Jump to content

Talisman de David DeCoteau (1998)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Talisman"

 

 

Un jeune garçon entre dans une institution réservé aux gosses de riches ayant quelques difficultées d'ordre scolaire et surtout disciplinaire. Celui ci va bientôt s'apercevoir que ce passe des choses bien étranges dans cette institution, installé dans une immense batisse particulièrement austère et dirigée d'une main de fer par une directrice particulièrement sévère. Mais notre jeune éphebe ne cache t il pas lui aussi un lourd secret, et est il vraiment ce qu'il préternd être ?

Hum ........................

 

Sacré David DeCoteau (ici caché sous le pseudo de Victoria Sloan). Un lieu de tournage quasi unique, une dizaine d'acteurs et quelques effets spéciaux ultra cheap, et hop, il arrive a nous emballer ni vu ni connu un sympayhique petit film, certe bien mou du genou (mais bon, on est chez DeCoteau !) mais tout de même plaisant a regarder, voir très plaisant a regarder, vu le casting qui fera plaisir à tout le monde, avec de jeunes éphebes aux hormones bouillonantes, musclé juste ce qu'il faut, et une mystérieuse jeune fille absolument craquante.

 

Sinon, on trouve dans ce film un Talisman au pouvoir démoniaque, un démon ressemblant à Fester Adams, une messes noire et quelques scènes gores rigolotes.

 

 

 

Yeah, DeCoteau Rulezzzzzzzz !

Link to comment
Share on other sites

bof bof bof, ma riviou sur le Club des Monstres :

 

TALISMAN - David DeCoteau, 1998, États Unis

 

Elias, un jeune type à la recherche de sa soeur, s'inscrit dans une étrange école située dans un lugubre manoir. Les quelques élèves se font arracher le coeur les uns après les autres par un ange de la mort chauve et dont les yeux deviennent tout rouges. La directrice et sa fille semblent y être pour quelque chose...

 

Micro budget tourné en Europe de l'Est pour le père DeCoteau qui signe cette ineptie sous le pseudo de Victoria Sloane. En à peu près 70 minutes et encore moins d'idées, il expédie son récit en quelques tours de manivelle bâclés. Les acteurs au jeu très approximatif font ce qu'ils peuvent (c'est à dire pas grand chose) et l'on rit en voyant cette école constituée de six élèves qu'un brouhaha de discussions tente de faire passer pour joliment remplie. Etant moi-même friand des films de DeCoteau des années 1980, j'aimerai pouvoir trouver là quelque chose de positif à défendre. Malheureusement, rien à faire, on est ici face au néant. Même pas une paire de seins à se mettre sous la dent, mais pour les amateurs il y a tout de même des jeunes glandus en boxer blanc qui font des pompes. Kerozene

Link to comment
Share on other sites

oui on en avait déjà parlé, kéro, je savais que tu n'étais pas du tout fan.

Spagénial mais vu le budget et les 4 jours de trournage, ça reste toujours très soigné.

 

Pour ma part, sur media-g, voici ce que j'en disais:

 

 

"Talisman ou la version mâle et cheap de Suspiria ... Un lycée de garçons perdu au fin fond de la Roumanie est le théâtre de la résurrection d'un Ange du mal déchu...via un talisman secret qui va requerir plusieurs victimes. Le lycée est en fait l'antre de la sorcellerie locale et le nouveau lycéen venu aura fort à faire pour s'en sortir"

 

 

Tourné en Roumanie dans des décors naturels pour un budget une nouvelle fois ridicule, David DeCoteau met en place tous les éléments qui vont le rendre célèbre par la suite (Voodoo Academy ou les 3 The Brotherhood). Prendre ainsi les clichés inhérents au genre du film d'horreur (les bimbos déshabillées poursuivies par un maniaque) et les remplacer par de nouveaux, c'est à dire ...des jeunes écervelés (tous excessivement bien fichus, tant qu'à faire).

 

Selon ses dires, il a voulu mettre à jour le terrifiant et célèbre Suspiria de Dario Argento ( 1976) en projettant cette fois ci l'unvers de la sorcellerie des jeunes lycéens pas si innocents que cela. Avec, bien sûr, l'ambition, les moyens et la réussite en moins.

 

 

Il en résulte quelques frissons, quelques scènes bien gore. Il existe également une scène très troublante de concours de pompes...où l'un des jeuns héros console un de ses comparses qui n'a pu vaincre un pari en le caressant sur sa joue, passant son bras autour de lui...et lui montre comment il faut faire pour "tenir toute une nuit"....le tout sous l'oeil voyeur et amusé du nouveau venu. Un grand moment de chambrée.

 

C'était ainsi la première fois que David DeCoteau, via la société Full Moon qu'il a aujourd'hui quittée, testait le sous-genre d'horreur homo-érotique."

Link to comment
Share on other sites

C'était ainsi la première fois que David DeCoteau, via la société Full Moon qu'il a aujourd'hui quittée, testait le sous-genre d'horreur homo-érotique."

Ah, il a "théorisé" ce genre de film !

 

lol, je pensais qu'il faisait ça ..... juste parce qu'il aimait bien !

 

Sinon, essaye de faire une variationc de "Suspiria", lol, il est ambitieu DeCoteau !

 

Moi, lorsque j'ai vu le film, ça m'a plus fait pensé à une sorte de remake gore d'Harry Potter !

 

(Même si le film est antérieur aux films avec le gentil magicien)

 

Sinon, lj'avoue que l'ébauche de relation incestueuse entre les 2 personnages principaux a titillé ma corde sensible !

Link to comment
Share on other sites

Je suis certain que Puyn a fait plus rapide

Je viens de m'apercevoir qu'il avait réalisé un film avec Steven Seagal, excellent film ou Steven est plus charismatique que jamais (a un moment, il porte même des lunettes ! )

 

Albert Puyn est un dieu !

Link to comment
Share on other sites

Je suis certain que Puyn a fait plus rapide

Je viens de m'apercevoir qu'il avait réalisé un film avec Steven Seagal, excellent film ou Steven est plus charismatique que jamais (a un moment, il porte même des lunettes ! )

 

Albert Puyn est un dieu !

 

Si tu parles de cette sombre merde glaireuse de Explosion imminente avec Tom Sizemore tournée avec 3 stock shots de Steven qui a du faire 30 minutes sur le plateau....

Link to comment
Share on other sites

Tom Sizemore et également Dennis Hopper, qui a tourner dans bien pire, et dont la simple gueule burriné, réussit souvent, comme c'est le cas pour quelques autres acteurs, a réhausser les films dans lesquels ils jouent.

 

Quand à la préstation de Steven, elle est certe assez courte, mais ce qui compte, c'est la qualité, pas la quantité !

Link to comment
Share on other sites

ben pour le coup je rejoins mon poto SWS, EXPLOSION IMMINENTE n'est pas une bouse,c'est un truc plutôt fun, certes un peu mal foutu mais il divertit, il ne prend pas le choux, il n'est pas prétentieux, il est chouette à regarder quoi. Mais ce n'est effectivement pas un chef d'oeuvre non plus, il est plein de défauts, comme des milliers d'autres actioners bidons plus ou moins réussis...

Link to comment
Share on other sites

Actor is great, May 17, 2004

Reviewer: Cat Masterson "Parish fan" (California) - See all my reviews

 

I have to say Billy Parish is a fantastic actor, but I am partial. I know him. However, I feel this is a good movie to watch. It is not a blockbuster, but it has a good story of a brother and sister torn apart by a legend. It has many good qualities of acting and breaking out to be noticed, finally. The Power Ranger actor supported Billy in his role. Great! Watch it!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

×
×
  • Create New...