Jump to content

René - Helena T?eštíková (2008)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

"Comment est-ce que ma vie de merde a tourné ainsi? Personne ne le sait. Même pas Dieu. Dieu est en vacances et lit des magazines pornos" - extrait de "Journal de l'Oublié", le journal tenu par le criminel récidiviste et écrivain à temps partiel René Plášil, le héros du nouveau documentaire d'Helena T?eštíková, qui a suivi et enregistré pendant 20 ans le destin authentique et pas très heureux de René, entre séjours en prison et liberté. La vie de René, qui réussit à se créer un rôle de desperado, se déroule en parallèle d'évènements nationaux en République Tchèque et internationaux, vu au travers des télés des divers prisons qu'il a visité. Le documentaire retrace également la relation intriguante entre la réalisatrice et son sujet d'étude, qui ressent une impression de prostituer l'histoire de sa vie pour les curieux, mais pour qui les visites de l'équipe de tournage font souvent office de seule lueur d'espoir et d'humanité.

 

René sait qu'il est irrécupérable, et essaye honnêtement de répondre à la question de pourquoi il en est arrivé là. Malgré une relative célébrité et un destin que beaucoup ont essayé de changer pour lui, il en veut tour à tour à ses parents, à ses échecs amoureux, à la société, au système judiciaire, à la réalisatrice, et à lui-même. Pour lui, à partir d'un moment, la prison est le seul repère qu'il a ; bien sûr la vie est meilleure à l'extérieur, mais elle est également plus riche en problèmes qu'au trou. Avoir fait de la prison si jeune lui a fait cultiver le goût de la haine de la société au lieu de le ré-éduquer. Le comble de l'absurde survient quand la réalisatrice, qu'il considère comme sa nouvelle mère (il la rencontre 10 fois plus que sa vraie mère), se fait cambrioler son appartement par René à l'une de sa sortie de prison. Ou quand la caméra qu'il avait emprunté à la production pour filmer son quotidien ne sera jamais retrouvé, René avouant que de toute façon, il n'avait filmé que des pornos amateurs avec.

 

Le film emprunte un style assez proche de la fiction, ce qui est sa force, tant le personnage est assez haut en couleurs.

 

Trailer : http://www.aerofilms.cz/filmy/fotogalerie/?id=122&video=1

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...