Aller au contenu

Benj

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 406
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Benj

  • Rang
    Tsui Hark
  • Date de naissance 22/09/1980

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Benj

    Amazon Prime Video

    Les libraires râlaient déjà contre les marchands du net avant le Covid. D'ailleurs il y a eu des initiatives pour contrer le truc, LesLibraires.net, Librest pour les libraires de l'Est parisiens, etc... Moi j'essaie de moins commander chez Amazon depuis un bail et je vais chez CDiscount, même si en vrai je pense que je déplace le "problème".
  2. Voilà tout pareil. A part la fin jubilatoire il y a toujours un truc qui me fait m'accrocher dans les films de Cantine, un perso, un lieu, un dialogue... Là j'ai pas eu grand chose à me mettre sous la dent. J'ai compris qu'il avait voulu raconter son Hollywood fantasmé, mais c'est perdu entre trop de sujets. La famille Manson par exemple même si elle remet en contexte est en trop. Bruce Lee, rien à foutre. Les pieds et les culs, rien à foutre même si ça commence à se voir. La chienne pèse !
  3. Benj

    Amazon Prime Video

    Si tu passes par un navigateur et que tu vas dans Comptes et Paramètres, tu peux choisir tes préférences. Sinon effectivement parfois il n'y a que la VF ou VO sans sous titres ou VO avec sous titres décalés ou VO. Mais comme le catalogue est assez intéressant ça me permet de découvrir des trucs, genre Xtro en VF dégueu. Ou des poliziottesco en VO sous titré anglais, du coup je me rends compte que je suis passé tant d'années à ignorer des sorties Arrow, Criterion... parce que les STA me rebutaient. Après oui Amazon c'est le mal, surtout Jeff.
  4. Benj

    Vidéo Club - Konbini

    Je l'aime bien Kasso mais il fait tellement vieux con aigri.
  5. Le film est cool, c'est bien écrit, pas trop cliché et correctement mis en scène. Mais la fin est tellement à chier qu'elle annihile tout ce qui a été entrepris avant. Un film déconseillé à Natale.
  6. Nan moi le twist, qu'on devinait quand même depuis longtemps, ne m'a pas dérangé. J'ai trouvé l'ensemble plus que correct. Et j'ai trouvé l'utilisation du 16mm rafraichissant.
  7. Believe the hype parce que c'est vachement bien. En majeure partie grâce à Ana qui est exceptionnelle. Même la gamine de la première partie du show envoie le bois. Et c'est balèze de réussir à captiver des néophytes sur les échecs. Titre français à chier des bulles.
  8. J'ai bien kiffé, et pourtant il ne se passe rien pendant facilement 40 minutes, mais entre les deux c'est du lourd. Premièrement ça bucheronne sous fond de country, au milieu une enquête pépère mais qui fait pas chier, et à la fin on assiste à l’expérience qu'à subit ploucboy à l'intérieur de la soucoupe. Et c'est la cerise sur le gateau parce que c'est craaaaaade et bien stressant pendant 10 minutes. Et en plus c'est beau, Lieberman sans en faire des tonnes a fourni de belles images typiques des 90's. Et les SFX des ET sont nickels. Robert Patrick en cul terreux est fantastique.
  9. Second opus de la trilogie des Yokai après La Malédiction des Yokai, le dernier étant La Légende des Yokai. Puis vint La Guerre des Yoaji en 2005 réalisé par Miike. Comme une buse j'ai regardé le second avant le premier, mais apparemment cela n'a aucune incidence, vu qu'il n'y aurait pas de continuité entre les épisodes. Alors c'est sympa, mais c'est poussif, c'est pas hyper bien rythmé et on a envie que ça se termine vite. Puis la majorité des acteurs jouent comme des chaises. Quand aux Yokai, on les voit mais il n'y a aucune maestria pour les mettre en valeur. Après niv
  10. RZA n'est pas les frères Hughes, ni John Singleton du début. Mais c'est pas mauvais, c'est juste bof. La faute à une histoire qui part dans tous les sens pour faire genre et qui aurait mérité d'être allégée de 50% des personnages (le saint, la flic) et de subplots. Wesley pèse et défonce le cast facile.
  11. Benj

    Xtro - Harry Bromley Davenport (1983)

    Putain c’est vrai Bon bah c’est pareil. The Blob, Street Trash tous ça.
  12. Benj

    Xtro - Harry Bromley Davenport (1983)

    Je pensais plus Blu-ray. ESC a sorti Razorbite et Cujo, des films "cultes" de l'époque et pour moi il rentrerait dans la catégorie.
  13. Benj

    Xtro - Harry Bromley Davenport (1983)

    Vu hier sur Prime avec sa VF dégueu. Malheureusement j'ai pas pris le film sérieusement quand le ventre mou au milieu arrive. Le père qui revient, le clown, etc... Cette partie m'a ennuyé alors que ça partait bien dans le dégeu et le malsain. Mais au final j'ai bien aimé l'ambiance relou et craspec. Je le reverrais bien avec plaisir. C'est étrange qu'aucun éditeur ne l'ai édité en France. En Germanie ils ont eu une pelleté d'éditions avec moult goodies moches et inutiles, mais avec des bonus intéressants. Étonnant qu'ESC ne se soit pas déjà jeté dessus.
  14. Film imparfait mais assez bien foutu. Taymor fourni de belles images. Molina vole la vedette à Salma, d'ailleurs le film aurait pu s'appeler Frida & Diego vu que l'une ne va pas sans l'autre. Salma fait le job mais elle ne transcende pas . On sent l'influence d'Harvey le porc car le film est généreux en roploplos. Apparemment il aurait bien fait chier Salma pour blinder le film de fion.
  15. Benj

    Jiu Jitsu - Dimitri Logothetis (2020)

    Est ce qu’il a vraiment eu une carrière ?
×
×
  • Créer...