Jump to content

Embryo - Ralph Nelson - 1976


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

  • 4 years later...

J'ai trouvé ça plutôt sympa, une variation sur le thème de Frankenstein originale bien que maladroite avec des scènes aussi déplacées que poilantes (la partie d'échec avec Roddy McDowall) mais c'est surtout la présence de la sublime Barbara Carrera et ses scènes de nus qui font plaisir. Le final est extrêmement tragique et son final déborde de mauvais goût avec meurtre de femmes enceintes, un foetus balancé à terre et une vieille peau en cloque éjectée de sa bagnole. Par conséquent, je vois pas comment on peut trouver ça nul....

 

Link to comment
Share on other sites

J'ai trouvé ça plutôt sympa, une variation sur le thème de Frankenstein originale bien que maladroite avec des scènes aussi déplacées que poilantes (la partie d'échec avec Roddy McDowall) mais c'est surtout la présence de la sublime Barbara Carrera et ses scènes de nus qui font plaisir. Le final est extrêmement tragique et son final déborde de mauvais goût avec meurtre de femmes enceintes, un foetus balancé à terre et une vieille peau en cloque éjectée de sa bagnole. Par conséquent, je vois pas comment on peut trouver ça nul....

 

]

 

 

Bon, je vais me le procurer pour Barbara.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Comme ça fait plaisir de revoir un truc comme ça. La science et les raccourcis extrêmes propres à ce qui m'a rappelé, en moins sérieux une ambiance Au delà du réel, des outrances en veux-tu en voilà. No souci, tout baigne, le récit avance.

 

Des petits chiens en plastiques dans un bocal en plastique rempli d'eau, un tuyau d'alimentation avec un produit chimique du cru et hop expérimentation génétique à la pointe de la science. Et puis comme cela fonctionne si bien avec un chien, il suffit de commander un embryon congelé livré à domicile pour construire sa bombasse à soi tout seul. Final grotesque et savoureux, avec poursuite de voiture improbable. Ai trouvé même plus que sympa, que du plaisir.

 

… mais c'est surtout la présence de la sublime Barbara Carrera et ses scènes de nus qui font plaisir. …

 

C'est marrant en la voyant, j'ai tout de suite pensé que le susnommé n'a pas du ramollir de la deuxième moitié du film, sentant un air sino-je sais pas quoi dans son minois. Erreur grossière, elle est d'origine nicaraguayenne. Ce qui n'enlève rien, bien entendu, à son charme aussi innocent qu'explosif.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...