Jump to content

Equalizer 2000 de Cirio H. Santiago (1986)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Equalizer 2000" (Apocalypse warrirors)

 

 

 

Après un conflit nucléaire, la terre n'est plus qu'un champ de ruine. L'alaska est devenu un desert aride controlé par un tyran et ses sbires qui térrorise les différrentes tribus de la régions afin d'obtenir du pétrole. Cependant, un homme a réussit a confectionner une arme surpuissante (lol, en faite, une grosse mitraillette !) qui pourrait bien permettre aux popuilations opprimées de se rebeller.

 

Un post Nuke sympathique, à l'affiche sublime (mais malheureusement aussi réaliste qu'un pub poiuyr régime miracle !),

En effet, "Equalizer 2OOO" (lol, quel titre !) est malheureusement assez sage dans ses délires.

 

Le film, bien que s'ouvrzant directement sur une scène d'action, à bien du mal a demarrer et ce n'est qu'au bout de quelques dizaines de minutes que le rythme s'accelère nettement pour nous offrir quelques scènes de combats assez dynamiques.

 

A l'image du film, les différrents personnages manquent cruellement de charismes, à part les "méchants", dont les leaders portent des uniformes rappelant beaucoups ceux des officiers SS, uniformes qui tranchent un peu avec ceux de tout les autres protagonistes, habillé en aillons !

 

Enfin, ça vaut tout de même la peine d'être vu.

 

A noter que visiblement, la jaquette de la VHS, en plus de proposer le film sous titre totalement différrent, est un gros pompage des "Gladiateurs de l'apocalypse" de Joe D'Amato, d'ou une certaine confusion lorsqu'il s'agit d'évoquer ce film !

 

"Equalizer 2000" en VHS

 

 

"Les gladiateurs de l'apocalypse" en VHS

 

 

Un grand merci à toi, oh, John Nada, qui en plus d'être visiblement un fan de Carpenter, m'a permis grâce à ta chronique de trouver le fin mot de toute cette histoire qui me travaillait depuis quelques temps !

 

http://www.nanarland.com/Chroniques/simple.php?id_film=raidersofthesun

Link to comment
Share on other sites

ouaip'. Post nuke fauché tourné dans une carrière et filmé avec les pieds des tonnes de figurants encagoulés / casqués qui se tirent dans le tas. C'est vite lassant mais le côté kitch est sympa. ça reste quand même très inférieur aux post-nuke italiens.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

×
×
  • Create New...