Jump to content

Rock'n'Roll Nightmare - John Fasano - 1987


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Un vrai cauchemar en effet

Et après un hardrock horror movie comme Trick or Treat, faut dire que ça fait un peu mal par là où ça passe

 

L'intro donne le ton : un démon très moche qui sort d'un four, un van roulant sur la route filmé pendant près de 5 minutes...ça n'augure pas vraiment le meilleur.

Le canevas est alors à peu près le même que le tout aussi fatigué du cerveau Blood Tracks : un groupe de Hard Rock s'installe dans une baraque apparemment abandonnée et se font décimer un par un. Là ou le film cité plus haut tapait dans le sous Hills Have eyes de manière plutôt réjouissante, RnRN avance sans enthousiasme, animé par des protagonistes aussi actifs qu'un escargot en phase terminale et nanti du charisme d'une huitre pas fraîche. Même Thor, le héros à la crinière folle, ne poutre même pas assez pour qu'on puisse lui ériger un autel par contre un autel nanar, je dis pas C'est d'inexpressivité à son meilleur...

 

Totalement délaissé durant tout le film, le chanteur prend les devant (en dessous de cuir) lors d'un combat final tordant, festival interrompu de bestioles en caoutchouc mousses toutes plus rigides les unes que les autres. Et putain, qu'est ce que c'est mal gaulé Montage amorphe, jeu inexistant, créatures à l'animation inexistantes (Thor agite en vain des étoiles de mer mutantes en mousse pour faire croire à une attaque féroce )...la cata.

Mais avant ça, il faut quand même se farcir un truc long, pas gore, et très chiant. De l'érotisme de pacotille en pagaille et des bavardages incessants : avec une vf d'arriérés, le coktail aurait été plus...digeste peut être

 

Une galerie sans commentaire de quelques créatures du film :

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...