Aller au contenu

Vos lectures du moment


Messages recommandés

  • 4 weeks later...
  • Réponses 1,7k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

 

J'en suis à peu près à 300 pages (sur un truc comme 450) et je trouve ça mortel. Récit quasi autobiographique d'un mec complètement à l'ouest, qui passé une bonne partie de sa vie interné, le reste à vivoter de boulots minables en loose, dépression et suivi assidu des Giants de NY. C'est vraiment bien écrit, drôle, touchant, assez désespéré, mais sans plainte ou larmoiement. Très recommandé !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Très bonne surprise que ce coffret. Je croyais tomber sur des truc coquins et assez frais, et en fait y'a vraiment des trucs hardcore dedans. En particulier Les onze milles verges et Trois filles de leur mère qui sont sans doute les bouquins les plus trash que j'ai jamais lu Et Teleny de Wilde qui est son seul livre sexuellement explicite. De très bonnes découvertes...

 

 

Un excellent Barker contre toutes attentes, injustement considéré comme mineur, même par son auteur, sans doute parce qu'il n'y développe pas une nouvelle mythologie...mais tant mieux dans un sens. On sent bien la rancœur avec ses attaques sur le grand Hollywood, pas fines pour un sou, mais les perso sont attachants et y'a de sacrées idées (des orgies de fantômes, une fresque hantée...). Le seul hic, c'est que ça s'étire un peu trop pour rien. Mais un très bon moment quand même.

 

 

Je me demande pourquoi je ne l'avais pas enchaîné direct après Secret Show,suite directe oblige...

En tout cas c'est super bien rythmé, attachant, bien barré...très cool.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

AMERICAN PSYCHO, Brett Easton Ellis

 

Eh beh.... au départ c'est pas franchement facile de rentrer dans les délires de Bateman tant ce personnage est con et puant et hyper superficiel - et c'est évidemment le but d'Ellis - et il m'a fallu quelques chapitres pour saisir de quel genre de bouquin il s'agissait. Un thriller socio-trash? Oui. Mais c'est avant tout une grosse comédie, et ce n'est qu'une fois m'être fendu la poire durant les chapitres dédiés aux discographies de Phil Collins et de Whitney Houston que j'ai enfin saisi la tonalité d'un récit pour le moins déroutant. Grosse erreur de moi-même: j'ai revu le film alors que j'étais à mi-chemin dans la lecture du bouquin, ce qui a passablement nuit à sa lecture - impossible alors de ne pas coller la tronche de Bale au personnage du bouquin.... un bouquin évidemment beaucoup plus violent. Et un film finalement bien adapté.

 

 

 

BABEL 17, Samuel R. Delany

 

J'ai trouvé ce bouquin dans une déchetterie, je ne connaissais pas du tout. Lecture un peu pénible pour un récit de SF bavard publié en 1966 plein de détails anachroniques marrants puisque dans le futur décrit ici, les enregistrements se font sur bandes magnétiques et sont envoyés par courrier express d'un vaisseau spatial à l'autre! Le bouquin a fait parler de lui à l'époque puisqu'il prenait le contrepied de la philosophie hippie quant à la considération de l'individu. Un contexte intéressant et un roman aux ambitions louables qui prétend que les différentes langues et le vocabulaire qui leur est associé ont une influence comportementale sur l'individu. Le récit fit même des petits, comme le groupe de synth wave français Babel 17 que je ne connaissais pas avant aujourd'hui.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

 

Je me suis avancé dans ma lecture de la Compagnie des Glaces et je trouve toujours ça bien. Le côté feuilletonnesque a autant d'avantages que d'inconvénients dans le sens où ça va aussi bien à l'essentiel que ça se répète. Une narration néanmoins fluide malgré des rebondissements parfois tirés par les cheveux. Mais l'univers reste toujours aussi dingue malgré son apparent monolithisme sans compter une galerie de personnages qui n'ont plus une fonction utilitaire comme dans les premiers romans. Ils prennent de l'épaisseur et désormais une mythologie avec délirante (aussi géniale que confuse et maladroite, oui...) se dessine. Mais surtout, plus ça avance, plus le décor planté devient obsédant et sombre. "Terminus Amertume" ou encore "Les éboueurs de la vie éternelle" sont bien sales, tandis que "Sun Company" nous balance du manthra tibétain et du yacht en plein univers glacé apocalyptique métallique. C'est pas une Véda ou de la grande littérature, mais c'est quand même une saga feuilletonnesque très addictive.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je n'avais lu que "Year One" dans les Batman de Frank Miller (et "Holy terror" si on le compte comme un Batman "détourné" ) et la vision récente de "Batman V Superman" m'a donné envie de combler mes lacunes et de me faire le classique "Dark Knight returns". Et la vache, quelle claque !!!! Je connaissais la réput' maousse costaud du titre, mais c'est clairement pas usurpé ! C'est sublime, profond, riche, dense. Ca brasse un nombre incalculable de thématiques, c'est ultra visionnaire (plein de trucs sont terriblement d'actualité !!! la vision des médias est superbement traitée par exemple). C'est violent, sombre, assez désespéré. Enfin voilà, mieux vaut tard que jamais, et belle petite baffe !

 

 

Ça, que j'avais eu à Noël. Sympa. Assez généraliste, mais ça propose un recap' complet, belle icono, quelques anecdotes. C'est pas le truc le plus pointu du monde, mais pour un amateur du dimanche comme moi, ça fait bien le job et ça me suffit.

 

Et commencé ça :

 

004016404.jpg

 

Qui s'annonce aussi putassier et racoleur que le premier volume !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je t'envie cette sensation de "première fois" sur "Dark Knight Returns"...

 

Je me souviens de mes lectures dans le RER après l'achat de chaque fascicule chez mon vendeur de comicbooks : le cerveau en ébullition, l'impression d'avoir la fièvre, la certitude d'avoir une œuvre dense et parfaite sous les yeux...

 

C'était un putain de tremblement de terre !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

 

Le Vagabond de Tokyo de Takashi Fukutani.

Je n'ai jamais été le public des mangas, même si je me suis toujours douté que le Japon doit avoir des merveilles en BD, tout est tellement noyé par la quantité qu'a chaque arrivée dans les rayonnages, je me retrouve un peu désarmé et je laisse tomber. Et les premières grosses éditions sorties dans les années 90 ne m'avaient pas non plus ému...

 

Mais la persévérance paye et je dois dire que Le Vagabond de Tokyo est une des BD les plus attachantes que j'ai jamais lu. Ca raconte l'histoire de Yoshio, un marginal feignant, alcoolique et obsédé sexuel, toujours en quête du bon coup qui lui permettra d'en tirer un ou de devenir riche facilement. Evidemment, ça ne marche jamais...C'est à la fois drôle, assez trash et en même temps tragique, c'est un portrait de japonais loser, laissé pour compte pour n'avoir pas eu envie de faire partie de la fameuse bulle économique des années 80/90. Pour tenter une comparaison, je dirai que j'ai souvent pensé à Reiser et Bukowski pendant la lecture.

 

L'auteur a suivi un parcours assez similaire, ayant fugué à 16 ans de son petit village pour monter à Tokyo, enchainant les boulots de chantier payé à la journée et vivant dans un taudis. Sa bio dans le tome 1 est assez hallucinante...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Pour ma part, j'attaque un cycle Taniguchi. Je me suis déjà enfilé la série en 5 tomes "Le Sommet des Dieux", une biographie et un roman d'aventure s'intéressant à un alpiniste japonais sur l'Everest.

Les dessins sont magnifiques, c'est prenant et émouvant, vraiment un grand titre.

Une adaptation en film d'animation est prévue par un studio français. Plus d'infos sur l'indispensable catsuka.com

http://www.catsuka.com/news/2016-03-04/premieres-images-du-film-du-sommet-des-dieux-par-folivari

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le tome 2 de Knightfall.

Bruce Wayne se retrouve paralysé suite a une vilaine prise de l'ours placée par Bane, il est remplacé par Jean-Paul (véridique ) dans le rôle de Batman

J'avais beaucoup aimé le premier tome qui racontait la montée de Bane mais franchement, le pitch de le suite ne me faisait carremment pas envie.

Quelle erreur

Du trés bon Batman, sombre, fantastique et violent et avec toute la galerie des personnage classiques (Joker, Epouvantil, Catwoman, Dble Face ...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...
  • 3 weeks later...
  • 3 weeks later...

J'ai fini le HS "SO FILM Polar" et c'était plutôt très sympa (même si inégal, forcément)

 

Sinon j'ai pécho ça :

 

 

J'avais les deux premiers tomes ds l'edition Deluxe, mais le 3e était épuisé avant que j'ai pu le prendre. Du coup, là, c'est ressorti en couv' souple moitié moins cher, donc je l'ai pris comme ça. Ca fera moins joli sur l'étagère, mais bon, pas trop le choix...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

Je viens de publier un article sur O.M.W.O.T. le prédateur de la terreur, une bd indé volontairement débile sur un super agent secret américain chargé de mener la guerre contre le terrorisme. Pour autant ça n'a rien à voir avec Team America car tout est ultra premier degré. C'est dans une quadrichromie du plus bel effet avec des scènes d'action et de sexe de très bonnes qualité.

 

https://nostroblogs.wordpress.com/2016/08/21/o-m-w-o-t-lhumour-cest-serieux/

 

je-tue-les-mc3a9chant.jpg?w=640

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je viens de publier un article sur O.M.W.O.T. le prédateur de la terreur, une bd indé volontairement débile sur un super agent secret américain chargé de mener la guerre contre le terrorisme. Pour autant ça n'a rien à voir avec Team America car tout est ultra premier degré. C'est dans une quadrichromie du plus bel effet avec des scènes d'action et de sexe de très bonnes qualité.

 

https://nostroblogs.wordpress.com/2016/08/21/o-m-w-o-t-lhumour-cest-serieux/

 

je-tue-les-mc3a9chant.jpg?w=640

 

Ça me fait carrément envie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de finir ça:

 

Dans une île au large de l'Ecosse, Stephen Gray, spécialiste de l'oeuvre de Stanley Kubrick, retrouve d'autres cinéphiles passionnés comme lui par les vieilles bandes de la Fox ou de la Warner. Et il rencontre le maître des lieux, Onésimos Némos, inventeur de la Sauvegarde, ce troublant procédé informatique qui permet de "stocker" la personnalité des morts pour les ressusciter à la demande... Tout en explorant l'oeuvre de Kubrick, Stephen s'enfonce peu à peu dans un labyrinthe dont la trame semble faite de ses propres hantises. Quelle révélation l'attend dans le village de ses ancêtres ? Quel secret le lie à Némos ? Et quelle expérience indicible ce dernier prépare-t-il ? Subtil roman d'anticipation, rêverie sur le désir et suspense retors, Redrum se referme sur le lecteur comme un piège... dont il n'a pas envie de s'échapper.

 

c'est sympa, c'est vite lu, c'est référentiel donc j'aime bien, de la bonne anticipation nickel pour lire en vacances!

 

 

et là je lis ça:

412mAYsGCBL._AC_UL320_SR208,320_.jpg

je trouvais que les bons essais sur les séries tv manquaient pas mal, celui ci a l'air très intéressant, je choperai surement le tome 2 quand il sera en poche)

 

et sur le même sujet, j'ai fini ça (le livre pas cher de la commande amazon pour pas avoir à payer des fdp )

41v0su8-clL._SY291_BO1,204,203,200_QL40_.jpg

c'est très court et très simpliste, ça n'apporte pas grand chose à la question sauf si on ne s'est vraiment jamais intéressé au sujet avant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je viens de publier un article sur O.M.W.O.T. le prédateur de la terreur, une bd indé volontairement débile sur un super agent secret américain chargé de mener la guerre contre le terrorisme. Pour autant ça n'a rien à voir avec Team America car tout est ultra premier degré. C'est dans une quadrichromie du plus bel effet avec des scènes d'action et de sexe de très bonnes qualité.

 

https://nostroblogs.wordpress.com/2016/08/21/o-m-w-o-t-lhumour-cest-serieux/

 

je-tue-les-mc3a9chant.jpg?w=640

 

Ça me fait carrément envie

 

Et bien ça me fait bien plaisir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

 

Grand fan de la saga originelle, j'avais un peu laché l'affaire à la fin de celle-ci.

 

J'ai jeté un oeil aux spin off sortis après, et ça alternait le bon et le très quelconque.

 

Du coup, je m'étais pas jeté sur les nouveaux tomes sortis, censés suivre la saga d'origine, et souvent appelés "second cycle". J'ai trouvé les 3 premiers en occaz l'autre jour, donc je me suis quand même laissé tenter. Et finalement c'est pas si mal. On ressort un peu les mêmes mécanismes que sur la saga de base, complots, amnésie, histoires anciennes qui ressurgissent, courses poursuites, gloubi boulga entre tueurs, militaires, flics, et XIII et ses potes, et liens avec l'histoire contemporaine (ici le terrorisme au Moyen Orient, les sociétés secrètes...) mais c'est pas trop mal foutu. Ca se lit bien, c'est fidèle à l'univers de Vance et Van Hamme, aussi bien sur le dessin que sur les scénars'. Enfin voilà, ça ne révolutionne rien, c'est inférieur à la saga originelle, mais je craignais un naufrage qui tire sur la vache à lait, mais au final c'est pas trop mal...

 

 

Ca se lit très vite, mais c un peu décousu. Veber parait tantôt sympathique, tantôt très con. Il n'hésite pas à reconnaitre ses erreurs et ses échecs, mais je trouve le livre un peu avare en anecdotes, en détails, en récits de tournage... Ca se lit, mais sans plus quoi...

 

 

Je commence juste ça, bouquin sur le ciné français 70's vu par le prisme du triangle C.Berri / M.Pialat / JP Rassam. Prometteur, à suivre....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Non mais quelle arnaque...

A vrai dire, je croyais qu'il s'agissait d'une biographie (romancée) de Eva Ionesco. Et à l'arrivée, c'est juste un fucking dandy qui nous parle de sa liaison amoureuse (et récente) avec l’intéressée. C'est prétentieux, impudique, totalement dans la pose, le maniérisme...

Reste quelques miettes du passé d'Eva, évoqué de manière fugace ci et là...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

004016404.jpg

 

 

Moins bon que le premier, mais peut-être un peu plus putassier - DPG a déjà souligné cette délicatesse.

Peut-être parce que les mecs qui passent à la sulfateuse Angerienne sont aussi plus proches de nous.

Mention spéciale à James Dean et ses morpions

Et bémole sur la dernière partie qui se borne à citer nombre de suicides hollywoodiens forcément tristes et moches.

 

 

 

Bon ben je préfère le film au bouquin.

Les deux sont effectivement très éloignés l'un de l'autre et il était difficile pour moi de passer la moitié du bouquin à suivre un gosse qui voit ses parents luter contre l'érosion de leur couple. Pas la folie quoi....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...