Jump to content

Kerozene

Membre ZoneBis
  • Posts

    6,773
  • Joined

  • Last visited

Converted

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Kerozene's Achievements

Paul Verhoeven

Paul Verhoeven (5/6)

0

Reputation

  1. Bizarrement, j'ai trouvé ça plutôt plaisant. Les deux scène d'action principales (le bus et les échafaudages) sont vraiment très bien foutues, et elles sont surtout très lisibles - au contraire des bouillies gerbées par les frères Russo dans les épouvantables Avengers. Juste pour ces deux instants d'art martial bien frappé, j'étais heureux. Il a fallu faire abstraction du script ultra-disneyen, avec des méchants au fond pas si méchant (passons sur le papa qui ouvre enfin les yeux (oops... spoiler.... mais tu t'en doutais déjà donc on s'en fout), et plus marrant, ce barbare roumain au bras-machette qui manque de tuer 25 innocents et termine le film en sidekick opportuniste). Il a fallu aussi faire abstraction aussi de la douteuse opé séduction vers la Chine que l'on carresse bien dans le sens du poil jusqu'à la raie des fesses au point que le monde semble être à eux à l'image de la ville de San Francisco et sa population à 80% chinoise. Mais ce qui m'a stupéfait, c'est le niveau hallucinant que les effets digitaux ont ici atteints, il y a vraiment quelque chose d'aussi fascinant qu'effrayant... et même si ils ont été exploité pour produire de la soupe il faut reconnaître qu'ils sont salement bluffants.
  2. C'était vraiment très très impressionant et je pense que je me laisserai tenter une seconde fois sur grand écran - même si en effet le Baron Harkonen a malheureusement perdu de sa magnifique répugnance (me suis refait le Lynch la veille de la vision du Villeneuve, et son Harkonen est pure merveille). Niveau casting, Momoa n'ayant pas un temps de présence trop important, sa prestation ne m'a pas dérangé... en revanche Bautista, qui doit pourtant apparaître 45 secondes sur l'intégralité du film, est limite embarrassant. Pour le reste, c'est du solide.
  3. Je l'ai revu récemment, et ma foi, j'y ai pris beaucoup de plaisir. Dommage que je n'ai que le DVD Something weird, la VF a l'air croustillante à souhait
  4. Sacré événement en effet, Spike Lee et son team ont quand même eu de sacré burnes pour porter ce film jusque là. Évidemment, le film n'est pas à la hauteur du buzz cannois (vomissements? évanouissements? certainement des hallucinations de journalistes pétés au cocktail coke&champagne), mais un beau film bien barré, décalé et décadent. J'avais surkiffé "Grave" et "Titane" m'a un peu moins séduit (sans doute à cause de la grosse attente et parce que pas si gore que ça), mais voir un tel étalage de masochisme malsain sur grand écran fut une véritable source de plaisir.
  5. Voilà qui est plutôt inattendu, mais pourquoi pas!
  6. J'étais passé complètement à côté de ce film, merci au PIFFFcast de l'avoir mentionné à l'occasion de je-ne-sais-plus-quoi. Je me suis fendu la poire comme un gamin, Judor est un génie méséstimé, mais.... c'est très vrai. C'est comme une bédé d'Edika: l'auteur de sais pas comment boucler son ou ses idées de départ et fait un peu n'importe quoi pour parvenir à la dernière case. Mais comme chez Edika, le chemin qui nous amène jusqu'à cette ultime image est parsemé de fulgurances comiques qui rendent l'expérience toujours plaisante.
  7. ouais.... ben c'était pas terroche. Si le premier présentait quelques éléments discutables niveau scénario, le second aligne les incohérences et va même jusqu'à décrédibiliser son prédécesseur. La pauvre tentative de reproduire une bande son torturée pas des bras pétés fini de tirer le projet vers le bas. Dommage.
  8. Vu ça l'autre soir avec mes gosses qui ont bien flippé. Scott Derrickson est loin d'être un manche et "Sinister" est peut-être l'une des prod Blumhouse les plus recommandables - malgré les quelques absurdités scénaristiques relevées plus haut. On est donc au-dessus des "Insidious", et très au-dessus des "Conjuring" et c'est tant mieux. La bande son est clairement l'atout majeur du film, elle rappelle parfois certains bidouillages de Adrian Utley pour Portishead (il me semble que c'est lui qui sort les sons zarbis du groupe). Vais me faire le 2....
  9. Dans le topic "Le Convoyeur", Buriloftherats écrivait: Alors je ne suis peut-être pas aussi enthousiaste à cause de quelques incohérences ici et là, mais c'était tout de même sacrément bien torché (il y a des plans de fous) et j'ai pris un pied d'enfer! je n'avais pas vu un thriller aussi sec, violent et bourrin sur grand écran depuis bien longtemps. C'est autrement plus excitant que les gaudrioles habituelles du père Ritchie et effectivement, Statham est royal.
  10. Déçu par ce "Freaky". Déçu parce qu'il n'exploite pas pleinement le potentiel comique de son concept. Déçu aussi parce que le script déborde d'incohérences agaçantes. Reste deux ou trois effets prosthétiques très gores mais aussi très furtifs. On est loin de la réjouissante réussite "Happy Deathday".
  11. Dupieux revient en forme après son Daim qui avait bien cassé les couilles. Me suis bien marré devant tant d'absurdité et malgré le drôle de jeu miroir des deux personnages centraux (ils jouent et parlent de manière absolument identique, impossible de les différencier si on ferme les yeux), et ça m'a donné envie d'adopter une grosse mouche. Mais une bottine vaudra toujours mieux que dix taureaux.
  12. J'ai trouvé ça lamentable. C'est visuellement immonde et construit n'importe comment, et si je pardonne volontiers la bêtise du script, j'ai beaucoup plus de mal à tolérer ses incohérences et trous scénaristiques qui relèvent quasiment de l'outrage à spectateur. Dire que je me réjouissais tellement... Tu fais chier Zack. Je t'aime plus.
  13. Suis en pleine revoyure Chucky. Et comme à l'époque, je trouve ce 3e opus évidemment pas nécessaire, mais il est toujours plus fun que le second que je trouve épouvantable. Les perso sont tous fades mais on s'en fout un peu parce qu'au final il y a une fête foraine perdue au milieu d'une forêt et que ça donne un côté WTF pas désagrable du tout.
  14. Honnête divertissement familial aussi prévisible qu'inoffensif mais agréable à l'oeil. Il y a de belles gloumoutes.
  15. Je suis généralement friand de ce type de film-concept, et je suis plutôt amateur du cinéma d'Aja, mais là c'est un bide sur toute la ligne.
×
×
  • Create New...