Jump to content

Delirium - Peter Maris (1979)


steb
 Share

Recommended Posts

  • 3 years later...

Un vétéran du Viêt-Nam sexuellement dérangé, embauché par une milice d’extrême droite faisant justice elle-même, pète un boulon et assassine des filles un peu partout et n'importe comment. Tandis que les victimes s'accumulent, la police patauge dans la semoule, soupçonnant malgré tout un patron d'entreprise d'en savoir bien plus qu'il ne veut le faire croire. Sans surprise, les dérapages du soldat psychotique vont lever le voile sur l'organisation de fachos dirigée par un chauve à lunettes de soleil bien plus dangereux encore. Petit thriller sanglant et fauché, "Delirium" se montre maladroit à bien des égards, à commencer par ces flashbacks qui nous envoient dans une forêt automnale du Missouri que l'on veut nous faire passer pour la jungle vietnamienne. Porté par des acteurs peu convaincants, le film parvient néanmoins à provoquer quelques soubresauts lors des tit-shots qui épargnent malheureusement l'actrice principale (Debi Chaney, dont c'est ici le seul et unique rôle au cinéma), ainsi que lors des attaques relativement brutales du tueur: torse transpercé, gorge percée à l'aide d'une fourche, bras tranché... Celles-ci auront d'ailleurs permis au film de se trouver parmi les films charcutés par la BBFC au plus fort du phénomène des video nasties, faisant bénéficier au film d'une aura qu'il ne mérite pas.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...