Aller au contenu

L'amour braque - Andrzej Zulawski - 1985


Messages recommandés

 

Certifié Out of Control Cinema

 

Non mais franchement

Je ne sais pas si le but de Zulawski était d'aller de plus en plus loin de film en film, mais alors là chapeau

 

Prince rechappé de Budapest après un séjour en hôpital psychiatrique, Léon rencontre dans un wagon le gangster Micky, qui vient tout juste de braquer une banque. Le voleur le prend sous son aile et lui fait rencontrer la mystérieuse Marie, une actrice dont Léon va tomber amoureux à son tour. Le triangle amoureux est alors contrarié par la guerre féroce lancé par le Clan Venin...

 

Quand Zulawski s'essaye au polar, c'est pas triste Rien ne participe au monde de la logique dans ce défilement d'images agressives et gueulardes, ou déambulent des acteurs sous acide déclamant des textes sans queue ni tête. On assiste hébété au dévergondage d'une Sophie Marceau à peine sortie de La boom et de Joyeuses pâques (et donc bien ) et à des gunfight sanglants en plein Paris, le tout arrosé par la musique cinglée de Stanislas Syrewicz.

C'est le cinéma du chaos, du bordel et de la frénésie, insupportable et too much, sans doute relativement jouissif par bien des aspects...enfin pas pour tout le monde

Démentiel de connerie

 

Et toujours pas de dvd

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...

Après les éditions spéciales de L'important c'est d'aimer et de La femme publique, c'est au tour de L'amour braque de sortir chez Mondo Vision

 

* Digitally Restored High Definition Transfer Mastered For Progressive Scan (Approved by Director Andrzej Zulawski)

* Feature Length Audio Commentary With Director Andrzej Zulawski And Writer Daniel Bird

* Exclusive New Video Interview With Sophie Marceau: "Becoming Marie" [24:00]

* Video Interview With Director Of Photography J.F. Robin [24:00]

* Rare Archival Interviews & Behind The Scenes Footage From 1985 [16:00]

o Andrzej Zulawski Interview

o Francis Huster Interview

o Sophie Marceau Interview

o Behind The Scenes Footage

* Theatrical Trailer

* Image Gallery

* 28-page Booklet Featuring a Newly-Written Essay by Daniel Bird

 

Il y aura aussi une édition limitée avec ceci en plus :

 

 

 

Disc 2: Soundtrack CD (Digitally Remastered).

 

Exclusive 64pg Commemorative Booklet including a newly written essay by Daniel Bird + Rare and Insightful Essays & Interviews (retranslated and published for the first time ever in English)

 

 

* “One Man And His Mad Dog” By Michel Chion (Originally Appeared In Cahier Du Cinéma, March 1985 [N°369])

* "Andrzej Zulawski PORTRAIT": Rare Extensive Interview With ANDRZEJ ZULAWSKI (Originally Appeared In The French Film Magazine STARFIX, March 1985 [N°24])

* Extracts From The Original 1985 Press Kit:

o Andrzej Zulawski Interview

o Francis Huster Interview

o Tcheky Karyo Interview

o “Andrzej Zulawski: A Deep Breath” Short Piece By Étienne Roda-Gil

o “Sophie Marceau: A Girl Of The Street” Short Piece By Étienne Roda-Gil

o “Étienne Roda-Gil: The Vibration Of A Tuning Fork” Short Piece By Michele Halberstadt

 

[5x7] Color Reproduction of the Original French Poster

 

Eh ben putain

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 years later...

Bon ben c'est quand ils veulent les Zuzu en Bluray là (mise à part Possession a qui eu deux excellentes éditions).

Après avoir revu Mes nuits sont plus belles que vos jours (que j'adore) et La fidélité (que je supporte pas), je me suis retapé cet Amour braque en effet très braque...et puis finalement j'aime bien Ce qui me gêne surtout c'est que je ne suis pas très fan de Huster, et qu'il traverse le film volontairement comme un fantôme, n'agit pas et assiste. Je ne me souvenais pas par contre de cette scène terrifiante faux snuff comme quoi hein...

Tous ces corps mitraillés, ces cris, ces dialogues inaudibles, évidemment c'est n'importe quoi, mais qui faisait ça, qui ferait ça, qui fait ça ? Franchement y'a quelque chose de l'ordre du défouloir qui fait presque du bien. Pis j'adore quand Marceau gueule alors...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh j'avais bien aimé "la fidélité" lors de sa sortie en salles, vous semblez unanimes.

En plus il n'y avait pas Francis Huster dedans pour le coup. Après voilà, j'aime ce cinéaste, et quand on aime vraiment on aime aussi les errances

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...

Pourtant, des acteurs hystériques qui braillent dans une atmosphère nawak c'était le déjà le cas dans possession et tout le monde a crié au génie.

L'amour braque passe sur my canal. ça tombe bien je suis à court de punition pour mon petit neveu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pourtant, des acteurs hystériques qui braillent dans une atmosphère nawak c'était le déjà le cas dans possession et tout le monde a crié au génie.

 

Possession c'est plus calme ... c'est un chef d'oeuvre. L'amour braque aussi mais tu le vois tous les 10 ans sinon ton cerveau il est mort...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...