Jump to content

L'enfer des tortures - Teruo Ishii - (1969)


johell
 Share

Recommended Posts

L'ENFER DES TORTURES (Tokugawa Irezumi-Shi : Seme Jigoku) de Teruo Ishii (1969)

 

Une jeune prostituée repérée pour la splendeur de sa peau obsède deux tatoueurs rivaux qui cherchent un support pour réaliser leur chef-d'oeuvre et ainsi remporter le grand concours de tatouages organisé par le Shogun...

 

Premier film du coffret DVD "FEMMES CRIMINELLES : SEXE ET CHÂTIMENT AU JAPON". Mis en scène par ce grand fou de Teruo Ishii, on peut donc s'attendre à un spectacle assez intense de la part de ce réalisateur. Ceux qui ne connaissent pas le travail de Ishii vont se prendre une grosse claque dans la tronche... Pourtant, comparé à d'autres de ces oeuvres, celle-ci est plutôt "normal" et assez "sage". On a pourtant droit à un nombre conséquent de scènes de sexe, de violence et de sadisme... La plupart du temps, tout s'entremêle dans un style baroque avec des idées bien gratinées. Malheureusement, le spectacle ne tient pas vraiment sur la distance et l'on s'ennuie un petit peu. Néanmoins, L'ENFER DES TORTURES regorge de séquences bien typiques de son réalisateur et offre tout de même de belles choses, comme cette séquence d'écartèlement dont on se souviendra bien longtemps. Florilège de femmes nues aux tatouages sublimes, c'est une oeuvre plastiquement assez soignée mais très certainement la plus faible au niveau de sa description des moeurs durant l'ére Tokugawa.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Après le coffret Wakamatsu, je m'attaque maintenant au coffret Femmes Criminelles que j'ai reçu hier.

 

Juste un mot sur le coffret justement, ce dernier est magnifique. Chaque film a droit à son propre fourreau cartonné (les jaquettes sont de toute beauté) et il y a en plus un poster (qui reprend l'affiche originale japonaise) dans chaque fourreau. Vraiement du beau boulot.

 

J'ai regardé le premier opus, à savoir L'Enfer des Tortures. J'ai plutôt apprécié bien que le film soit perfectible. Tout d'abord je trouve que l'intrigue, comme l'a relevé Pazuzu, a du mal a tenir sur la durée. La deuxième partie du film est moins intéressante que la première. Les personnages manquent un peu d'épaisseur, l'actrice principale par exemple, nous est présentée en mois d'une minute avant que l'histoire ne démarre. Il est difficile alors d'éprouver une empathie profonde pour elle.

 

Les scènes de torture ne sont pas très nombreuses mais plutôt marquantes. Surtout celles présentées au début du métrage (ces dernières n'ont pas vraiement de rapport avec le reste du film d'ailleurs) et celle de la scène finale bien sûr.

 

La mise en scène est classique mais solide. Les acteurs sont excellents, je suis d'ailleurs étonné de la qualité de l'interprétation pour un métrage de ce type. Je pense que cela s'explique par le fait qu'il s'agit tout de même d'un film produit par une major (la Toei) et non par une petite société indépendante.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...