Jump to content

Locataires - Kim Ki-Duk (2004)


The Wall

Recommended Posts

Sujet : Un jeune homme habite chaque jour dans une maison différente, pendant que les propriétaires sont absents. Un jour, il rencontre dans une maison une femme malheureuse qui décide de le suivre.... La maturité va bien à Kim Ki-Duk. Même si on appréciait déjà ses premiers films totalement déjantés et hystériques, il faut dire que la zen attitude lui convient aussi parfaitement. On sent le cinéaste apaisé depuis le formidable "printemps, été, automne, hiver...et printemps". Ici, ses personnages et son film sont carrément en apesanteur, plus légers qu'une plume. A partir d'une histoire très simple, mais déjà assez barrée, le cinéaste s'est lancé un défi difficile à relever : celui de confronter deux personnages qui ne se parlent jamais (sauf dans la très belle scène finale du film). Tout passe donc par les regards, les poses des corps et une sensualité étouffante. Le tout est soutenu par des images magnifiques et une musique sensuelle en diable. Pourtant, le film n'est en rien poseur et le cinéaste ne s'est pas départi de son humour, présent à chaque instant d'un métrage qui étonne sans cesse jusqu'au final totalement original et franchement décalé. Un état de grâce qui prouve que le cinéaste (pourtant très prolifique) a encore plus d'un tour dans son sac pour nous étonner. XXXX [img]http://www.cineasie.com/CinemaKorea/AdresseInconnue/Locatairesp.jpg[/img]
Link to comment
Share on other sites

Ma critique de l'époque sur le film en attendant de pouvoir la mettre sur le site (oui toi aussi tu peux poster sur Zonebis le site) Vu donc ce soir, et je suis content mais pas super enthousiaste sur ce film. C'est très bien foutu, il se passe pas mal de chose dans les non dits, les ellipses et le silence des protagonistes. Ce qui me plait moins c'est de voir encore une fois chez Kim Ki-duk l'histoire d'un paumé qui s'en prend plein la tronche, on atteint pas le niveau de Cost Guard, mais pour ma part je commence à en être lassé. (tout comme les fantômes fifille au long cheveux noirs) SPOILTAVEUR L'autre truc qui m'a gêné c'est la dernière partis du film, qui sans spoiler nous montre un protagoniste vivant sous le toi d'autre personne sans que ces dernières ne s'en rendent compte, j'ai déjà vu ça récemment à Sitges dans le très très bon (je fais un post bientôt dessus) El Habitant Incierto, bon les deux films sont de la même année, personne n'a pompé sur l'autre, mais ça m'a enlevé l'effet de surprise.
Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
×
×
  • Create New...