Jump to content

DPG

Modérateur
  • Posts

    16,282
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by DPG

  1. Rimini annonce le film en BR en 2022 !!!!!!!!! Super nouvelle
  2. DPG

    Retro Gaming

    Si ça peut interesser, y a des soldes sur Pix n Love, du -50% https://www.editionspixnlove.com/77-black-friday J'hésite à me prendre la Bible PC Engine... Ca me tente, mais j'ai plus de place, et je la lirais pas avant 10 ans, mais j'ai envie... Des gens l'ont ?
  3. Ascension et déchéance de Lucien de Rubempré, jeune provincial qui, faute de devenir écrivain, se lance dans le journalisme. Très bon moment que le dernier Giannoli. C'est bien foutu, très actuel ds les thèmes qu'il développe, Benjamin Voisin crève l'écran, c'est populaire et ambitieux, exigeant mais jamais relou, parfois drôle, parfois touchant, mais en tout cas, une belle réussite !
  4. Je rejoins assez ton avis. Le concept m'intriguait, et au final, je suis un peu déçu. Je pensais voir un objet filmique plus décalé et finalement, on est assez proches d'un biopic "classique". Du coup, vu que j'en ai rien à carrer de Céline Dion, j'ai pas spécialement été passionné par le truc. Sinon c'est pas mal fait, fluide, on s'ennuie pas spécialement, mais je suis toujours pas sur d'avoir compris ce que Lemercier a voulu faire. Y a pas mal de trucs chelous, que ça soit elle en gamine, ou le fait que quand elle chante, on n'ait ni la voix de Lemercier, ni celle de Céline, mais une 3e voix, ça rend le tout encore plus bizarre. Après y a plein de raccourcis, c'est mélo à 2000% mais assumé. Quelques passages un peu décalés sont cools (sa déambulation ds Vegas est sans doute la meilleure scène du film) mais trop rares. Je m'attendais à un truc plus décalé, en mode Ovni, au final, on a surtout Lemercier qui se fait plaisir. Ça cartonne au box office en tout cas, au moins Gaumont a pas attendu 2 ans pr le sortir pour rien...
  5. Choppé à 1€ ds un NOZ, j'y ai jeté un oeil because Flanagan. Ca se mate gentiment pour une petite soirée d'hiver sans prise de tête, ni plus ni moins. Tout est assez convenu mais correctement emballé. On se prend pas la tête, j'aurais sans doute tout oublié dans une semaine, mais c'était pas déplaisant. Le bas du panier de Flanagan qd même mais pas honteux.
  6. Après avoir passé mon weekend à Venise, le moment était tout indiqué pour redonner une deuxième chance au film. Non pas que je n'ai pas aimé la première fois, mais j'avais quand même été un peu déçu, n'ayant pas forcément compris la réput' en béton armé du film. Et je dois dire que je l'ai vraiment revu à la hausse. Pt être parce que je savais ce qui m'attendait, mais je suis bp plus rentré dans l'histoire. Ce couple à la dérive, ces audaces de montage, cette sublime BO de Pino Donaggio, ce Venise décrépit, froid et hostile, l'ambiance à la lisière du fantastique, le superbe tandem Christie / Sutherland, non, vraiment, cette fois je me suis laissé happer sans mal par cette fuite en avant de ce couple en deuil dans une ambiance morbide délicieusement glaçante. Une belle re-découverte !
  7. Plutôt conquis pour ma part. Belle ambiance, mise en scène chatoyante, jolies lumières, duo d'actrices au top. Certains moments sont un peu plus convenus ou en deça, mais ça maintient qd même tout du long une belle homogénéité, c'est élégant, fluide, BO au top, des élans giallesques plutôt bienvenus, des belles envolées même si effectivement, les parties voulues flippantes pourraient l'être plus... Mais tout de même une belle réussite, qui se tient d'un bout à l'autre, on ne voit pas le temps passer, on est vraiment séduit par ce tandem d'héroines, non, vraiment du bon boulot, une belle séance comme j'aimerais en vivre plus souvent.
  8. Cotton Reboot sur Switch Shoot em up old school très sympa. C'est frais, fun, ultra coloré, ça pète dans tous les sens mais ça reste jouable, c'est japonais à 200%, ça me rappelle les vieux shoot légers, à la Parodius etc... Pr les amateurs, y a aussi une compil de 3 vieux Cotton sortie récemment
  9. Un poster de James Paterson que je trouve top !!!
  10. Après 13Organisé, voici le "Clasico organisé", connexion Marseille / Paris. Premier extrait pas mal
  11. C'est sorti hier en France Premier weekend aux US : 50 Millions de $ Je sais pas si c'est ds les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, mais les plus rentables en tout cas, on dirait bien que oui ! J'avais plutôt bien aimé le précédent donc j'essaierai d'y aller !
  12. Vu la BA en salles la semaine dernière, ça m'a graaaaaaaaaaaave chauffé ! Ca a l'air canon !!!!
  13. Doc sur Whitney Houston, sa vie, sa carrière, sa descente aux enfers... C'est pas mal, mais rien de fou non plus. C'est carré, bien fait, mais on apprend pas des tonnes de trucs si on connait un peu la carrière de la diva, et je pense pas que ça soit un docu super intéressant pour quelqu'un qui ne s'y intéresse pas à la base. (contrairement à d'autres docs qui arrivent à être passionnants sur un sujet dont on se fout à la base). Donc voilà, passages habituels, la jeunesse, ses traumas (abusée sexuellement), son explosion, sa gloire, ses frasques, son mariage avec Bobby Brown (qui n'est pas responsable de tous ses problèmes mais qui a qd même l'air d'être un brave connard), sa déchéance... Doc assez triste, comme on peut s'en douter. Encore un destin brisé, trop de background, d'entourage nocif, de pression à gérer, on s'enferme ds une tour d'ivoire, et on s'évade comme on peut... Reste des belles images d'archive, de Whitney au top. On reverra plus facilement ça en boucle que l'image de la junkie incapable d'aligner trois notes des dernières années. RIP Whitney
  14. La bio d'Yves Boisset, assez mortelle. Ça se lit très bien, c'est blindé d'anecdotes complètement oufs, que ça soit sur les tournages, hors films, ds ses rapports avec les acteurs, la censure... Très bon !
  15. C'était pas mal. Suite (et non remake ou reboot) pas trop conne, qui reprend des trucs de l'original, mais fait le lien plutôt habilement. Pour le reste, quelques belles idées graphiques, au milieu de trucs plus convenus. Les acteurs, à boire et à manger, c'est pas du haut niveau qd même... Le message "Black lives matter" est parfois un peu lourdaud. Dans le fond, il est complètement cohérent avec l'univers de Candyman, mais au final, l'original disait quasiment la même chose de façon bp plus subtile. Voilà, pas un chef d'oeuvre, on est à des kms de l'original, mais franchement pas honteux non plus, ça a une vraie personnalité, on est loin de bouses comme les remakes des "Griffes de la nuit" ou trucs du genre. Ca mérite sans mal une vision
  16. Tu m'as fait peur, j'ai cru qu'il était mort sans que je sois au courant !
  17. Dans un petit lotissement des Hauts-de-France, trois personnes sont aux prises contre les nouvelles technologies et les réseaux sociaux: Marie, divorcée dépressive et mère d'un ado de 15 ans dont elle n'a pas la garde mais un simple droit de visite, est victime d'un chantage à la sextape. Bertrand, veuf endetté, découvre que sa fille est harcelée au lycée, et tombe amoureux de sa seule interlocutrice, une hôtesse de centrale d'appel. De son côté, Christine, chauffeuse VTC, ne comprend pas pourquoi les notes données par ses clients refusent de décoller. Tous les trois, amis très proches depuis leur rencontre sur un rond-point en tant que Gilets jaunes, vont alors décider de partir en guerre contre les « géants d’internet ». Dernier Kervern / Delepine en date. C'est ds la moyenne des films du duo, ni vraiment au dessus, ni vraiment en dessous... On y retrouve les ingrédients habituels, les caméos improbables, un humour acide, des comédiens qui se font plaisir, mais aussi une image dégueulasse, des gros trous ds le rythme, un scenar qui n'est qu'un vague prétexte étiré comme on peut. Au final, toujours le même sentiment, c'est sympa, ça se regarde gentiment, deux trois scènes ou répliques WTF nous font mourir de rire, et on oublie vite le tout après visionnage... Après, niveau critique du monde moderne, c'est toujours moins chiant qu'un Ken Loach ou un Dardenne à choisir.
  18. Bah oui, c'est quoi le souci ? J'ai pas tout suivi ?
  19. Je lis plutôt des avis positifs pourtant. A part qques bémols (scène d'action, côté un peu chiant propre à ts les Villeneuve...), les gens ont l'air de kiffer le film ds l'ensemble...
  20. Marlo, âgée d'une quarantaine d'années, accouche de son troisième enfant. Comme cadeau de naissance, son frère Craig engage une nounou de nuit mais Marlo refuse. Elle est rapidement débordée et épuisée par cette nouvelle maternité et finit par accepter la venue d'une nounou prénommée Tully dont la présence la réconforte et l'apaise. Jason Reitman à la real / Diablo Cody au scenar, le duo qui avait cartonné avec "Juno" remet le couvert. Charlize Theron est, comme d'hab, parfaite en mère débordée de tous les côtés confronté à ses démons, son passé et les aléas de la maternité. Le film est plutôt efficace, assez bien vu, parfois touchant. Pas de quoi se rouler par terre non plus, ça reste assez convenu, ça ne révolutionne rien, mais bon, en tant que jeune père en plein dedans je m'y suis souvent retrouvé. Voilà, ça passe le temps, mais ça s'oubliera assez vite j'imagine...
  21. Raymond Avilla vient d'être promu à la « Division des affaires internes », la police des polices, de Los Angeles. Bureaucrate modèle, Avilla ne vit que pour son travail, ce qui a insensiblement éloigné sa ravissante épouse, Kathleen. Sa première enquête porte sur un ancien camarade, Van Strech, accusé de brutalité dans l'exercice de ses fonctions. Avec sa nouvelle coéquipière, Amy Wallace, Avilla s'efforce vainement de gagner la confiance de Van Strech, puis celle de son épouse. Poursuivant ses investigations, il découvre que le policer est tombé sous la coupe du sergent Dennis Peck, un brillant vétéran, dont l'influence au cœur de la police, et même de la pègre, semble très grande. Cependant Peck, qui bénéficie de l'appui de nombreux amis et d'une réputation exemplaire, semble inattaquable… Revu récemment ce petit polar de 1990 plutôt sympathique dont je n'avais qu'un lointain souvenir de vidéoclub d'adolescence. L'enquête est assez classique (flic clean / flic ripou), mais bien troussée. Le film vaut surtout pour le face à face Andy Garcia / Richard Gere qui tient plutôt bien ses promesses, avec notamment un Richard Gere des grands soirs, sans doute un de ses meilleurs rôles, bien dark, qui a du secouer les adolescentes des 90's l'ayant découvert ds "Pretty woman" et qui sont ensuite allé creuser la filmo du beau gosse ! Belle utilisation du cadre californien, jolies scènes amorales, quelques éclats de violence utilisés à bon escient, un Baldwin, et le scénariste de "Deep cover" et "Basic instinct 2". Bref, pas un incontournable du genre, mais une solide série B qui traverse plutôt bien les années !
  22. Ah je pensais que c'était une série tv en voyant les pubs à gauche à droite... J'aurais au moins appris que c'est un film, même si je pense jamais le voir !
  23. Clooney, c'est un peu le pendant US d'Antoine de Caunes niveau réal, non ? Un mec avec une grosse côte de sympathie, mais dont les films n'intéressent personne, mais qui continue d'en faire parce qu'il a la carte, mais dont il ne restera rien en fin de carrière.... Bon, au moins Clooney est pas mauvais en acteur, et il a touché le jackpot Nespresso !
  24. J'ai tenu 3/4h perso. Trouvé ça horrible, à tous les niveaux...
×
×
  • Create New...