Aller au contenu

Vos lectures du moment


Messages recommandés

  • Réponses 1,7k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

N'importe quoi, achetez sa BD !

 

Trop tard, tu as tué le marché de la bd française avec ton commentaire sur une sous-partie annexe d'un forum ciné de 8 participants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sinon je te rassure : jamais l'avis de quelqu'un ici ne m'a empéché de faire quoi que ce soit. C'est juste que je n'achète jamais de bd

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Je l'avais précommande, reçu avant la sortie.

Donc a peine attaqué, que les deux premiers chapitre, son enfance, mais je vais le finir vite je pense.

A prioir le reste reprends les grands étapes de sa vie, ses multiples rencontres et anecdotes croustillantes.

Pas mal de photo en cahier central

Apres pour ce qui est de l’intérêt du bouquin pour un non fan du Mr ?

Je ne sais pas,mais pour moi c'est limite historique

Pour moi, c'est un vrai repère, entre ses publications et emissions, sa carrière est tellement lié a MA découverte de la Sf, de la BD, de Conan, de lovecraft, de Madmax, du Funk, de mes premiers émois en BD,...

bref, JP Dionnet est très très important dans mes goûts depuis ma pré adolescence.

JP je t'aime

Il a liké mon message sur FB jeudi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Couv_362623.jpg

 

Moui....

Bilal oblige, c'est beau à lire.

Je suis un partagé sur ce Bug. D'un côté, le sujet est génial et ouvre à plein de questions, d'un autre côté, il y a l'impression étrange que sur ce coup, Enki Bilial s'est pas foulé. Le côté sous-Nikopol trop prononcé peut être, ou l'intrigue qui fait souvent le funambule sur le fil de l'absurdité, hésitant entre basculer du côté sublime ou celui du ridicule.

Il y a quelque chose qui cloche là dedans.

 

J'attends tout de même le prochain volume pour avoir la fin de l'histoire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Un petit retour rapide sur Mes moires de Dionnet.

C'est tout de même hallucinant toutes les personnes qu' il a pu croiser et tous les projets auquel il a participé que ce soit en producteur, editeur, scenariste, présentateur,ami, ...

Le bouquin reprend toutes les grandes rencontres et événement auxquels il a participé

Pas certains que ca passionne des personnes n'ayant pas grand chose a faire du monde de la sf et de la bd en france entre les années 70 et 80. Je m'y attendais un peu mais je suis faaaaaaaan et je pense que c'est assez indispensable pour apprécier sa bio.

Je suis la cible de ce bouquin , moi je me suis régalé mais encore une fois, pas certain du tout que ce soit le cas pour quelqu’un qui n'a jamais vu Sex Machine ou pas été abonné a Metal hurlant (et Rigolo plus tard).

Moi a 17 ans je voulais être JP Dionnet quand je serais plus grand et sa bio me confirme que j'aurais du ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Le-vieil-homme-et-la-mer.jpg

 

Je l'avais jamais lu. Si on le fait tant lire à l'école, ça doit être parce que le livre est court (140 pages environ) et que les profs doivent se dire qu'il faut pas effrayer les enfants. Sinon c'est quand même pas trépidant hein. On suit papy sur sa barque en mode "seul au monde" et on sent bien le temps passer. Voilà, j'ai tenté, on va dire que c'est tout sauf un coup de coeur...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

61aaHyF9CrL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

Lu que la saison 1 et j'accroche bien. L'univers est coloré, l'idée est pas con, ça reprend les codes du film de prison (les mecha qui prêchent pour leur paroisse, les viols, etc...). Je me demande bien où ça va aller mais pour l'instant c'est cool !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Running Man par Bachmann/King

On ne sait pas trop comment Steven E. de Souza, scénariste de l'adaptation, en est arrivé là où il est arrivé, mais le bouquin n'a rien à voir avec le film. On garde l'idée d'un jeu télé dans une société facho-futuriste inégalitaire et le nom du héros (Ben Richards), et pis c'est tout. Ici, Richards est un chômeur marié à une fille qui fait le tapin pour pouvoir nourrir sa famille. Leur fille souffre d'une pneumonie et est à l'article de la mort. La situation pousse Richards à se lancer dans un jeu TV suicidaire qui le fera courrir à travers plusieurs états de la côte est. C'est du polar poisseux et ultra violent, à l'opposé de la gaudriole disco-lycra de Paul Michael Glaser. J'avoue que je ne m'attendais pas à autant de noirceur de la part de King - un zonebisseux m'avait pourtant bien dit que Bachmann, c'est du King en plus costaud... il avait raison. Bref, c'était très bien.

 

jl2694-1992.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Running Man par Bachmann/King

On ne sait pas trop comment Steven E. de Souza, scénariste de l'adaptation, en est arrivé là où il est arrivé, mais le bouquin n'a rien à voir avec le film. On garde l'idée d'un jeu télé dans une société facho-futuriste inégalitaire et le nom du héros (Ben Richards), et pis c'est tout. Ici, Richards est un chômeur marié à une fille qui fait le tapin pour pouvoir nourrir sa famille. Leur fille souffre d'une pneumonie et est à l'article de la mort. La situation pousse Richards à se lancer dans un jeu TV suicidaire qui le fera courrir à travers plusieurs états de la côte est. C'est du polar poisseux et ultra violent, à l'opposé de la gaudriole disco-lycra de Paul Michael Glaser. J'avoue que je ne m'attendais pas à autant de noirceur de la part de King - un zonebisseux m'avait pourtant bien dit que Bachmann, c'est du King en plus costaud... il avait raison. Bref, c'était très bien.

 

jl2694-1992.jpg

 

du coup je me rappelle qu'ado, ça m'énervait la couv du livre avec Schwarzy vu comme le film était loin du livre. D'ailleurs ça m'énerve toujours qu'on colle des images d'un film à un livre. je suis tombée sur la dernière édition de "ça" avec l'image du film ça m'a mis les nerfs, et ça m'a rappelé que j'ai perdu ma vieille édition de poche des 80's avec la couv super classe...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Running Man par Bachmann/King

On ne sait pas trop comment Steven E. de Souza, scénariste de l'adaptation, en est arrivé là où il est arrivé, mais le bouquin n'a rien à voir avec le film. On garde l'idée d'un jeu télé dans une société facho-futuriste inégalitaire et le nom du héros (Ben Richards), et pis c'est tout. Ici, Richards est un chômeur marié à une fille qui fait le tapin pour pouvoir nourrir sa famille. Leur fille souffre d'une pneumonie et est à l'article de la mort. La situation pousse Richards à se lancer dans un jeu TV suicidaire qui le fera courrir à travers plusieurs états de la côte est. C'est du polar poisseux et ultra violent, à l'opposé de la gaudriole disco-lycra de Paul Michael Glaser. J'avoue que je ne m'attendais pas à autant de noirceur de la part de King - un zonebisseux m'avait pourtant bien dit que Bachmann, c'est du King en plus costaud... il avait raison. Bref, c'était très bien.

 

jl2694-1992.jpg

 

pour compléter la lecture (que tu connais déjà surement dans les grandes lignes)

https://www.courte-focale.fr/cinema/dossiers/prix-du-danger-running-man-plagiat/

j'avais trouvé ca passionnant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

9782505061373_1_75_1.jpg

 

Lu le premier tome d'Undertaker. BD Western, j'avais bien aimé ce que j'avais lu du tandem aux manettes (Meyer / Dorison) et c'est très sympa. Western classique mais efficace, perso charismatique, bonne ambiance, joli coup de crayon, scenar' bien rythmé. Je vais me faire la suite sans tarder !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Asterix - la Fille de Vercingetorix

 

Si Lucky Luke n'en fini plus de stagner dans le tiède, il faut bien admettre qu'Asterix reprend du poil de la bête (même si la grande époque, toussa...).

 

Le sujet, qui en vaut un autre (et rappelle un peu Asterix et les Normands) , permet quelques digressions historiques de bon aloi, l'album est frais et coloré, il y a des romains, des pirates et des poissons...On va pas se plaindre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon-chien-stupide.jpg

 

Le film sort, ça m'a rappelé que je voulais lire le livre depuis un bail, donc autant le faire avant de voir éventuellement le film.

 

Le bouquin est très sympa. Du Fante très proche de sa vie réelle, as usual, parfois touchant, parfois mordant, le ton est juste, ça se lit très bien (très vite aussi), c'est assez léger, un peu désabusé, mais toujours sincère. Bon bouquin !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le film qui sort me donne envie de relire Fante, gros fan j'ai été et j'avais adoré Mon chien stupide, à 25 ans. Intéressant de voir comment je les ressentirais aujourd'hui.

Sauf erreur c'est un terre neuve dans le bouquin et mes parents en avaient un à l'époque où je l'ai lu, à peu près aussi con que dans le bouquin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Asterix - la Fille de Vercingetorix

 

Si Lucky Luke n'en fini plus de stagner dans le tiède, il faut bien admettre qu'Asterix reprend du poil de la bête (même si la grande époque, toussa...).

 

Le sujet, qui en vaut un autre (et rappelle un peu Asterix et les Normands) , permet quelques digressions historiques de bon aloi, l'album est frais et coloré, il y a des romains, des pirates et des poissons...On va pas se plaindre.

 

Je viens de l'emprunter à mes parents et très bonne surprise aussi alors que pas client du tout depuis longtemps. Ça fait plaisir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...