Aller au contenu

Benj

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 494
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par Benj

  1. Pire nom de film. Il a débarqué sur Prime y a une semaine, je pensais que c'était un truc nouveau et en fait non ça a 4 ans. C'est peut être pour ça que j'ai trouvé ça bas du front, à base de "les arabes c'est tous des terroristes" puis "en fait le méchant c'est un américain parce que l’Amérique elle laisse tomber ses soldats après la guerre". Quoique c'est pas sûr que la mentalité ai évolué depuis. Sinon y a rien de vraiment terrible, à part un écrasement de sbires dans un tunnel. Sinon 2, foutre Scott Adkins dans son film, le faire passer pour un branque, et le faire cane
  2. Benj

    Cluedo - Jonathan Lynn (1985)

    Vu en VF sur Prime. Bon je suis sans plus sur ce film, c'était sympa mais ça ne m'a pas non plus retourné. Pas d'affect pour Tim Curry en même temps, Lesley Ann Warren est sympa en Susan Sarando du pauvre, et les nichons de Colleen Camp aide à la digestion.
  3. Benj

    Chi-Raq - Spike Lee (2015)

    Nan ça parle de la dissolution de l'assemblée Non mais la grève du sexe inspire les cinéastes apparemment.
  4. Nan c'est vraiment pas top, ou alors je suis trop vieux. Les CGI sont dégueulasses, l'histoire a été écrite sur le forum de JV.com, la réalisation a été faite sous Monster Energy et les acteurs sont en roue libre totale. Je pensais que Radcliffe aurait eu la palme du cabotinage mais non c'est la meuf qui a vu Margot Robbie dans Suicide Squad et qui a décidé de partir encore plus loin dans la gaudriole. Nez en moins je pense que Radcliffe devrait se faire une raison et arrêter de vouloir être tête d'affiche et devenir un solide second rôle dans une série.
  5. Pas bien aimé le fond et la forme. Le fond c'est du vu et revu, le problème des armes, les ghettos, etc... Après c'est l’Amérique qui tourne en boucle certes, Lee n'enfonce pas des portes ouvertes mais c'est pas original pour un sous et c'est un peu chiant en vrai. Et la forme enfonce le clou, parce que choisir d'adapter Lysistrata pourquoi pas, mais choisir de le faire en vers ça devient pénible. Spike Lee fait de belles images mais c'est trop casse gueule comme film. Et en plus on a une tirade de John Cusack qui braille dans un micro pendant au moins 10-15 minutes
  6. Bon voilà j'ai fini la série et je suis triste déjà que ça soit fini et que la dernière saison n'est vraiment pas sympa avec nous. L'arc de Beecher, qui nous en fait voir de toutes les couleurs, je ne sais pas encore si j'aime comment ça se termine. Mais une chose est sûre, le triangle Beecher / Keller / Schillinger est tout simplement merveilleux. Mais Oz c'est vraiment un tout, les prisonniers qui se font la guerre, McManus qui est quand même le plus gros tocard de la terre, Mukada, Peter Marie et le petit vieux qui ne parle qu'en disant qu'un mot à la fois (d'ailleurs j'a
  7. Je ne sais plus quel cinéaste en avait parlé comme d'un film culte, sans doute Kevin Smith, et l'ayant trouvé en cash j'ai enfin pu foutre les yeux dessus. Et bien c'est la douche froide. Déjà je ne suis pas fan de la moitié du cast. Et leur personnages sont pour la plupart ultra antipathiques et c'est difficile de s'attacher à ces connards. Je comprends qu'en 85, harceler une meuf, la suivre jusqu'à son chalet et l'embrasser de force c'était la quintessence du romantisme, mais en fait c'est très creepy. Et en plus c'est cette fouine d'Emilio qui joue le creep. Idem pour Rob Lowe qui
  8. Je dois avoir un cœur de glace parce que le film ne m’a fait ni chaud ni froid. J’ai plus été distrait par la multiplication des travellings-fenêtres que par le récit dont je n’arrive à trouver aucun intérêt. Puis le côté mec masqué qui danse ça me gonfle tellement.
  9. Le problème c’est que je suis accro maintenant. Ce qui est fou c’est que dans chaque épisode tous les personnages ont leur moment sans que ça soit laborieux ou que ça fasse du remplissage. J’en suis à la saison 4. C’est un peu moins palpitant que les deux premières mais ça reste du grand art. J’ai l’impression qu’on cite souvent The Wire mais jamais Oz et pourtant elle a posé les bases des séries d’1h hors sitcom.
  10. Pas grand chose à dire sur le film. Je ne suis absolument pas réceptif à la zik d'Elton, c'est sans doute pour ça. En plus y a pas Candle in the wind de Lady Di, tsssssss.
  11. Sur le papier le pitch de poche ne fait pas envie mais finalement le concept et le traitement sont assez cool. J'ai eu peur au début d'un bousin entre Lost et 24hrs mais c'est pas ça du tout. On retrouve JK qui traine sa tronche de basset mêlé à une enquête mené par son double badass. Et c'est la force de la série, JK qui joue deux rôles totalement opposés, et il s'investit dedans avec panache comme à chaque fois. Il est épaulé par un panel d'acteurs européens et américains tous carrés. Mention à Olivia Williams qui gère sa partie à merveille. Et y a Kai Proctor de Banshee qui vient trai
  12. Cobra Kai a bien réussi à proposer autre chose et à renouveler le film de compétition. Bon là ça n’a pas l’air d’être le cas mais si c’est un peu fun c’est déjà ça de gagné.
  13. Des persos comme Sub-zero, Scorpion ou Johnny Cage ont une certaine aura, mais comme tu dis, leurs traitements très « américain bas du front » les tuent dans l’œuf assez rapidement. Après c’est jubilatoire de voir toutes les fatalities dans le jeu mais depuis les tous premiers qui étaient bordéliques au possible on s’amuse plus trop.
  14. Je ne sais pas. Si ils vont au bout du délire ringard pourquoi pas. Mais c’est comme les jeux, c’est drôle 10 minutes et puis après tu passes à autre chose.
  15. J'y suis allé à reculons parce que format 4:3 et ambiance rude. Et puis finalement à la fin de la S1 je me retrouve bien emballé. C'est assez rare qu'une série d'une heure ou presque captive jusqu'à la fin de l'épisode, il n'y a aucun temps mort et tout est intéressant, au contraire de pas mal de série postérieures qui font du remplissage à foison. Je n'ai que 2 petits bémols : , et les monologues d'Augustus un poil longs mais sur la S2 on dirait que ça s'arrange.
  16. Benj

    L'étudiante - Claude Pinoteau (1988)

    Nan mais j'avoue je connais mal leurs filmos respectives mais elles ne m'intéressent pas. Possession j'y jetterais un œil quand le BR sera dispo.
  17. Il en a fait combien Andy Garcia des thrillers pétés comme celui là ? Enfin il n'est pété que lorsque arrive le dénouement et l'identité du tueur, parce que niveau écriture et motivations du gars c'est moisi de la bite. Mais avant ça, Garcia se fait plaisir en flic fougueux, Henriksen et Thurman font leur job sans éclat, il règne une atmosphère sympa dans cette ville enneigé. Mais le tout reste tout de même ultra plat. Sinon le boobs double de Uma est sympa mais grillé.
  18. Voir le docu en 2021 c'est quelque chose parce qu'on s'aperçoit que tous les docus Netflix un peu choc ont dû pomper le concept d'Herzog. Heureusement (ou pas) qu'il est derrière le projet parce que beaucoup serait passé à coté de la folie du gars, de la mise en scène de sa vie, ou même du pilote d'hélico qui n'a aucune sympathie pour la victime ou le légiste complètement pété qui raconte ce qu'il a entendu sur la cassette le soir de la mort. D'ailleurs j'étais pas hyper d'accord sur le procédé de Werner quand il écoute la cassette, sur le fait de se mettre en scène, de dire à la nan
  19. J'ai voulu le voir parce que c'est culte pour pas mal de gens. De Mel Brooks je n'avais vu que Le Shériff Est En Prison et j'étais resté de marbre devant. Celui là c'est pareil, c'est même pas que ça ne me fait pas marrer mais ça ne me fait pas grand chose. Je ne trouve même pas que l'humour ai vieilli ou qu'il n'est pas drôle. J'ai été plus intéressé de voir jouer Marty Feldman et Gene Hackman. Comme je n'ai aucune sympathie ni dégout pour Gene Wilder, j'ai trouvé le temps un peu long.
  20. Comme la plupart des gens c'est très bien, rythmé, bien écrit, etc... J'ai envie de me faire la filmo de La Iglesia, du peu que j'ai vu y a toujours quelque chose à se mettre sous la dent avec ses films.
  21. Benj

    L'étudiante - Claude Pinoteau (1988)

    Grave ! Et la zik improbable du groupe de Lindo qui rempli des salles;
  22. Benj

    Bimboland - Ariel Zeitoun (1998)

    Oui en glorious HD.
  23. Honnêtement j'ai pas passé un mauvais moment. Ça aurait pu être tellement plus cringe mais leur critique de la bimbo est assez light, donc finalement c'est bien plus opportuniste qu'autre chose. Gégé objet du désir de Godrèche c'est un peu n'importe quoi, surtout que le gros fait le minimum syndical. Godrèche c'est bien qu'elle ai arrêté le ciné. Dany Boon qui joue un gros kéké du sud a trouvé son meilleur rôle. C'est vraiment Aure Atika qui sauve le film. De source sûre, tout le background anthropologie / ethnologie c'est du bullshit.
  24. Je ne l'avais jamais vu en entier et ma zouz pas du tout donc on a profité qu'il soit sur Prime pour se le faire. Déjà Lindon en love interest c'est cool mais pourquoi ? En plus Marceau est comme dans la vie, ultra chiante et pas fun. Maintenant je ne comprends pas pourquoi en 88 tout les keums flashaient sur cette meuf, elle est mignonne oui mais elle a l'air tellement chiante. Où alors c'est parce qu'on voit sa fourrure et ses doudounes dans le film. Comme Adjani, cette génération d'actrice molle me faisait pas kiffer, je préférais fantasmer sur les actrices américaines.
  25. Bah vous savez quoi c'était pas si pire. Non franchement je m'attendais à une belle bousasse et finalement j'ai été agréablement surpris. C'est pas le film du siècle niveau scénar et réa mais il divertit bien. A priori les gens n'ont pas aimé (les gens d'Allociné wesh) parce qu'ils s'attendaient à voir une comédie alors que c'est pas exactement la grosse comédie franchouillarde. Ça vire même vers le sordide léger. Alison Wheeler est assez bonne actrice, les autres ça passe. Et Patrick Mille qui enfin ne joue plus Chico do braziou, lui aussi est plutôt bon.
×
×
  • Créer...