Jump to content

La loi du milieu - Mike Hodges - 1971


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

LA MEGACLASSE

Un jeune gangster, Jack Carter, quitte Londres pour New-York où ol assiste à l'enterrement de son frère, Frank. La mort de celui-ci, dans un accident d'automobile, lui paraît suspecte et il commence, malgré les mises en garde de ses "amis" londoniens, à faire une enquête dans le Milieu du port industriel. De toutes parts, il reçoit des messages et des menaces l'enjoignant de ne pas se mêler de l'affaire. Il en conclut que son frère a été assassiné, et sans prêter attention aux ordres de plus en plus précis de son propre "patron", rend visite à ceux qui règnent sur le monde criminel de Newcastle. Tout, semble-t-il, ont des raisons pour vouloir que la mort de Frank Carter demeure une égnime, y compris la maîtresse et les amis du mort. Son désir de vengeance allant grandissant, Carter sème la terreur dans la ville, multipliant ou tuant les uns après les autres tous ceux qui refusent de l'aider à faire la lumière sur le décès de son frère...

Polar poisseux devenu culte en Angleterre, La Loi du milieu reste méconnu de ce côté-ci de la Manche, et c'est bien dommage. Le fait même que Sylvester Stallone, qui s'y connaît plus qu'il n'y paraît en cinéma de qualité, ait réussi à en imposer le remake près de trente ans après sa sortie est un premier signe pour l'amateur éclairé. La présence au générique de l'immense Michael Caine, impressionnant de cynisme et de détermination, en est un autre. Ajoutons à cela des seconds rôles parfaits – et notamment Ian Hendry, récompensé par un oscar et un scénario haletant, dont la noirceur laisse aujourd'hui encore sur le carreau bien des sous-produits de l'ère Tarantino, et l'on aura sûrement fini de convaincre le cinéphile qui sommeille en chacun de nous. Cerise sur le gâteau : Newcastle. Loin du joyeux Swingin' London célébré à l'époque – comme en témoigne indirectement Blow Up –, La Loi du milieu nous invite dans le nord de l'Angleterre, dans une ville sinistre constamment balayée par les embruns. Sordide et efficace, un polar à (re)découvrir sans plus attendre, dans une version DVD minimaliste côté bonus mais irréprochable en matière d'image et de son.

 

bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=BqBoynTlTs8

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...