Aller au contenu

Benj

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 512
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Benj a gagné pour la dernière fois le 21 février

Benj a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de Benj

  • Rang
    Tsui Hark
  • Date de naissance 22/09/1980

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Maggie Q qui met des pains moi je suis toujours chaud !
  2. Benj

    Oxygène - Alexandre Aja - 2021

    Bon j'ai trouvé ça moyen. Après ça a le mérite d'être court et plutôt bien joué.
  3. Il t'est tombé des mains pendant que tu le lisey ?
  4. Réalisé par David Lowery qui avait pondu Ghost Story (qui n'a enchanté personne ici) et Old Man & The Gun avec Robert Redford (qui à l'air chiant).
  5. Benj

    Creed 2 - Steven Caple Jr - 2019

    Bah moi j'ai bien kiffé, j'ai pas senti les 2h10 et j'ai eu ma larme. Honnêtement j'ai trouvé que le scénar évitait les pièges faciles, on a quand même une recette surannée avec son lot de victoires, de défaites, d'entrainements, etc. Mais comme de toute façon ce sont des passages obligés on ne peut pas vraiment dire qu'un film de boxe en 2018 va révolutionner le game. A coté de ça il y a des thématiques nouvelles pour Creed, le faite d'avoir un gosse et d'être responsable, le doute après l’échec. Et pour Young Drago, le poids du père et de la mère, de la patrie. C'est pas trop appuy
  6. Les gars ne se sont pas fait chier, ils ont pris Zombieland et ont foutu des insectes géants à la place des zombies. On a le même personnage de jeune fils de pute à l'humour pinçant pas drôle qu'on nous sert depuis 10 ans, mais ils ont remplacé Abigail Breslin par un chien rouge d'Australie et ça c'est bien ! Sous exploitation totale de Michael Rooker. C'est cousu de poils de cul blancs, et y a zéro enjeux, mais c'est correctement foutu. Ça divertit, c'est pas trop long, et y a une scène de baston à la fin sur la plage très très Z, à la limite de la prod Asylum. Donc au choix so
  7. C'est outrageusement chiant. Je n'ai pas compris ce que voulait raconter le film. Les histoires d'amours de Whale sont tellement pas intéressantes que je me suis demandé tout le long du film à quoi ça servait de nous montrer tout ça. C'est pas comme si on s'intéressait au gars à sa grande période pendant les Frankenstein ou à son homosexualité dans les 30's. Là on a juste papy qui cause à Fraser pour rien dire.
  8. C'était bien chiant. Typiquement le truc indé qui ne sert à rien, c'est cousu de fils blancs à tel point qu'à la fin je suis allé faire autre chose. C'est torché par la meuf qui a réalisé le remake Candyman, j'espère qu'elle a un meilleur scénar que celui de ce film parce que c'est pas non plus la réalisatrice du siècle. Après j'image que pour un premier film ça tient bien mais c'est trop relou. C'est sur Prime pour ceux qui veulent se faire chier.
  9. Moi ça me va si c'est comme le premier.
  10. Il est bien ce thriller neigeux. Ça évite les longueurs, les histoires d'amour à la con, ça file droit à l'essentiel et c'est très bien comme ça. Agréablement surpris de la prestation de la Olsen, Renner et son gros pif bon bah faut s'y faire, très content de voir Graham Greene aussi. Y a même une apparition de Jon Bernthal dans un coin. Taylor Sheridan est plutôt doué du coup, Comancheria c'était sympa et Sicario 1&2 aussi.
  11. C'est bien emballé façon Sollima, bien interprété et l'action est sans plus. C'est trèèèèès oubliable, et fourni en fond vert qui font décrocher.
  12. Effectivement c'est pas fou et presque insupportable. J'ai eu l'impression de regarder Shameless en animation, c'est à dire un truc qui se veut déglingotrasho alors qu'en fait c'est soit lambda soit hyper glamourisé. Que la mioche clame que c'est une weirdo et sa famille aussi déjà pour moi c'est un signe qu'ils ne le sont pas. Parce qu'un gamin fan de dinosaures qui téléphone aux gens pour leur parler de dinos c'est pas ce que j'appelle être weird. Et ça rejoint l'humour général qui souvent désamorce toutes les vannes pour nous les expliquer (le téléphone qui veut faire des roulades
  13. Je viens de terminer la S1 et effectivement il y a à boire et à manger. Les notes d'IMDB des épisodes aident vachement à trier ceux qui sont intéressants. Mais quand c'est chiant c'est chiant, comme cet épisode de loup garou chez les amérindiens. Mais à coté il y a des perles, celui qui plagie The Thing, les moucherons verts dans la foret, Tooms... J'étais complètement passé à coté à l'adolescence, j'avais vu le premier épisode sur Tooms et quelques autres mais c'était trop adulte / conspiration / bureaucratie pour moi. Là ça passe mieux, ça ronronne quand les épisod
  14. Pas mal pour une première réalisation pour le père Robert. On reste dans un cinéma mi glauque mi rigolo british. Robert est comme d'hab impeccable dans son rôle de loser pitoyable, et Emma est parfaite en mère cassos. La dénouement n'est pas des plus brillant mais on passe toute de même un bon moment. Il est dispo sur Prime actuellement.
×
×
  • Créer...