Jump to content

Flying Dagger - Chu Yen-Ping - 1993


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

 

Oula.

Quoiqu'on en dise ça n'arrête pas dans cette kung-fu comedy fatigante et trépidante aux arguments fantastiques assez peu nombreux. Bref, ça voltige, ça tire la langue, ça vaudeville comme c'est pas permis.

Un peu saoulé quand même par tout ce fracas crétin pas si hilarant que ça. A sauver une vf freestyle comme c'est pas permis, en particulier lors de l'apparition d'une folle tordue masochiste

Bon ben pourquoi pas

Link to comment
Share on other sites

Un de mes "wu xia pian débiles" préférés dans la lignée de Eagle Shooting Heroes avec une pléiade d’acteurs qui s’éclatent comme des fous. Rarement j’ai assisté à film de sabre aussi braque.

 

Je ris encore en pensant à ces bandits nommés Meurt d’un Coup qui trépasse à la première petite gifle et Meurt Jamais qui ne meurt jamais malgré les nombreux assauts qu’il subit (il finira en morceaux mais vivant). Et ce guerrier gay masochiste recherchant les coups par n’importe quel moyen… Et le tenancier de l’auberge, grand guerrier à la retraite, qui possède une arme imparable pour terrasser ses ennemis : un bikini-hérisson (des sous-vêtements en cuir avec d’énormes clous caché sous ses vêtements)… Coté réalisation, on est loin du film qui l’a inspiré ou encore de la trilogie d'Histoires de Fantômes Chinois mais c’est tellement drôle que je lui pardonne ces combats bordéliques et ce montage mal fichu.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...