  • Réponses 1,7k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

 

Auto-biographie de Manson donc

Si on veut du trash c'est cool, mais pour se rendre à quel point Manson est aussi intelligent que passionnant, ça vaut clairement le coup aussi. On découvre toutes les dispositions à son univers lorsque dans son enfance, il découvre que son grand père utilise la cave pour cacher des pornos et des photos zoophiles et que le frère de son pote organise des messes noires

Dommage que le livre s'arrête après Antechrist Superstar, dont on suit l'enregistrement chaotique : ça y va sur le coke et le reste, Manson se retrouve à l'hosto plus d'une fois, d'autres ramènent des putes ou foutent la table de mixage au micro-ondes. Bonne ambiance

En tout cas, ça maintient mon admiration réel pour ce gars et j'suis même etonné qu'il soit encore debout avec tout ce qu'il a pu se faire jusqu'ici

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Et d'autres de cette collection, en guise de lecture pour mettre mon cerveau sur off avant la rentrée. Je connais très très mal la bd erotico-horrifique de cette époque, mais je trouve ça plutôt cool. Très très hammerien dans l'esprit, va à l'essentiel, du cul, des vampires, des monstres et une ambiance toujours très XIXe.

Bon, après, faut pas être toujours regardant sur la qualité du dessin, mais j'aime beaucoup entre deux lectures, plus sérieuses comme celle-ci :

 

 

 

Plutôt sérieux, très agréablement écrit et vivant, l'auteur revient la jeunesse du dictateur soviétique en insistant sur le rôle de son entourage et son environnement direct pour ce qui est de sa construction personnelle. On passe de son enfance (pas si malheureuse que ça) à ses débuts en politique clandestine en passant par son éducation pourtant très classique et sérieuse (il était un turbulent, mais très brillant élève dans les meilleures écoles religieuses de Géorgie). Il y a des passages un poil trop romanesques pour de l'histoire (le hold-up plus ou moins foiré de Tiflis), mais dans l'ensemble, c'est franchement une bonne biographie historique, pour ce qui est de l'aspect psychologique en tout cas.

Les archives sont fraichement extraites des fonds russes et surtout géorgiens, donc il y a énormément de choses nouvelles à dire. En revanche, peu de choses sont dites sur le contexte politique et social de l'Empire russe à cette époque, et ça, c'est vraiment dommage. C'est vraiment quelque chose qui manque, et ça a évidemment joué sur les opinions de Staline.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Série en 4 volumes, je l'avais déjà lu et bp aimé, j'ai trouvé les deux premiers en occaz pas cher hier, donc je les ai pris. Et relus. Et c'est toujours aussi bien. Chronique qui brasse pas mal de thèmes, aussi bien des trucs d'actu (ça se passe entre 2002 et 2007), que des trucs intemporels, sur la famille, le couple, l'enfance, les rapports humains, etc... C'est drôle, touchant, le dessin est agréable, les persos attachants, c'est vraiment d'une grande justesse, avec bp de sensibilité, mais aussi de lucidité. Une très belle saga.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai fini ça:

 

c'est long à démarrer, et ce sera plus simple à adapter que le 1er au ciné, car au 3/4 du livre, je me suis dit que on pouvais tout résumer en quelques phrases, mais la fin s'enchaîne bien, et je l'ai trouvé très prenant.

 

du coup, j'enchaîne avec la suite et fin:

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Résumé :

La guerre des zombies a eu lieu, manquant d'éradiquer l'humanité. Le narrateur, en mission pour l'ONU, a parcouru le monde pour rencontrer, dans des cités en ruine et dans les territoires les plus inhospitaliers de la planète, les survivants de ces années apocalyptiques. Le mythe des morts vivants revisité sous l'angle de la critique sociale et politique.

 

Biographie:

Né en 1972 à New York, Max Brooks est le fils du célèbre Mel Brooks (La Folle histoire de l'espace, Frankenstein junior...) et de l'actrice Anne Bancroft. Membre entre 2001 et 2003 de l'équipe créative du "" Saturday Night Live "", il a également joué dans plusieurs séries télévisées et prêté sa voix à des personnages d'animation (Barman, Justice League). Il vit aujourd'hui à Los Angeles.

 

c'est excellent, à mon avis le film ne sera pas fidèle du tout, c'est que des interviews

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Autant Sacrements ou Galilée étaient vraiment plaisants malgré leur épaisseur, autant ici, ça m'a paru interminable Disons que l'ambition démesurée de Barker n'est pas toujours bien gérée ici. Grosso modo, le pavé s'étend sur les répercutions d'une guerre entre deux hommes devenus demi-dieux en voulant rejoindre un monde parralèle. Et encore, je simplifie à mort

Il se passe toujours des choses, y'a toujours des personnages qui débarquent, ça part dans tous les sens, et il faut avouer ça devient plutôt pénible malgré quelques fulgurances Mais ça n'empêche d'y retrouver l'imagination débordante de Barker (avec un univers plus que jamais lovecraftien)...

Je continuerais avec Everville (qui se situe dans le même univers) si j'ai le courage

 

Du coup j'ai enchainé avec l'adaptation BD

 

Je pense pas que quelqu'un aura suffisamment de frics (ou de couilles) pour adapter le livre en film, mais en bd, ça le fait plutôt bien, surtout que le résultat est extraordinairement fidèle. Du coup, les soucis du bouquin entachent le comics lui-même...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que c'est bien mais il faut quand même savoir que beaucoup de ce qui est raconté tient du mytho pur et simple : Leone ayant une phénoménale faculté à réécrire l'Histoire en se donnant toujours le beau rôle et laissant, notamment, entendre (quand il ne le dit pas clairement) que les meilleures idées de ses films provenaient toujours de lui (paraît que beaucoup de ses anciens collaborateurs ont grincé des dents à la lecture de nombre d'interviews).

 

ce qui ne change, certes, rien à la qualité desdits films mais tout de même...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Knightfall Tome 1

Voila le Batman que j'aime :

Bien que vendu comme étant l’inspiration du dernier épisode du Batman de Lonan au cinéma, on y retrouve tout ce qui manque cruellement a cette trilogie : de l'humour, de la folie et un je ne sais quoi de qui fait que Batman, c'est bien !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je ne suis pas un fan absolu de Ryu Murakami, mais j'aime beaucoup en lire un de temps à autre. Autant Les Bébés de la consigne automatique avait les apparats d'une fresque ultra malsaine, autant ce dernier bouquin de 2009 a quelque chose de plus intimiste. On navigue dans les pensées intimes d'une greluche lycéenne qui obtient des rendez-vous payés avec des hommes par le biais d'une messagerie automatique. C'est plus ou moins de la prostitution aux yeux d'un occidental dans le sens où coucher n'est pas automatique lors de ces rendez-vous. Outre l'introspection de la lycéenne, la narration est entrecoupées d'éléments extérieurs comme des conversations dans un fast-food, les voix de la télévision qui lui parviennent aux oreilles, etc.

 

C'est très intéressant comme lecture, et assez vivant lorsqu'on doit se taper à côté une bibliographie monstre pour son mémoire recherche en sciences politiques. Néanmoins, ça me paraît moins profond que les précédents livres de Ryu, par moments même assez creux en comparaison des Bébés de la consigne automatique lorsque l'on pense que le sujet du bouquin, c'est justement une greluche qui n'a à la bouche que des avis sur les fringues de ses copines (le nombre de fois que je lis "oh, que tes doigts sont mignons" )

 

Je vais plutôt commencer sa trilogie après.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Miso Soup, c'est pas mal, ouais. Les bébés de la consigne automatique m'avait fasciné. J'aimerais bien lire celui où y a une fille qui prend des cours de salsa. A la fin de Tokyo Decadence, y a du Los van van, ça pèse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est quoi sa trilogie ? (j'avais adore les bébés... Et bien aimé Parasite).

 

Pareil, plus pour Les bébés de la consigne automatique, roman complet qui m'avait par moment fasciné, notamment certains passages de plongées maritimes dont on se demande bien au premier abord ce qu'elles peuvent bien avoir à faire dans ce monde tokyoïte post moderne /post punk / post quelque chose (trouve pas vraiment le terme adéquat).

Parasite, centré sur un seul personnage, comme il se doit social et équilibré , m'avait parfois paru un peu long par certaines descriptions, de lieux par exemple que je peinais à associer au Japon actuel ou passé.

Les deux restent radicaux et valent bien le coup d'y jeter un oeil plus qu'attentif, histoire d'avoir accès à une "certaine littérature japonaise" comme on dit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Sinon j'arrive au bout de ça. Ca m'intriguait parce que j'avais bien aimé le film. C'est pas mal, mais pas transcendant. Ça fait plus recueil d'anecdotes, journal de bord que vrai bouquin, mais bon... En tout cas, ça donne pas envie de devenir prof si c'est pour se taper des classes d’illettrés comme ça

 

Et "Just kids" de Patti Smith, c'était très chouette même si je connais pas les deux tiers des gens qui y sont cités !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fin de la saga Spider Island avec le tome 3 de Spiderman Universe (magnifique cover ci dessous) et le "Spiderman" du mois

 

 

Une saga sympa, même si j'esperais un peu mieux. Clairement, je suis plus de la vieille école pour les comics, (enfin pas trop vieux, disons 80's-90's) ya plusieurs trucs qui font que j'accroche pas toujours follement aux trucs récents. Mais bon, il reste des trucs sympas, notamment l'épilogue, très touchant et juste !

 

Sinon, si quelqu'un veut se dévouer, y a l'intégrale du Spiderman de Mc Farlane qui sort ces jours ci en France, 850 pages quasiment 80€ je veux bien que vous vous cotisiez pour me l'offrir et m'aider à oublier que ma vie c'est de la merde ! A votre bon cœur !

 

Et sinon, après "Entre les murs", j'ai enfin attaqué le seul Ellis que je n'avais pas lu, "Glamorama", qui trainait depuis un bail sur mes étagères, mais dont les 750 pages me faisaient un peu tirer la langue ...

 

Et d'ailleurs, en commençant à le lire, ça m'a remontré une nouvelle fois que les poches trop épais, c'est pas pratique du tout à lire à mon gout...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je ne lis quasiment pas de roman policier, mais bon sang de bois, celui-là est franchement captivant. On suit un coroner-chef sur le point de la retraite, complètement bouffé par l'existence, et qui ne s'en sort qu'en bossant comme un taré. Les histoires (plus qu'une trame principale) sont aussi horribles que fascinante, et ce portrait du New-York des années 1970 nous fait bien comprendre que la grosse pomme était bel et bien pourrie.

Excellentissime.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Conclusion du diptyque entamé avec "Mer noire". Conclusion un peu décevante d'ailleurs. La présentation des faits, du piège tendu à Largo une fois de plus, étaient plutôt sympa, mais la résolution est clairement décevante. Malgré une ou deux révélations savoureuses sur le passé de Nerio, le reste est expédié, entre des touches d'humour pas géniales, des péripéties totalement tirées par les cheveux, et une machination finalement très quelconque pour qui a déjà lu des albums précédents de la série.. Bref, plus ça va, moins ça va, même si le niveau reste "correct"...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Putain "Glamorama", c'est rude

 

Je vais mettre 8 ans à le finir et lire 40 trucs entre temps je sens....

 

Et donc, pr changer un peu, je me suis refait le "Born again" de Daredevil qui est juste une TUE-RIE absolue !

 

Sinon j'ai trouvé ça en occaz, ça m'intriguait qd j'avais entendu l'auteur en promo à l'époque !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

 

Une lecture de choix, assez stimulante et toujours bien rentre-dedans, surtout dans une époque de plus en plus timorée. On sent tout de suite que c'est de la bonne littérature, celle qui prend bien aux tripes, mais je suis pas hyper fan du style, qui respire plus le style grivois du début du siècle que les années 50.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...