Aller au contenu

Benj

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 473
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Benj a gagné pour la dernière fois le 21 février

Benj a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de Benj

  • Rang
    Tsui Hark
  • Date de naissance 22/09/1980

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Il en a fait combien Andy Garcia des thrillers pétés comme celui là ? Enfin il n'est pété que lorsque arrive le dénouement et l'identité du tueur, parce que niveau écriture et motivations du gars c'est moisi de la bite. Mais avant ça, Garcia se fait plaisir en flic fougueux, Henriksen et Thurman font leur job sans éclat, il règne une atmosphère sympa dans cette ville enneigé. Mais le tout reste tout de même ultra plat. Sinon le boobs double de Uma est sympa mais grillé.
  2. Voir le docu en 2021 c'est quelque chose parce qu'on s'aperçoit que tous les docus Netflix un peu choc ont dû pomper le concept d'Herzog. Heureusement (ou pas) qu'il est derrière le projet parce que beaucoup serait passé à coté de la folie du gars, de la mise en scène de sa vie, ou même du pilote d'hélico qui n'a aucune sympathie pour la victime ou le légiste complètement pété qui raconte ce qu'il a entendu sur la cassette le soir de la mort. D'ailleurs j'étais pas hyper d'accord sur le procédé de Werner quand il écoute la cassette, sur le fait de se mettre en scène, de dire à la nan
  3. J'ai voulu le voir parce que c'est culte pour pas mal de gens. De Mel Brooks je n'avais vu que Le Shériff Est En Prison et j'étais resté de marbre devant. Celui là c'est pareil, c'est même pas que ça ne me fait pas marrer mais ça ne me fait pas grand chose. Je ne trouve même pas que l'humour ai vieilli ou qu'il n'est pas drôle. J'ai été plus intéressé de voir jouer Marty Feldman et Gene Hackman. Comme je n'ai aucune sympathie ni dégout pour Gene Wilder, j'ai trouvé le temps un peu long.
  4. Comme la plupart des gens c'est très bien, rythmé, bien écrit, etc... J'ai envie de me faire la filmo de La Iglesia, du peu que j'ai vu y a toujours quelque chose à se mettre sous la dent avec ses films.
  5. Benj

    L'étudiante - Claude Pinoteau (1988)

    Grave ! Et la zik improbable du groupe de Lindo qui rempli des salles;
  6. Benj

    Bimboland - Ariel Zeitoun (1998)

    Oui en glorious HD.
  7. Honnêtement j'ai pas passé un mauvais moment. Ça aurait pu être tellement plus cringe mais leur critique de la bimbo est assez light, donc finalement c'est bien plus opportuniste qu'autre chose. Gégé objet du désir de Godrèche c'est un peu n'importe quoi, surtout que le gros fait le minimum syndical. Godrèche c'est bien qu'elle ai arrêté le ciné. Dany Boon qui joue un gros kéké du sud a trouvé son meilleur rôle. C'est vraiment Aure Atika qui sauve le film. De source sûre, tout le background anthropologie / ethnologie c'est du bullshit.
  8. Je ne l'avais jamais vu en entier et ma zouz pas du tout donc on a profité qu'il soit sur Prime pour se le faire. Déjà Lindon en love interest c'est cool mais pourquoi ? En plus Marceau est comme dans la vie, ultra chiante et pas fun. Maintenant je ne comprends pas pourquoi en 88 tout les keums flashaient sur cette meuf, elle est mignonne oui mais elle a l'air tellement chiante. Où alors c'est parce qu'on voit sa fourrure et ses doudounes dans le film. Comme Adjani, cette génération d'actrice molle me faisait pas kiffer, je préférais fantasmer sur les actrices américaines.
  9. Bah vous savez quoi c'était pas si pire. Non franchement je m'attendais à une belle bousasse et finalement j'ai été agréablement surpris. C'est pas le film du siècle niveau scénar et réa mais il divertit bien. A priori les gens n'ont pas aimé (les gens d'Allociné wesh) parce qu'ils s'attendaient à voir une comédie alors que c'est pas exactement la grosse comédie franchouillarde. Ça vire même vers le sordide léger. Alison Wheeler est assez bonne actrice, les autres ça passe. Et Patrick Mille qui enfin ne joue plus Chico do braziou, lui aussi est plutôt bon.
  10. Moi j'aime bien quand De Niro cabotine et qu'il s'amuse et là c'est le festoche de la tronche en biais. Il est aidé par Penn qui lui aussi s'amuse en faisant le benêt. Le film ne s'arrête jamais et va droit à l'essentiel. Et il est plutôt beau, le village de bord de rivière à la frontière du Canada est magnifique, limite j'aurais aimé qu'ils s'attardent un peu plus dedans. Dispo sur Prime en VF ou VO sous titré anglais.
  11. C'était correct, ça ne révolutionne en rien la boucle temporelle, ça ne raconte rien de nouveau non plus. Sandberg est d'une sobriété agréable.
  12. Benj

    Mandy - Panos Cosmatos - 2018

    Comme la plupart c'est joli (enfin je crois) mais putain c'est creux. Et puis à partir du moment où Cage part en couille c'est là où ça a commencé à ne plus m’intéresser. Parce que c'est du fan service de base, foutre Cage en psycho et le laisser faire. Puis ces combats chorégraphiés alors que le gars est juste un bucheron ça passe pas non plus. La fille par contre est envoutante.
  13. Et bien c'était pas bien hein. Déjà parce que la fille, Sophie, après s'être fait violer a la bonne idée avec son keumé, Jacques, d'aller confronter le violeur histoire qu'il paie pour un avortement. Sauf que pas de bol elle tombe sur le voisin qui lui aussi veut la baiser. Donc à priori à Chantilly (la ville du viol) y a que des porcs sales. Un peu avant Jacques ne s'était pas montré plus bouleversé que ça à l'annonce de la grossesse et du viol. Il y a un rythme assez neurasthénique pendant la pauvre heure que dure le film, le tout sur une musique type comédie de golmons complè
  14. Bon la polémique "white savior" du film je ne trouve pas qu'elle soit justifiée, là pour moi c'est plumet le noir qui a aidé le blanc. Et encore si il s'agit de cela. Parce que finalement il ne raconte pas grand chose de profond non plus. Ce truc de "je grandis dans ma tête à cause de l'autre", premièrement c'est faisandé et de deux c'est pas non plus l’épiphanie dans la tête du Viggo. Après le gimmick du bouquin vert c'était vraiment pour donner un titre au film. Mahershala est correct sans plus. Mais c'est parce qu'en face il y a Viggo qui éclate tout, j'ai eu des doutes au début q
  15. C'est quand même miteux comme scénar. Les 2 casses couilles qui s'embrassent à la fin ou les tamouls qui font de la zik à la fin c'était tellement grillé dès le départ que ça nique tout le film, qui jusqu'à la dernière partie était plutôt cool.
×
×
  • Créer...