Jump to content

Le pensionnat - Songyos Sugmakanan (2006)


Steve

Recommended Posts

 

Ton est désemparé lorsque son père l’envoie vivre dans un pensionnat où il recevra, pense-t-il, une meilleure éducation. L’intégration compliquée de Ton ne s’arrange pas lorsque quelques camarades lui racontent ces légendes qui disent l’endroit hanté.

 

[FebioFest 2008]

 

"Le pensionnat" rappellera forcément le très bon "L'échine du diable" autant que "Les disparus de Saint-Agil". Un mystère glauque au sein d'un pensionnat pour garçons, que les enfants chercheront à résoudre seuls. La seule différence tient ici dans la volonté apparente du réalisateur à vouloir faire dans le mélo plus que dans le fantastique (spécialité qu'on peut un peu généraliser à la production thaïlandaise du genre ceci dit). On comprend très vite que "Le pensionnat" a été pensé comme un film familial (à la manière d'un "El Orfanato" en quelque sorte), donc lui reprocher son manque de tension, frayeurs, gore, et sa volonté de vouloir expliquer les moindres zones d'ombre, ce serait passer complètement à côté de la plaque.

 

Encore eut-il fallu que Songyos Sugmakanan sache éviter d'ennuyer son public avec des cadrages et une direction d'acteurs tout aussi approximatifs, une musique insipide, et un montage indigne.

 

"Peut mieux faire" en ce qui me concerne.

 

Trailer : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18740164&cfilm=114525.html

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
×
×
  • Create New...