Jump to content

Rivelazioni di uno psichiatra sul mondo perverso del sesso


Médusa Man
 Share

Recommended Posts

Gros succés de Polselli avec ce film conçu comme un Mondo - mais tout est fiction... Un spychiatre Isarco RAVAIOLI prend l'air le plus sérieux du monde et devant quelques personnes, entame un tour du monde des différentes perversions sexuelles. S'enchaînent alors différentes séquences plous ou moins longues entrecoupées de coupures d'articles de presse. Divers aspects sont abordés : zoophilie, sadomasochisme, homosexualité masculine et féminine, fétichisme, nécrophilie. Parmi ce florilège, on retrouve par exemple : - deux femmes qui mettent une muselière à un gars se comportant dès lors comme un chien - une ménagère se caressant devant son bambin avant de se masturber avec un chiot (!) puis une peluche - un homme rentre chez lui et surprend sa gonzesse au pieu avec un autre - une femme nue caresse son sexe et son chien, et le sexe de son chien - un mec séquestre une femme, l'attache au lit, l'étrange ce qu'il fait jouir - un couple joue du couteau evc une nana, elle se planque sous un meuble et les regarde faire l'amour - en discothèque, les danses mènent au transes et à la partouze pour une scène très longue et 100% porno (Polselli est un précurseur! 1973!) où toutes les positions sont passées en revue : levrettes, missionaires, planchettes javanaises, charges à la hussarde, pipes, éjaculations faciales et buccales - une étudiante, vierge comme Bécassine, se fait dépuceler par un camarade - un homme repasse des vêtements féminins sans les avoir ôter de sa propriétaire ! etc.. etc... Bref, 90 minutes de cul servi à toutes les sauces. Rivelazioni est sans nul doute un des films phare de la carrière de Polselli où tout son talent controversé explose à l'écran dans und élire d'images crues, inédites et scandaleuses. Ce texte est un digest de l'article paru dans Médusa 21. Je viens de racheter ce film en DVD Nocturno en Italie (12,99) en supplément par rapport à la K7 : un entretien avec Polselli (non italophones s'abstenir), la bande annonce d'Oscenita (autre film critiqué in médusa 21) et celle du film .
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...