Jump to content

La Loi Yakuza - Teruo Ishii - (1969)


Filou
 Share

Recommended Posts

La Loi Yakuza délaisse le monde des femmes et de leur sort peu enviable durant l'ère Toguwa et nous plonge dans un monde impitoyable, celui des yakuzas et des sanctions qui leurs sont réservées lorsqu'ils désobéissent aux règles de leur clan.

 

Le film se compose de trois histoires, qui se passent durant différentes périodes du Japon. La première, qui se passe grosso modo au 19ème siècle, raconte l'amitié de deux hommes, l'un puissant et courageux, l'autre faible et peureux, et des ennuis que va s'attirer le second. Dans la deuxième, au tout début du 20ème siècle, un yakuza sortis de prison se heurte à son ancien clan. Le troisième segment, le plus long, nous plonge dans une guerre entre yakuzas dans le Japon des années soixantes.

 

Les trois segments sont tous excellents et extrêmement généreux. Violence, combats de sabre dignes des meilleurs chambaras, fusillades, humour noir, musique pop (dans le troisième sketche), tortures bien sûr, mais également une belle histoire d'amitié dans la première histoire, ce film est, à mes yeux, le meilleur de la série des Joy of Torture. Le métrage bénéficie également d'une brochette d'excellents acteurs (dont l'acteur fétiche de Ishii, Teruo Yoshida) mais également Bunta Sugawara, acteur génial ayant souvent tourné pour Fukasaku (le flic corrompu dans Police contre Syndicats du crime, Okita dans Yakuza Moderne, Okita le pourfendeur, etc.). Le rythme est également extrêment soutenu, impossible de s'ennuyer un seul instant, les scène cultes s'alignant les unes après les autres. Le film démarre d'ailleurs sur des chapeaux de roues, avec un générique violent et amoral.

 

Pour moi ce film est l'une des meilleures surprises de 2009, rien de moins. Rien que pour ce film, l'achat du second coffret Femmes Criminelles est chaudement recommandé.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...