Le Redoutable - Michel Hazanavicius - 2017

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 14975
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Le Redoutable - Michel Hazanavicius - 2017

Messagepar DPG » 21 sept. 2017, 09:43

Hazanavicius qui parle de Godard période Mai 68.

Plutôt sympa si on le prend pour ce que c'est, une parenthèse récréative autour d'une figure mythique du cinéma français. Le ton est plutôt juste, ni trop sévère, ni trop révérencieux. On sent un vrai amour pour Godard, mais je trouve qu'il ne l'épargne pas pour autant, il a bien su capter les limites, les failles du personnage, se voulant toujours rebelle alors qu'il est déjà bourgeois, en perpetuelle posture quitte à se brouiller avec tout le monde, et on sent bien que si on demandait à Hazanavicius ce qu'il préfère chez Godard entre "A bout de souffle" et les films expérimentaux du groupe Dziga Vertov, le choix serait vite vu.

Reste un petit film sympa, sur un couple, qui existe mais qui se sait assez vite condamné. Sur un homme, un artiste, son égo démesuré, mais aussi son humour, ses bons mots, sa curiosité, son envie de toujours être dans l'actu, dans le futur, dans la modernité, l'avant garde, sans doute trop... D'un homme qui en avait parfois marre d'être Godard, mais qui ne pouvait pas faire autrement. Qui pouvait être génial autant qu'imbuvable. Qui a offert au cinéma le meilleur comme le pire.

Garrel est absolument parfait en Godard, on a vraiment l'impression d'avoir JLG sous les yeux. Les seconds rôles sont bons aussi, bien vus, bien castés. La reconstitution 60's fonctionne bien, techniquement c'est propre, efficace. Enfin voilà, pas le film du siècle, mais un petit divertissement efficace, attachant, qui remplit son contrat !

Image
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités