Jump to content

Les films de Chu Yuan


Fabrice
 Share

Recommended Posts

Donc voilà, après l'oeuvre de Liu Chia Lang mon initiation aux films de la Shaw m'a amené vers les réalisations de Chu Yuan.

 

Et c'est excellent !

 

Le Complot des Clans et l'Ile de la Bête d'abord. Si j'ai bien compris ce sont des adaptations de romans populaires chinois, qui mettent en vedette Chu liu xiang, personnage au combien charismatique, mélange entre James Bond pour le magnétisme, Sherlock Holmes pour l'intelligence, et Bruce Lee pour la baston.

Les enquêtes de Chu liu xiang, interprété avec classe et désinvolture par Ti Lung, sont à peu près impossibles à résumer, tant elles fourmilllent de trahisons, rebondissements, et retournements de situation, le tout mené à un rythme assez étourdissant, dans une ambiance et des décors qui flirtent parfois avec le fantastique. Le moins qu'on puisse dire c'est que Chu Yuan Chu Yuan soigne sa technique. La photo est à tomber par terre, les couleurs pètent de partout, la brume omniprésente qui entoure les acteurs lors de certains combats leur donne un aspect onirique extrèmement plaisant.

Deux petits reproches quand même, l'intrigue est tellement touffue qu'on s'y perd parfois, et les chorégraphies des combats ne sont pas extraordinaires. Mais pas de quoi bouder son plaisir.

 

Intimate Confessions of a Chinese Courtesan ensuite, un rape and revenge fortement amélioré et sexy en diable, qui nous conte l'histoire d'Ai Nu, jeune fille rebelle enlevée par des bandits pour être revendue comme prostituée dans le bordel de luxe du coin. D'abord violée par 4 notables locaux, puis prise comme amante par la tenancière du lupanar, Ai Nu finira par assouvir sa vengeance envers tous ceux qui l'ont humiliée.

Ce qui est clair à la vision du film c'est que le pére Tarantino l'a sûrement apprécié, vu qu'il en a pillé des scènes entières pour son Kill Bill ! Le duel dans le jardin enneigé entre Uma Thurman et Lucy Liu et la baston contre la centaine de bad guys dans le salon de thé étaient déjà quasiment plan pour plan dans le Chu Yuan. A ce stade j'appelle plus ça un hommage ...

A part ça le film est splendide. Baroque, sensuel, émouvant, sanglant, voire carrément barbare dans son final. Pas étonnant qu'il soit considéré comme un des fleurons de la Shaw.

 

Pour moi Chu Yuan est une sacrée découverte en tout cas, et je vais me mettre en quête de ses autres films dispos en Z2 !

Link to comment
Share on other sites

Gros coup de coeur aussi pour Intimate confessions, que je tiens pour un quasi chef-d'oeuvre. Grosse claque lors de sa vision, bien plus que tous les films de Chang Cheh que j'ai vu, et je commence à en voir vu un paquet. C'est stylisé, c'est beau, c'est tragique, c'est noir, c'est gore, j'adore

 

Je te recommande très très chaudement La Guerre des Clans & le Sabre Infernal, deux autres Chu Yuan excellentissimes.

 

PS : Et pour encore mieux comprendre Kill Bill vol.1, tu prends Intimate Confessions, tu mates Lady Snowblood, et t'as tout compris

Link to comment
Share on other sites

Je te recommande très très chaudement La Guerre des Clans & le Sabre Infernal, deux autres Chu Yuan excellentissimes.

 

La Guerre des Clans est en attente de visionnage sur mon étagère, le Sabre Infernal je le prends bientôt ...

Link to comment
Share on other sites

Découvert y a pas mal d'année maintenant, les films de Chu Yuan sont trés bon mais il faut rentrer dedans car c'est quand même super complexe... "Magic Blade" est sans doute le meilleur, je les ai pas tous vu car faut s'accrocher, c'est pas aussi simple qu'un Chang Cheh...

 

 

Sinon le seul Chu Yuan parvenue chez nous en france à l'époque c'est "The convinct killer" aka "Griffes d'acier contre léopard noir" avec Ti Lung et Ching Li. Celui là aussi est trés bon...

Link to comment
Share on other sites

pour moi aussi Chu Yuan aurait été une sacré découverte cette année grace au cycle diffusé sur Ciné Auteur.

ses films sont bien plus aboutis que les Chang Che, qui était jusqu'alors une référence pour moi. Ses scénarios recèlent bon nombre de rebondissements.

un véritable bonheur

 

à la rentrée, je me jette sur Intimate confessions dont les photos m'ont logntemps fait rêver

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai vu que THE MAGIC BLADE pour le moment et c'est vrai que c'est pas mal du tout, bien que joliment bordelique par moment. Superbement filmé en tout cas, rien à dire là-dessus.

Je n'avais pas réalisé que GRIFFES D'ACIER CONTRE LEOPARD NOIR était du même réal, je vais me sortir ma VHS un de ces quatre.... Vous m'en avez donné envie là !

Link to comment
Share on other sites

Pour Chu Yuan, je viens rajouter WEB OF DEATH, à votre liste : super pop, avec une belle tarantule toute fluo qui balance un fluide électrique à mi chemin entre la toile d'araignée et le rayon laser.

Et dans BAT WITHOUT WINGS, très bizarre aussi, le méchant est grimé façon KISS !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Un avis positif de plus :

pour inaugurer ma nouvelle télé 16/9, je viens tout juste de me faire "Intimate ..." et c'est en effet excellent.

Visuellement, c'est superbe, le final est sanglant a souhait et les actrices, Miam. Avez vous vu le remake cité dans le doc ?

Vu ce qu'en dise les actrices (meme niveau visule et plus de sexe, en gros) , je suis bien intérréssé aussi.

Je me prends "La guerre des clans " et "le sabre ..." dés que possible.

Je n'ai pas vraiment senti le coté bordélique evoqué plus haut mais j'imagine que celui-ci fait exeption.

Une bonne découverte.

Le dvd est cher mais bien beau.

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas vraiment senti le coté bordélique evoqué plus haut mais j'imagine que celui-ci fait exeption.

 

Celui-là est simple à suivre.

 

Niveau bordel les pires sont le Complot des Clans et l'Ile de la Bête mais c'est pas la cata non plus.

Link to comment
Share on other sites

je viens de me prendre l'ile de la bete et de m'engueler avec un vendeur de DVD chez virgin qui m'affirmais qu'Intimate n'existe pas en Z2, jusqu'a ce que je lui broie le visage dans son bac HK, ce con. Remarque de l'interessé avant que je le fasse passer pour le dernier des blaireaux "merci de m'apprendre mon métier monsieur "

Faut pas me faire chier depuis que je me suis mis au Kung Fu moi

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Le Tigre de Jade

 

Le jour de son mariage, Zhao Wu Ji apprend la mort de son père, chef du Clan du Vent, décapité par un de ses serviteurs qui a agi pour le compte du clan Tang, faction rivale.

Ivre de rage, Zhao s'élance à la poursuite de l'assassin.

 

Une excellent surprise, parce que des récentes sorties du bonhomme c'est celui dont on parle le moins.

 

 

Au début on croit à une classique histoire de vengeance entre deux clans, les gentils et les méchants. On a tous les ingrédients classiques des Chu Yuan, avec des personnages qui passent leur temps à retourner leur veste, des espions infiltrés, des meurtres fourbes au poison, des armes pas possibles ...

Sauf qu'au fur et à mesure la quête de vengeance du héros vire à l'absurde, ses amis proches meurent pour qu'il puisse l'accomplir, il doit feindre de trahir sa propre famille, son clan est décimé, ses ennemis lui sauvent la vie, ses alliés le trahissent ...

Tout ça jusqu'au final inattendu, quand Zhao comprend la vanité de sa haine, et qu'il se retrouve encore plus seul et amer qu'au début.

 

Une fin très sombre, pour un film qui est à mon avis un des tous meilleurs de Chu Yuan.

 

5/6

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Je vies de voir ce TIGRE DE JADE, et c'est un peu la douche froide. Non pas que ce soit complètement mauvais, mais ce n'est pas franchement folichon non plus. Intrigue ultra-confuse, combats sans grande imagination, rebondissements répétitifs.... Déçu je suis. Reste les beaux décors de studios et le scope à tomber par terre.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Je fais remonter ce sujet pour parler de "Intimate confession..." que j'avais jamais vu et qui m'a bien claqué le beignet quand même, malgré un démarrage poussif. Mais je dirais que les bras m'en sont tombés à la vue du final

 

Non mais sérieux décors magnifiques, chorés splendides (visiblement une influence de Chinese Ghost Story) et actrices ultra-glamour. et surtout une histoire et une évolution des personnages bien tordues et quand même bien amenée, bien que sans réelle surprise.

 

Par contre je rejoins Kerozène sur le tigre de jade. Pas un souvenir très précis, mais j'avais moyennement adhéré aux multiples retournements de situation, il me semble.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...