Jump to content

The Frightening - David DeCoteau (2002)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

En tous cas dans mon Top5

 

 

The Frightening reprend à son compte des éléments de quelsques fims pré-existants (Comportement troublant, par exemple) mais pour les coller à un univers tout autre.

 

Après avoir tué accidentellement un co-équipier lors d'un combat de lutte, un jeune étudiant déménage et arrive dans une nouvelle école. il est approché par une bande d'étudiants rejetés par la communauté ambiante car ils ne veulent pas se conformer à la volonté de normalisation du proviseur. une autre bande l'approche et ce sont des étudiants dans la norme, lutteurs eux aussi, plutôt riches et bourgeois. Et ils ne s'inquiètent nullement des disparitions successives de tous les étudiants qui eux, s'inquiètent du devenir de l'ambiance trop lisse et parfaite de leur école...

 

 

The Frightening est un film d'horreur, un vrai et avec un scénario qui tente un réel effort de faire vivre les personnages et de rendre cette atmosphère de normalisation intempestive vraiment nauséabonde.

 

Les victimes sont toutes des rejetés de la sociétés et qui se comportent et s'habillent comme ne le veut pas la bonne société conservatrice et très bourgeoise de la bonne ville où ils sont. Même le proviseur ne veut pas d'eux...et la première victime est un jeune homme pantalon de cuir débardeur moulant et boucles d'oreilles assorties (qui s'est reconnu ?) qui pense avoir percé le secret de cette apparente norme tranquille. Qui cache en fait un secret terrifiant que personne ne suspecte. La fin du film est en ce sens plutôt surprenante (quoique puisant largement dans un récent film fantastique - que je ne spoilerai meme pas ici ).

 

 

 

Il existe toujours la marque de fabrique DeCoteau : jeunes beaux mâles excessivement bien fichus et qui laissent tomber le débardeur quand il le faut...qui plus est le héros et ses copains sont lutteurs, ce qui donne de bien beaux combats (:oops: ). Petite scène avec tout ce beau monde en boxer moulants dans une scène très trouble avec le héros arrivant lui aussi en boxer blanc et visiblement troublé...Les tueurs sont vétus d'habits noirs ... Egalement, l'atmopshère très "bien sous tout rapport" avec volonté d'éliminer toute personnalité qui n'est pas dans la norme semble vouloir s'appliquer à beaucoup d'individualités qui lisent cette présente fiche.

 

la séquence prégénérique est très efficace. Menée tambour battant, montage nerveux, musique agressive et meurtre réussi. Tout comme Leeches!, DeCoteau a eu le temps (et l'argent) d'apporter un soin au scénario. Un tournage d'une semaine et un budget légèrement supérieur aux Brotherhood -environ 250 000 $ ici- permettent au film de se hisser au rang de ses meilleurs opus.

 

Une image toujours impeccable, photographie léchée un cadre ultra soigné - et toujours en Scope .

 

Soyons clairs néanmoins, il ne s'agit pas du chef d'oeuvre du nouveau Millenium (loin s'en faut!) mais d'un essai réussi d'un genre qui est une niche à part entière : l'horreur homoerotique. On y aussi retrouve Brinke Stevens, grande copine de DDC, dans le role de la mère du héros.

 

 

le DVD Zone 1 américain offre (dans sa version Widescreen en double programme avec THE BROTHERHOOD 3 ) une version en format Cinémasope d'origine et un commentaire très enrichissant du réalisateur. le tout en version originale anglaise non sous-titrée.

 

Par contre le Z2 français, j'en sais fouchtra rien.

 

Link to comment
Share on other sites

Avoid at all costs, November 19, 2002

Reviewer: Timothy Hulsey (Charlottesville, VA United States) - See all my reviews

 

 

David DeCoteau's _Sixth Sense_ ripoff is dull beyond belief. Even the requisite beefcake shots look shoddy.

 

Like many of DeCoteau's more recent films, _The Frightening_ was filmed in widescreen and released on DVD in full-frame format. Image cropping is noticeable and sound is just plain bad.

 

Avoid.

Link to comment
Share on other sites

Avoid at all costs, November 19, 2002

Reviewer: Timothy Hulsey (Charlottesville, VA United States) - See all my reviews

 

 

David DeCoteau's _Sixth Sense_ ripoff is dull beyond belief. Even the requisite beefcake shots look shoddy.

 

Like many of DeCoteau's more recent films, _The Frightening_ was filmed in widescreen and released on DVD in full-frame format. Image cropping is noticeable and sound is just plain bad.

 

Avoid.

 

PUTAIN LES SPOILERSBORDEL! Quel con ce type!

 

Et quel double con puisqu'il existe un version Widescreen

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

je viens de me farcir ce DeCoteau, sur un DVD locatif acheté au rabais dans la poubelle du vidéo club...

 

alors sachez que la mention 4/3 au dos de la jaquette est totalement mensongère et que le film est en scope anamorphosé.

Pour être honnête, je n'en attendais pas grand chose.... C'est la première prod Rapid Heart que je matte et je m'attendais à un truc relativement molasson style le DeCoteau de chez Full Moon à la fin des 90's, début 2000. Surprise, c'est vraiment pas mal du tout, chaque centime investit apparaît à l'écran, super scope, musique pleine de violons tonitruants, quelques effets gores répétitifs pour des meurtres moyennement convaincants - mais cela ne dérange finalement pas tellement tant l'ensemble est bien rythmé. Notons tout de même un abus du stroboscope Hinhin ! Si le final rappelle ce que le spoiler précédent, la trame de base quant à elle rappelle le DANGEROUSLY CLOSE d'Albert Pyun. Très fun donc, cette histoire de lycéens charcutés par une élite fascisante, avec un montage limite MTV des plus efficace, moins de minets en boxer blanc que dans dautres films du maître, et une Brinke Stevens qui pour une fois ne laisse pas tomber le haut.... En même temps, elle n'est plus très fraîche !

Link to comment
Share on other sites

Vu plusieurs morceau (du film hein) chez Wonderscope, le film est vraiment bien chiadé visuellement et on a du mal a croire que ce dernier fut tournée en si peu de temps (quoi que, depuis que j'ai vu Jang Hu tourné dans le même laps de temps ou Aquarium je suis de moins en moins surpris)

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...