Jump to content

Suneung - Shin Su-Won - 2013


Yatta-Man
 Share

Recommended Posts

 

Yujin, élève de terminale promis à un avenir brillant, est retrouvé assassiné. Très rapidement, les soupçons se portent sur June, l’un de ses camarades de classe. Mais en remontant le fil des événements, c’est un univers d’ultra-compétition et de cruauté qui se fait jour au sein de ce lycée d’élite, où la réussite au « Suneung », l’examen final qui conditionne l’entrée des élèves dans les meilleures universités, est une obsession. Pour obtenir la première place, certains sont prêts à tout, et même au pire…

 

Vu hier soir à la suite de "Computer Chess" et je suis assez partagé. D'un côté j'adore ce genre d'histoire, des polars qui se reconstituent comme des puzzle au fur et à mesure avec des révélations disséminées tout au long du film, ça maintient le spectateur en haleine avec un suspens plutôt bien maintenu. La mise en scène est sobre, mais efficace, avec de très jolis plans. Niveau rythme, c'est assez (très) lent, mais ça ne me gène pas du tout. En tous cas ici, l'histoire est suffisamment variée pour ne pas avoir à regarder sa montre.

Mais d'un autre côté, le film a pas mal de défauts assez gonflants. Déjà, même si le rythme lent n'est pas gênant, mais sur la fin, ça s'étire pas mal, et ça devient limite caricatural, d'autant plus que le film se finit un peu en eau de boudin, foutant un peu en l'air le suspense qu'il a essayé d'instaurer. Mais le principal défaut vient un peu des personnages dont on se demande quand même s'ils sont pas totalement demeurés. Pour résumer, l'histoire met en scène des élèves qui ont créé un club de connards qui commettent des exactions pour avoir les meilleures notes possibles et avoir leur diplôme, dans une école où c'est la compétition sans pitié. Sauf que les réactions de certains des personnages sont assez contradictoires et énervantes. Ils pourraient arrêter 1000 fois, aller voir la police à plein d'occasion, ou les voir mal réagir à certains événements là ou d'autres du même acabit ne les ont pas affectés,alors que rien ne le justifie vraiment... Dans l'absolu ça ne peut pas forcément être gênant, mais on ne peut difficilement faire comme s'ils n'existaient pas.

Bref, un polar sympa, plutôt joliment mis en scène, mais un peu trop parasité par ses défauts.

Link to comment
Share on other sites

Perso j'ai surtout été déçu par le fait que le film n'a aucun ancrage social et est purement un thriller 1er degré, qui ne parle pas du tout de la pression scolaire, la course à la réussite et ses conséquences, chez les jeunes, mais plus généralement dans la société coréenne (le message au début, du gamin qui dit qu'il travaille plus que son père, qui fait déja 10 heures par jour, pouvait laisser croire qu'on irait dans cette direction). Ici, la course au suneung est purement un prétexte au thriller, elle n'est pas ausculté du tout, c'est juste une toile de fond. Vu que c'est surtout cet aspect qui m'avait attiré, forcément déception (je pensais que j'allais voir un drame plus qu'un thriller et j'ai l'impression que c'est plutôt comme ça que le film est vendu).

Un détail qui m'a agacé aussi: ces élèves censés passer des heures à taffer pour être numéro 1, passent leur temps à glander dans les couloirs, à se la donner et à monter des coups tordus, et semblent au final bien pépéres: finalement ça a l'air plutôt cool, les études en Corée.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...