Aller au contenu

DPG

Modérateur
  • Compteur de contenus

    16 165
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Tout ce qui a été posté par DPG

  1. DPG

    Achipé achopé

    J'aime bien ce morceau avec Gims en feat, comme quoi tout arrive
  2. DPG

    Retro Gaming

    Le 3 est sur le vol 2 de l'Anthology ! Mais oui, on est d'accord que c'est du foutage de gueule de foutre ça sur deux volumes !
  3. DPG

    Retro Gaming

    Y a que moi que ça chauffe ? Anthologie Turrican, ça me rappelera des souvenirs de l'Amiga !
  4. Vu la saison 2 (Bly Manor), qui n'en est pas vraiment une... Plutôt conquis aussi, même si je pète pas un plomb. C'est clairement trop long mais ça reste prenant malgré tout. Les persos sont intéressants, belle ambiance gothique, rien de renversant non plus. Le final oui, à boire et à manger, l'idée de base why not, mais le traitement est assez bof... J'ai passé un bon moment, mais j'ai qd même trouvé ça un bon cran en dessous de la première saison. Ça a quand même la bonne idée de proposer un truc différent et pas une simple redite, donc je salue. J'en serai si y a une 3e.
  5. DPG

    NOUVEAU FORUM

    Comme tous les forums / sites, on oublie toujours le précédent en qques jours, non ?
  6. DPG

    Arlington Road - Mark Pellington (1999)

    Vu hier et bonne petite claque pour ma part ! J'ai trouvé tout ça très bon, hyper prenant, ambiance tendu du string pendant une bonne partie du film. Super face à face Bridges / Robbins, belle gestion de la tension, on plonge ds la parano de Bridges avec brio et le final m'a bien scotché. Une belle découverte !
  7. DPG

    L'homme sans visage - Mel Gibson - 1993

    Sortie en BR le 15 avril (source DVDClassik)
  8. Après avoir fui les horreurs de la guerre au Soudan du Sud, un jeune couple de réfugiés peine à s'adapter à la vie dans une ville anglaise toute pourrie et ds une maison chelou qui leur a été attribuée. Film d'horreur teintée de critique sociale, un avis plutôt flatteur ds le Mad Movies d'il y a un ou deux mois, dispo sur Netflix, j'ai tenté le coup. Bon, ça se mate bien, mais je suis qd même un peu déçu. Le contexte social est un peu lourdaud, la métaphore utilisée pour le couple et son histoire avec l'enfant est pas hyper finaude non plus. Même les scènes de flippe restent assez
  9. DPG

    Vos lectures du moment

    Fini ce bouquin de Manchette, et beaucoup aimé ! Manchette est un auteur très côté, dont l'univers m'attire, mais le premier que j'avais lu de lui (Le petit bleu de la côte ouest) ne m'avait pas spécialement transcendé. Là, c'est bp mieux ! Inspiré je pense de l'affaire Ben Barka, on suit le parcours d'un petit caïd de province qui se trouve mêlé à un rapt politique qui va vite le dépasser. Écriture énergique, sens du détail et de la formule, références cinématographiques, jolie galerie de persos hauts en couleurs, on est vraiment dedans du début à la fin. Ça m'a rappelé plein de polars des an
  10. "Street asylum" apparemment
  11. DPG

    Ebola Syndrome - Herman Yau (1996)

    Annoncé en BR chez Spectrum films
  12. DPG

    La Baule-les-pins - Diane Kurys - 1990

    C'est tout à fait ça ! Ma copine a tiqué aussi sur le prénom qui était le même que Diabolo Menthe ! Et ça fait effectivement moins mouche, peut-être pour avoir voulu chercher à parler à la fois des parents et des enfants ds le même film, et du coup, tout est plus "survolé" ! (et les histoires des parents sont plus classiques, déjà vues...)
  13. Durant l'été 1958, Frédérique, 13 ans, et sa petite sœur Sophie, 8 ans, partent comme tous les ans en vacances à La Baule pour aller voir leur oncle Léon, leur tante Bella et leurs cousins. Mais cette année, Léna, leur mère, leur annonce qu'elle ne viendra que plus tard. Frédérique ne trouve pas cette situation normale. En effet, en réalité, Léna ne s'entend plus avec son mari Michel, qui, lui aussi, a décidé de ne pas venir en vacances dans un premier temps. Léna qui souhaite le divorce, est tombée amoureuse de Jean-Claude, un artiste Découvert hier sur Arte. C'est pas mal. Belle
  14. Enfin découvert sur le tard ce Ridley Scott mineur mais très sympathique. Sur un canevas classique de petits arnaqueurs, Scott arrive à nous coudre une histoire bp plus profonde qu'elle n'en a l'air, sur ce type enfermé dans ses tocs et ses névroses. La découverte de sa fille va changer sa vie, pour le meilleur et pour le pire. Scénar' aux petits oignons, ambiance jazzy californienne très efficace, cast au top (Cage est parfait et nous rappelle le grand acteur qu'il a pu être !). Le film est une sorte de cousin du "Catch me if you can" de Spielberg, autre oeuvre mineure (ou du moins modeste) d
  15. DPG

    24

    Bizarrement, je l'ai découvert l'an dernier. Je n'avais jamais vu un seul épisode de 24 même si je connaissais bien entendu la série et son concept. Ma copine avait vu (et aimé) le début à l'époque, mais n'avait jamais vu la fin, du coup on a maté la saison 1 en entier. (dont on trouve le coffret à 1€ ds n'importe quel Cash de France) J'ai à peu près le même avis que toi. Une date importante dans l'histoire des séries, ça se regarde encore aujourd'hui, même si ça a pris un petit coup ds l'aile. Le coup de tout faire tenir en 24h a ses qualités et ses défauts, ça rythme le truc, mais ç
  16. DPG

    Bones - Ernest Dickerson (2001)

    Vu une seule fois, il y a bien 15 ans... J'avais trouvé ça sympa aussi. J'ai encore le DVD quelque part. Petite série B, dont il faut pas attendre trop, mais ds son genre, ça fait le job, Dickerson a du métier, l'ambiance est sympa, bref, ça marche ds les pas de plein d'autres boogeymen, mais on passe un bon moment ds mes maigres souvenirs ! A revoir
  17. Frances, un film sur Frances Farmer avec Jessica Lange, pour Avril en Make my day (source DVDClassik)
  18. En mm tps, toutes les nouvelles séries Netflix cartonnent à leur lancement, non ? Qd tu vois que "Balle perdue", téléfilm sympa mais rien d'inoubliable a fait 37 millions de visionnages en un mois, ça laisse rêveur !
  19. Je mate en retard, j'ai donc vu les 3 premières saisons là. C'est sympa, ça se mate bien, mais c'est vrai que j'ai du mal à comprendre l'enthousiasme général qui entoure la série. Je trouve le quatuor de base clairement pas attachant (je détestais déjà Camille Cotin, c'est pas cette série qui va m'aider). Leurs assistants sont un peu plus sympas mais rien de fou. Tout est cousu de fil blanc, les guests sont bien gentillets mais bon, rien qui mettent sur le cul non plus... Les rebondissements sont tous tirés par les cheveux... Pas mal d'empilades de clichés (la mère de Camille à Nice, OH MY
  20. En ligne sur Netflix pour les courageux J'en tenterai qd même un pr voir je pense.... De toute façon, on sait déjà que si on en dit du mal, c'est juste qu'on sera des fachos aigris qui acceptent pas que la France change donc bon...
  21. Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le « Grand Avant » – un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine Vu ce "Soul", et c'est une très bonne cuvée Pixar ! On r
  22. Non, c'était juste une vanne pourrie sur "Les autres"
  23. C'est pourtant un bon film, bonne ambiance, et Nicole Kidman y est excellente !
×
×
  • Créer...