Jump to content

In Dreams de Neil Jordan (1998)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"In Dreams"

 

 

 

Claire Cooper, illustratrice de livres pour enfants, est depuis quelque temps tourmentee par des visions effrayantes ou apparaissent une ville engloutie, une petite fille egaree et la silhouette d'un homme. Inquiete, Claire demande a son mari de prevenir la police quand elle apprend qu'une petite fille vient d'etre enlevee. L'inspecteur Kay le renvoie sans menagement. Claire consulte alors des medecins qui se montrent impuissants a la guerir. C'est alors que sa fille Rebecca disparait mysterieusement. Claire comprend alors qu'elle est le jouet d'un tueur en serie.

 

Source : Allociné.

 

 

"In Dreams", ou comment flinguer définitivement un film qui s'annonçait pourtant magnifique !

 

 

Attention, quelques spoilers.

 

In Dreams de Neil Jordan, réalisateur de talent habitué des ambiances fantastiques stylisée ("Entretien avec un vampire", La compagnie des loups") s'annonçait comme un grand film. Il l'est d'ailleurs dans sa première partie, Jordan instanllant peu à peu une ambiance oppréssante dans une petite bourgade américaine, petite bourgade ou rode un sérial killer aussi cruel qu'insaisissable.

Le film est langoureux, bercé par les visions de Clarisse, magnifiquement mis en image par Neil Jordan et soutenue par l'excellent score d'Eliot Goldenthal.

 

Annette Bening n'est certes pas totalement convaincante mais reste correcte.

 

Malheureusement, passé une scène particulièrement dure, le film, avec l'apparition de sérial killer, sombre dans le foutage de gueule total, foutage de gueule qui pour nom : Robert Downey Jr.

 

Robert, Completement à l'ouest, celui joue comme un véritable mongolien, cabotinant et roulant des yeux comme un débile mentale !

 

Il est tout simplement insupportable et flingue completement le film, rien ne pouvant ratrapper le désatre, ni le style de Neil Jordan, ni le score de Goldenthal.

 

En définitve, un film raté.

 

 

Triste.

 

Vu au Biff, pas revu depuis et pas envie de vraiment de le revoir, vu la déception éprouvée lors de sa première vision.

 

 

 

 

"Je suis une merde !"

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...