You don't know Jack - Barry Levinson - 2014

Le forum de la télévision
En ligne
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15240
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

You don't know Jack - Barry Levinson - 2014

Messagepar DPG » 10 août 2017, 11:03

Au début des années 1990 aux États-Unis, l'euthanasie active n'a pas d'existence légale. Le médecin Jack Kevorkian commence à pratiquer le suicide assisté sur des patients souhaitant mourir : il fabrique un appareil qui permet à un patient de déclencher lui-même une injection létale. Il est poursuivi en justice plusieurs fois, mais gagne à chaque fois.

Téléfilm luxe de HBO qui mets les petits plats dans les grands.

Un réal Oscarisé aux manettes, un casting 3 étoiles (Pacino, Sarandon, Goodman, etc...), un sujet fort (l'euthanasie).

Est-ce bien ? Oui. Est-ce génial ? Non.
Le thème est fort, et se suffit presque à lui-même, j'ai envie de dire. En cela, le film raconte bien son histoire, avec les pistes de réflexion qu'on imagine, et les séquences émotion qui vont avec. Ce n'est pas larmoyant, c'est souvent assez juste, et ça reste sobre et digne sur les "fins de vie". Le gros point fort, c'est bien évidemment le cast en béton armé, au sommet duquel trône un Al Pacino juste incroyable ! :priere: Il EST le Dr Kevorkian, dans toute sa démesure, son courage, sa maladresse, son emportement. Il porte littéralement le film sur ses épaules, et même si tous les seconds rôles sont très bons, il écrase la moindre scène de sa présence. Bordel, redonnez lui un peu des films à tourner au grand Al !!!!! A côté de ça, bon, le tout reste assez scolaire, assez linéaire. Le côté "téléfilm de luxe" qu'on pouvait craindre est bien là, malgré quelques vraies bonnes idées de Levinson (les "confessions" des patients enregistrées sur VHS sont vraiment fortes), ça prend un peu un côté monotone au bout d'un moment, et ça ne bouscule pas vraiment les avis qu'on peut avoir sur tout ça. (ses adversaires notamment, étant tellement manichéens qu'on ne peut qu'aller ds le sens du doc...). Voilà, c'est donc pas un chef d'oeuvre incontournable, mais un bon téléfilm, qui mérite une vision rien que pour la perf' de Pacino, toujours aussi génial malgré le poids des ans dès qu'on lui donne un projet qui en vaut la peine.

AL :lovely: :lovely: :lovely: [inlove] :priere: :priere: :priere: :priere: :priere:

Image
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Revenir vers « L'œil du cyclone »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité