Jump to content

Passe ton bac d'abord - Maurice Pialat (1979)


Léo
 Share

Recommended Posts

 

Une bande de lycéens du nord de la France, sans aucune perspective d'avenir, se font chier à mourir.

 

Il est bien ce film ! chaotique, sans aucune ligne directrice, déprimant, mélangeant acteurs professionnels et amateurs... Il ne se passe pas énormément de choses à l'écran, mais je ne me suis pas emmerdé pour autant. Pialat nous montre des jeunes paumés, sans projets ni rêves, conscients qu'ils finiront comme leurs parents : au chomâge ou avec un boulot de merde. Des ados qui semblent accepter la vie chiante et morose qui les attends... Certe, en 2008 certaines scènes font sourire (Patrick Juvet rules ) mais le propos reste d'actualité.

 

Tournage cauchemardesque et ambiance abominable paraît-il ! Scénario écrit au jour le jour, Pialat absent, enervé, jamais satisfait, acteurs et techniciens mal logés ou virés sans raisons... Ca se ressent à la vision du film et c'est ce qui fait sa force finalement.

 

Faut vraiment que je vois d'autres Pialat !

 

PS : C'est vachement mieux que le très chiant et surestimé La vie de Jésus

Link to comment
Share on other sites

L'autre visage de bienvenue chez les ch'tis.

C'est surtout qu'à l'époque de sa sortie, les films de jeunes grand public c'était "A nous les petites anglaises" ou "Diabolo Menthe". Ca prends méchamment le contrepied de cette vague là, un côté désabusé et desespéré sans trop en faire. Si on doit trouver une ligne directrice dans tout ça, c'est le côté poid des héritages, avec ces jeunes qui ont la tête dans la merde et ces enseignants qui tentent d'élever vers le haut, sans succès.

Link to comment
Share on other sites

jen garde un tres mauvais souvenir pour de tres mauvaises raisons:

 

je passais le bac le mois ou je l'ai vu.

 

Quand j'ai vu le titre, je me suis dit que Pialat avait enfin fait un film sans crisper ses machoires et son rectum, une sorte de version realiste des Sous- doués...

 

erreur bien sur...

 

depuis, tres subjectivement, mon cerveau ne tolere que Van Gogh (parce que ca sent pas trop la grisaille et les calecons de mon concierge).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...