Jump to content

La lycéenne a grandi - Sylvio Amadio


Médusa Man

Recommended Posts

Le titre français trahit une sortie tardive de ce film dans l'hexagone car ce film de Silvio Amadio n'a rien à voir avec la série de la lycéenne... Il s'agit plutôt d'une version italienne de Lolita, et ce même si Paola (Gloria Guida) est plus agée que l'héroïne de Nabokov. Nino Castelnuovo campe Napoleone, un employé estival d'une luxueuse villa de l'île d'Elbe. Ses occupantes, une mère et sa fille (Paola) vont émoustiller ses sens et transformer son calbut en tente canadienne trois places. En effet, Napoleone se voit irrémédiablement attiré par Paola, Gloria Guida donc absolument splendide , qui use et abuse de ses charmes pour lui faire pendre la langue avant de s'en servir pour une toute autre activité. Il n'arrête pas de l'observer le soir tombé lorsqu'elle se déshabille... La mère, moins fraiche mais pas mal quand même, veut aussi se taper lebel ouvrier, mais lui n'a d'yeux que pour les fesses de Gloria Guida. Pour compliquer ce triangle, un autre employé (Mimmo Palmara) a lui aussi des vues sur la belle. Le tout se terminera dramatiquement vous vous en doutez comme tout drame passionnel...

Silvio Amadio n'a pas trop à se compliquer la vie pour nous rendre cette bande plaisante, la seule présence de GUIDA faisant son oeuvre. La scène de son arrivée où dans le bus elle se colle comme une moule à son rocher à Nino Castelnuovo est redoutable de moiteur chaude et suave. Silvio Amadio se joue du spectateur comme Paola de Castelnuovo puisqu'il nous fait languir avant de nous faire découvrir Gloria Guida dans une nudité intégrale et là houhouhouhou !

Le final , quasi "giallo", surprend et bonifie encore une production à découvrir...

Pour ma part, je l'avais critiqué à partir d'une K7 Nocturno

Link to comment
Share on other sites

  • 14 years later...
×
×
  • Create New...